Rechercher
Rechercher

Polémique

La France, pays conservateur voire réactionnaire ?

Manifestations contre le mariage gay et la « théorie du genre ».

Les véritables valeurs républicaines se résument-elles au simple port d’un bonnet phrygien ? Martin Bureau/AFP

Des milliers d'opposants au mariage gay ou à la « théorie du genre », défenseurs d'une vision traditionaliste de la famille, ont manifesté hier à Paris lors d'une nouvelle démonstration de force révélatrice du réveil des conservatismes en France. Venus « pour la famille et l'enfant », les manifestants ont commencé à défiler en début d'après-midi dans le centre de Paris. Ailleurs en France, notamment à Lyon, des rassemblements ont également eu lieu. « Hollande, ta loi, on n'en veut pas ! » criait la foule, composée notamment de catholiques traditionalistes mais aussi de musulmans conservateurs.


Après s'être mobilisés en novembre 2012 contre le mariage homosexuel, une partie de la France conservatrice voire réactionnaire fustige toujours le mariage gay et craint l'ouverture de la procréation médicalement assistée (PMA) aux couples de femmes, la légalisation des « mères porteuses » et la prétendue « théorie du genre ». Le gouvernement ne prévoit aucun de ces projets, mais les thèmes sont porteurs alors qu'un climat que certains observateurs qualifient de « nauséabond » gagne la France.


En cause ces dernières semaines ? Une « Marche pour la vie » des opposants à l'avortement le 19 janvier, puis surtout une manifestation anti-Hollande le 26 janvier qui a débordé du cadre habituelle de la contestation politique. Durant cette manifestation qui s'est terminée par des heurts avec la police, des groupuscules d'extrême droite ont laissé libre cours à une remise en cause de la République et ont multiplié propos racistes et antisémites. Le président François Hollande a appelé à la « vigilance » face à « des mouvements extrémistes, racistes ».

 

La fronde des anti
Dans la semaine, une nouvelle polémique a éclaté avec une folle rumeur selon laquelle l'école inciterait les enfants à rejeter leur identité sexuelle, voire même leur apprendrait à se masturber. Cette rumeur, qui n'a pas de fondement mais qui a séduit notamment parmi les musulmans, reprend l'argumentaire de groupes d'extrême droite d'inspiration catholique qui accusent le gouvernement de vouloir imposer la « théorie du genre », interprétée comme la négation de la différence des sexes et la promotion de l'homosexualité.


Avant la manifestation d'hier, le ministre de l'Intérieur Manuel Valls a dénoncé l'apparition d'un « Tea Party à la française » et a appelé la « droite républicaine » à s'en « démarquer clairement ». Plus largement, M. Valls a évoqué « une fronde des anti : anti-élites, anti-État, anti-impôts, anti-Parlement, anti-journalistes... Mais aussi et surtout des antisémites, des racistes, des homophobes... Tout simplement des antirépublicains ».

Pour mémoire

Obscurantisme vs égalité des possibles, le billet d'Emilie Sueur

Pour l'avortement, un "train pour la liberté" et des milliers de manifestants à Madrid

Sarkozy : « Là où la mer est repassée, elle revient... »


Des milliers d'opposants au mariage gay ou à la « théorie du genre », défenseurs d'une vision traditionaliste de la famille, ont manifesté hier à Paris lors d'une nouvelle démonstration de force révélatrice du réveil des conservatismes en France. Venus « pour la famille et l'enfant », les manifestants ont commencé à défiler en début d'après-midi dans le centre de Paris....

commentaires (6)

L'AFP ,société d'état à 100 % ...abreuve de ses pseudo vérités ses abonnés ,j'espère que la rédaction de L'Orient - Le Jour ne se laisse pas aller à ce genre de facilité journaleuse....!

M.V.

21 h 34, le 03 février 2014

Tous les commentaires

Commentaires (6)

  • L'AFP ,société d'état à 100 % ...abreuve de ses pseudo vérités ses abonnés ,j'espère que la rédaction de L'Orient - Le Jour ne se laisse pas aller à ce genre de facilité journaleuse....!

    M.V.

    21 h 34, le 03 février 2014

  • Il y a quelque chose qui m' a toujours frappé dans les "socialismes " en général, qu'ils soient nationaux(nazis), communistes (soviétique et assimilés, maoïstes et assimilés) ou,de façon beaucoup plus pernicieuse, socialistes et "famille" social-démocrate. C'est leur volonté de contrôler la société jusque dans ses moindres détails, de supprimer ou de réduire à presque rien le rôle de la famille, et de dire ce qui DOIT être pensé. Eugénisme(à peine dissimulé), sélection de la race, indifférenciation des individus ,formatage,non seulement de la pensée ,mais aussi de l'environnement physique familial de l'enfant. Un mélange d'Orwell,et d' Aldous Huxley...brutal pour les noirs et les rouges, vicieux pour ceux qui avancent masqués comme les socialistes autoproclamés. Mais l'objectif final reste le même...formater les esprits pour mieux les contrôler. Si la méthode diffère sur la forme, le but ultime reste le même: indifférenciation et soumission.ET le pire, c'est qu'à présent, même les tout petits sont visés. Quelle honteuse perversion de l'esprit.

    GEDEON Christian

    17 h 42, le 03 février 2014

  • Ahurissant article...et oserais je dire ahurissant parti-pris. Ainsi donc, on devient un affreux réactionnaire rétrograde pour peu qu'on manifeste son opposition au projet dogmatique socialiste,largement minoritaire dans l'opinion, de vouloir transformer les fondements mêmes de la société française! Drôle de point de vue... Ainsi donc, la France doit se plier aux fantasmes issus de l'imagination fertile de gouvernants localisés dans le triangle des Bermudes de la pensée, entre Marais, Bastille et République! Et quiconque s'oppose à leur projet devient réactionnaire, rétrograde, voire fasciste...c'est juste con!

    GEDEON Christian

    12 h 37, le 03 février 2014

  • "Réactionnaire" est un terme introduit par les communistes pour désigner tous ceux qui s'opposaient à leur révolution.Ce mot vient du verbe "réagir". Il me semble que "réagir" contre la dissolution de la famille et de ses valeurs, orchestrée par le gouvernement hollando-maçonno-socialiste, est un titre de gloire, et s'il en est ainsi: "Vive la France réactionnaire!"

    Yves Prevost

    10 h 41, le 03 février 2014

  • Tout à fait, étant donné l'origine campagnarde récente du tissu urbain français.

    ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

    09 h 55, le 03 février 2014

  • Il est inimaginable que vous ayez pu reproduire, sans aucun esprit critique, la dépêche de l'AFP, visiblement très orientée politiquement. J'admets que vos correspondants à Paris n'avaient aucune opinion à partager sur cet important événement, mais sur ces thèmes l'AFP est visiblement aux ordres. La France qualifiée par votre article de réactionnaire parce qu'une majorité de Français, habituellement silencieuse, s'oppose à la surenchère des lois familiphobes du gouvernement socialiste ? Or toutes les lois qui concourent à la même idéologie depuis 1975 ont-elles été imitées dans le reste du monde - à part ceux de l'OCDE ? Pourquoi donc ? L'Europe devait-elle poursuivre le vertige de son suicide démographique et moral, pendant que les pays pauvres continueraient inlassablement la croissance de leurs populations et de leurs convictions sans nuances ? Je réclame votre discernement lorsque vous reproduisez l'AFP.

    Aractingi Farid

    09 h 27, le 03 février 2014