Rechercher
Rechercher

À La Une - Liban

Affrontements entre soldats libanais et Syriens armés dans le jurd de Ersal

Plusieurs soldats blessés dans une embuscade tendue par "Les Brigades sunnites libres de Baalbeck".

L'armée libanaise déployée à l'entrée de Ersal, dans la Bekaa, en février 2013. Archives AFP

Des soldats de l'armée libanaise sont tombés dans une embuscade, mercredi, tendue par des Syriens armés dans la région de Rahwé, dans le jurd de Ersal, une région de la Békaa (est du Liban) très touchée par le conflit en Syrie, rapporte l'Agence nationale d'information (ANI, officielle). Selon l'ANI, plusieurs soldats ont été blessés et transportés dans les hôpitaux de la région. 

Les médias locaux ont pour leur part rapporté que des affrontements ont opposé un groupe armé à une patrouille à Rahwé, blessant au moins sept soldats libanais et deux hommes armés. Les médias font en outre état d'un survol intensif de la région par les hélicoptères de l'armée et de l'envoi de renforts militaires.

Une source de sécurité libanaise a confirmé à l'AFP que des hommes armés syriens ont tendu une embuscade à une patrouille de l'armée sur une colline dominant Ersal, blessant cinq soldats. Au cours des accrochages qui ont suivi, deux autres militaires libanais ont été blessés.

Dans un communiqué, l'armée a indiqué que les affrontements se poursuivent avec les hommes armés poursuivis par la troupe dans le jurd de Ersal. Il est précisé que cinq soldats ont été blessés lorsque  la patrouille a été visée par les tirs d'un groupe armé après être tombée dans une embuscade à Rahwé.

L'opération a été revendiquée sur Twitter par les "Brigades des sunnites libres de Baalbeck", un groupuscule affilié à el-Qaëda.

 

 

Parallèlement, l'aviation syrienne a lancé un raid sur la région de Rass Wadi Taher dans le jurd de Ersal, prenant pour cible des éléments armés massivement déployés dans la région, a rapporté l'ANI.

En début de soirée, l'ANI a rapporté que l'opération de la troupe contre les Syriens armés s'est achevée. Des dizaines d'entre eux ont été tués ou blessés et un grand nombre de leur équipement militaire détruit. Quatre Syriens ont en outre été arrêtés, a ajouté l'agence.

 

La localité sunnite de Ersal est majoritairement favorable à la rébellion syrienne et accueille un grand nombre de réfugiés fuyant les violences en Syrie ainsi que des rebelles blessés au combat.

Le conflit en Syrie, ancienne puissance tutélaire au Liban, divise profondément ce pays, notamment entre les sunnites favorables aux rebelles syriens, et les chiites, partisans du Hezbollah, qui envoie des combattants aider l'armée syrienne dans sa lutte contre les rebelles.

La région frontalière est devenue particulièrement instable, avec plus de 50.000 réfugiés à Ersal, ville accusée de laisser des rebelles syriens s'installer à sa périphérie, tandis que des tirs de roquettes provenant de Syrie touchent régulièrement des localités chiites.

L'incident de Rahwé intervient après la mise en œuvre du plan sécuritaire adopté par le gouvernement dans la Békaa et précédemment à Tripoli, dans le Liban-Nord.

Le 10 avril, le ministre de l'Intérieur Nouhad Machnouk avait annoncé le transfert de Tripoli de centaines d'agents des Forces de sécurité intérieure (FSI) et d'officiers vers la plaine de la Békaa, conformément aux décisions prises par le Conseil des ministres. Le Hezbollah devait, en outre, remettre certains de ses barrages aux forces de sécurité dans les régions de Baalbeck, du Hermel et de Ersal. Les FSI et l'armée ont ainsi dressé des barrages sur certaines routes de la Békaa, arrêtant et fouillant des voitures et des piétons et menant des perquisitions dans plusieurs localités de la région.

Fin mars, un attentat suicide a causé la mort de trois soldats à Ersal, une attaque revendiquée par les "Brigades des sunnites libres de Baalbeck", un groupuscule affilié à el-Qaëda.

 

Pour mémoire
Des réfugiés de l'ASL à Ersal relatent leur combat inégal avec les forces d'Assad et leurs alliés

L'armée libanaise se déploie dans Ersal


Des soldats de l'armée libanaise sont tombés dans une embuscade, mercredi, tendue par des Syriens armés dans la région de Rahwé, dans le jurd de Ersal, une région de la Békaa (est du Liban) très touchée par le conflit en Syrie, rapporte l'Agence nationale d'information (ANI, officielle). Selon l'ANI, plusieurs soldats ont été blessés et transportés dans les hôpitaux de la...

commentaires (2)

Aucune pitié ni compromis pour ceux qui OSENT toucher à l'honneur de la patrie; notre armée nationale. leur combat c'est là-bas en Syrie, ils n'ont rien à foutre chez nous. Au Liban, échaudés dans le passé, bien que pour une juste cause, on n'accepte plus que temporairement des réfugiés sans armes.. Pas plus. Et si par malheur pour eux ils cherchent le hezb résistant allié de Damas contre cette cette invasion de terroristes, ils le trouveront sans problème la-bas aussi bien au rendez-vous, pas la peine de venir de ce coté-ci et Ersal ne sera plus una base arrière pour les bandes de terroristes et des marchands d'armes et de mort. Le projet américaino-sionisto-turco-golfoarabique a FOIRE' les gars.. jetez vos armes.

Ali Farhat

19 h 33, le 30 avril 2014

Tous les commentaires

Commentaires (2)

  • Aucune pitié ni compromis pour ceux qui OSENT toucher à l'honneur de la patrie; notre armée nationale. leur combat c'est là-bas en Syrie, ils n'ont rien à foutre chez nous. Au Liban, échaudés dans le passé, bien que pour une juste cause, on n'accepte plus que temporairement des réfugiés sans armes.. Pas plus. Et si par malheur pour eux ils cherchent le hezb résistant allié de Damas contre cette cette invasion de terroristes, ils le trouveront sans problème la-bas aussi bien au rendez-vous, pas la peine de venir de ce coté-ci et Ersal ne sera plus una base arrière pour les bandes de terroristes et des marchands d'armes et de mort. Le projet américaino-sionisto-turco-golfoarabique a FOIRE' les gars.. jetez vos armes.

    Ali Farhat

    19 h 33, le 30 avril 2014

  • Ce "twitter" est bidon ! Ce sont bien des "éléments" de Chabbîhhâhs camouflés en "rebelles", qui ont monté ce coup contre l'Armée !

    ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

    18 h 28, le 30 avril 2014

Retour en haut