Rechercher
Rechercher

Liban

Le Hezbollah met en garde Raï contre les répercussions "négatives" de sa visite en Terre Sainte

Le patriarche libanais a défendu sa décision en déclarant qu'il s'agissait d'une affaire purement religieuse.

Le patriarche maronite Béchara Raï accueillant une délégation du Hezbollah à Bkerké. Photo ANI

Le chef du Conseil politique du Hezbollah, Ibrahim Amine el-Sayyed, a affirmé vendredi avoir mis en garde le patriarche maronite Béchara Raï contre les "retombées négatives" de sa visite en Terre Sainte.

"Nous sommes habitués à communiquer directement nos points de vue au patriarche. Nous sommes venus lui faire part de la position du Hezbollah concernant sa visite en Terre Sainte", a déclaré M. Sayyed à l'issue de l'entretien entre une délégation du parti chiite et le chef de l'église maronite à Bkerké.

"Nous avons exposé notre point de vue et évoqué les retombées négatives de cette visite, nous espérons que nos remarques seront prises en compte", a-t-il ajouté.

(Lire aussi: Un pèlerinage politique et semé d'embûches pour François en Terre sainte)

La visite de Mgr Raï, patriarche maronite d'Antioche et de tout l'Orient, qui doit accompagner le pape François pour son premier pèlerinage en Terre sainte la semaine prochaine, a soulevé des critiques au Liban, toujours techniquement en guerre avec Israël. Les Libanais qui se rendent en Israël peuvent être poursuivis pour haute trahison. Mais selon un accord tacite avec les autorités libanaises, les hommes et femmes de religion sont autorisés à aller "en mission" en Terre sainte.

Mgr Raï sera le premier patriarche maronite à se rendre à Jérusalem depuis son occupation par Israël en 1967. Le patriarche libanais a défendu sa décision en déclarant qu'il s'agissait d'une affaire purement religieuse et qu'il était de son devoir d'accompagner le Souverain pontife. "Le pape vient en Terre sainte et à Jérusalem. Il se rend dans le diocèse du patriarche et il est normal que ce dernier l'accueille", avait dit Mgr Raï à l'AFP.

Quelque 10.000 maronites vivent en Terre Sainte et l'assistant de Mgr Raï. Boulos Sayyah, qui accompagnera le patriarche, a précisé que Mgr Raï ne participera à aucune rencontre avec les dirigeants israéliens mais s'entretiendra en revanche avec le président palestinien Mahmoud Abbas.
L'Eglise maronite a été fondée au Ve siècle par Saint-Maron. Elle est rattachée à Rome, tout en ayant sa propre liturgie et spiritualité.


Le Hezbollah et la présidentielle

Concernant la présidentielle, Ibrahim Amine el-Sayyed a indiqué que les députés du bloc de la Fidélité à la résistance ne participeront pas à la prochaine séance parlementaire prévue le 22 mai pour l'élection d'un nouveau chef de l'Etat si "un consensus sur un candidat n'est pas atteint".

Le Parlement libanais a encore échoué jeudi à élire un nouveau président, le quorum n'ayant pas été atteint en raison du boycott de la session par les députés du bloc mené par le Hezbollah.
Le Parlement a déjà échoué à trois reprises à réunir le quorum nécessaire pour l'élection d'un successeur au président Michel Sleiman dont le mandat s'achève le 25 mai.


Lire aussi

La visite de Raï en Terre sainte vise à "dépasser les frontières"

Sabbah : Le voyage du patriarche Raï en Terre sainte renforcera l'enracinement arabe des chrétiens d'Israël

Raï à « L'OLJ » : Le pape vient en Terre sainte rappeler l'enracinement des chrétiens depuis 2 000 ans...



Le chef du Conseil politique du Hezbollah, Ibrahim Amine el-Sayyed, a affirmé vendredi avoir mis en garde le patriarche maronite Béchara Raï contre les "retombées négatives" de sa visite en Terre Sainte.
"Nous sommes habitués à communiquer directement nos points de vue au patriarche. Nous sommes venus lui faire part de la position du Hezbollah concernant sa visite en Terre Sainte", a...

commentaires (4)

çA... C'EST LE COMBLE !

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

08 h 39, le 17 mai 2014

Tous les commentaires

Commentaires (4)

  • çA... C'EST LE COMBLE !

    L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    08 h 39, le 17 mai 2014

  • Que le Hezbollah arrête d'envoyer ses mercenaires mourir bêtement pour l'ennemi nazi et qu'il laisse tranquille le patriarche qui a le droit, même le devoir vis-à-vis de son statut religieux, de se rendre en Terre Sainte ! On parle de "Terre Sainte" bordel ! On ne parle pas de sionisme, d'islamisme et encore moins de guerre sainte !

    Robert Malek

    01 h 08, le 17 mai 2014

  • Ils vont bientôt dicter leur loi au Patriarche .... Quant à l’élection présidentielle, elle n'est pas prêt d'avoir lieu. Depuis le début, le Hezbollah brouille les cartes avec son associé et complice Michel Aoun.... On peut trembler pour l'avenir de notre pays Jérusalem est une terre chrétienne mais aussi musulmanne, même annexé par Israël ça restera le diocèse de notre patriarche. Quant aux retombées négatives, elles proviennent de l'imagination du Hezbollah. Le Hezbollah en se rendant en Syrie, n'est il pas déjà une organisation négative et nuisible ? Essayez de l’empêcher, c'est ouvrir une guerre civile au Liban.

    FAKHOURI

    22 h 44, le 16 mai 2014

  • ET pour les répercussions positives ...? que disent ils...??

    M.V.

    20 h 25, le 16 mai 2014