Rechercher
Rechercher

Liban

Logé dans un garage

L'histoire de Yehia, le millionième réfugié à s'être enregistré au Liban, est emblématique de celle de la population qui a dû fuir la Syrie en raison des violences meurtrières, raconte Karim Abou Merhi, de l'AFP.
Lycéen quand la révolte a commencé au printemps 2011, Yehia s'est retrouvé bloqué dans la vieille ville de Homs d'où il a pu être évacué en février dernier. Il s'est alors rendu à Yabroud, au nord de Damas, pensant trouver un peu de quiétude mais cette ville rebelle a été bombardée avant d'être conquise par l'armée en mars. Yehia a donc trouvé refuge dans le nord du Liban.
Il vit avec sa mère et ses deux sœurs dans un garage à Denniyeh, où plusieurs centaines de réfugiés attendaient hier de s'enregistrer.
« C'est une catastrophe, dit-il à l'AFP. Ma mère a vendu son or pour que l'on puisse payer les 250 dollars de loyer mensuel. » Son père, menuisier, a été tué par un franc-tireur en 2011.
Comme lui, de plus en plus de réfugiés habitent dans des garages, tentes et étables, beaucoup dans des secteurs frontaliers directement touchés par la guerre en Syrie.


L'histoire de Yehia, le millionième réfugié à s'être enregistré au Liban, est emblématique de celle de la population qui a dû fuir la Syrie en raison des violences meurtrières, raconte Karim Abou Merhi, de l'AFP.Lycéen quand la révolte a commencé au printemps 2011, Yehia s'est retrouvé bloqué dans la vieille ville de Homs d'où il a pu être évacué en février dernier. Il s'est...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut