X

Économie

Michel Pharaon : l’optimisme mesuré

Conférence

Le ministre du Tourisme s'est voulu rassurant, hier, face à des commerçants craignant par-dessus tout un troisième été calamiteux.

18/06/2014

« Le nombre de touristes a certes dégringolé aux deux premiers mois de 2014, en comparaison avec la période d'avant-crise, mais la situation sécuritaire s'est nettement améliorée et un dialogue a été réamorcé sur le plan politique local (...) Si, jusqu'à présent, une reprise n'a pas encore été amorcée, du moins le recul des indicateurs a été freiné », a affirmé hier le ministre du Tourisme, Michel Pharaon.

M. Pharaon a tenu des propos en ce sens dans le cadre des rencontres organisées ponctuellement depuis trois ans par l'Association des commerçants de Beyrouth (ACB) en partenariat avec la BLOM Bank. Une conférence portant sur l'impact économique du tourisme a eu lieu hier au siège de l'Association, à Sanayeh (Beyrouth). Particulièrement axé sur la saison estivale, qui a d'ores et déjà débuté, cet événement a été marqué par la participation du ministre Pharaon, du président de l'ACB, Nicolas Chammas, et du PDG de la BLOM Bank, Saad Azhari, ainsi que par la présence de nombreux représentants d'organismes touristiques.

« La situation s'est stabilisée (...) Certains ambassadeurs occidentaux sont aujourd'hui rassurés et m'ont confié vouloir assouplir les mises en garde adressées à leurs ressortissants », a poursuivi le ministre, affirmant également qu'un nombre significatif d'expatriés libanais devrait se rendre au pays du Cèdre dans les prochains mois – contrairement à l'année dernière, assombrie par les incidents sécuritaires à répétition.

M. Pharaon a, en outre, mis l'accent sur les efforts entrepris par son ministère (et, en parallèle, par diverses associations de la société civile) pour la promotion du tourisme libanais : conférences ; campagnes médiatiques (la plus récente : « Live Love Lebanon », lancée début mai à Dubaï) ; mise en place d'une cinquantaine de forfaits voyages abordables avec le soutien de la Middle East Airlines...

 

(Pour mémoire: Le ministère du Tourisme et Live Love Beirut font ensemble la promotion du Liban)


Même son de cloche de la part de M. Azhari, qui a toutefois insisté sur l'importance de soutenir les investissements ou encore l'infrastructure.

Les commerçants « dubitatifs »
Pour sa part, le président de l'ACB a exprimé des doutes quant à la reprise touristique annoncée pour l'été 2014. « Je suis un peu dubitatif (...) compte tenu du chevauchement du mois de ramadan et de la Coupe du monde de football » pendant la période estivale, a indiqué M. Chammas à L'Orient-Le Jour en marge de la conférence. « Nous constatons sur le terrain que les retombées commerciales de cette arrivée supposée des touristes arabes ne se sont pas matérialisées ; elles ne sont pas palpables », a-t-il relevé.
« L'absence des touristes du Golfe, dont la contribution à la consommation locale s'élevait à 20 % au pic de la période antérieure à la crise, constitue une grande souffrance pour les commerçants. À eux seuls, cinq pays du Golfe représentaient 45 % de l'ensemble des ventes hors taxes ... », a-t-il souligné. Et de mettre en garde lors de son intervention contre le fait que le secteur ne pourra pas supporter un troisième été morose : « Nous avons déjà perdu deux étés ; nous avons besoin de recharger nos accus », a-t-il martelé.

 

(Lire aussi : « Il est temps que le Liban redevienne un havre de nature et de tourisme » )


Interrogé par L'Orient-Le Jour, M. Chammas a néanmoins indiqué comprendre l'« optimisme mesuré » affiché par le ministre du Tourisme : « Il marche sur une corde raide ; il doit, d'un côté, garder sa crédibilité, mais, de l'autre, insuffler de l'optimisme », a-t-il relevé, rendant hommage à « la bonne volonté » et « aux efforts continus » de M. Pharaon.

Rappelons que le nombre de touristes visitant le Liban s'est établi à 331 708 au cours des quatre premiers mois de l'année 2014, en baisse de 11,9 % en comparaison avec les 376 561 visiteurs recensés durant la même période de l'an dernier. Cela représente une baisse de 24,2 % en comparaison avec les quatre premiers mois de 2012, et une chute de 30 % par rapport à la même période de 2011.

 

Pour mémoire
Byblos 2014 : une programmation de premier plan !

Festival de Beiteddine : un cru 2014 aux multiples saveurs

A Baalbeck, un programme éclectique pour un retour aux sources

À la une

Retour à la page "Économie"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants