Rechercher
Rechercher

Liban - Sécurité nationale

L’armée dénonce un « complot » pour entraîner le pays dans la guerre

La troupe « répondra aux armes par les armes », assure un communiqué militaire

L’armée a mis en garde hier contre « un complot » visant à entraîner le Liban dans une « guerre absurde » après la multiplication des violences liées au conflit en Syrie voisine, avertissant qu’elle recourrait à la force pour y mettre fin. Il s’agit du communiqué le plus ferme depuis le début de la révolte en Syrie il y a plus de deux ans.
« Le commandement de l’armée (...) appelle les citoyens à se méfier des complots visant à faire revenir le Liban en arrière et à l’entraîner dans une guerre absurde », a-t-il indiqué dans un communiqué, prévenant qu’il répondrait « aux armes par les armes ».
« Le commandement de l’armée a tenté au cours des derniers mois d’œuvrer avec fermeté, détermination et patience pour empêcher le Liban de se transformer en un champ de bataille pour les conflits régionaux et éviter le transfert des événements syriens » dans ce pays, poursuit le communiqué militaire.
« Mais ces derniers jours, certains groupes semblent déterminés à créer des tensions au niveau de la sécurité (...) sur fond de divisions politiques au Liban concernant les développements militaires en Syrie », ajoute le texte, sans désigner explicitement l’une ou l’autre partie.
L’armée met donc en garde contre « les rumeurs mensongères et la désinformation propagées par certaines instances politiques et religieuses », poursuit le texte. Elle « appelle les citoyens à exprimer leurs opinions politiques concernant les événements au Liban ou en Syrie par des moyens pacifiques et démocratiques et à ne pas être entraînés derrière des groupes qui veulent utiliser la violence comme moyen pour parvenir à leurs fins ».
L’armée « répondra aux armes par les armes et n’épargnera aucun effort pour éviter que des innocents payent le prix de plans politiques qui veulent la destruction du Liban ».

Tirs de réjouissance...
Le communiqué annonce que des mesures ont commencé à être prises à Tripoli, Saïda, Beyrouth, la Békaa et dans le Mont-Liban, et qu’en particulier, les mesures prises à Tripoli seront exécutées « à tout prix », « pas seulement à Jabal Mohsen et Bab el-Tebbaneh ».
Le texte précise que l’armée est intervenue à Saïda, pour empêcher une exploitation de la situation en Syrie, « ainsi que dans certains quartiers du Mont-Liban où des tirs de réjouissance ont été entendus ». Enfin, il annonce que les recherches se poursuivent pour arrêter les assassins des trois militaires à Ersal.

 

Lire aussi

Le déploiement de la troupe à Tripoli n’a pas encore réussi à calmer les violences

 

Deux accrochages avec l’armée font deux morts à Ersal

 

Pour mémoire

Pluie de roquettes syriennes sur Baalbeck

L’armée a mis en garde hier contre « un complot » visant à entraîner le Liban dans une « guerre absurde » après la multiplication des violences liées au conflit en Syrie voisine, avertissant qu’elle recourrait à la force pour y mettre fin. Il s’agit du communiqué le plus ferme depuis le début de la révolte en Syrie il y a plus de deux ans.« Le commandement de l’armée...
commentaires (7)

"Un complot pour entraîner le pays dans la guerre." ?.... De Qui ? Et guerre, Civile, ou guerre contre la Révolution en Syrie !

Antoine-Serge KARAMAOUN

17 h 31, le 08 juin 2013

Tous les commentaires

Commentaires (7)

  • "Un complot pour entraîner le pays dans la guerre." ?.... De Qui ? Et guerre, Civile, ou guerre contre la Révolution en Syrie !

    Antoine-Serge KARAMAOUN

    17 h 31, le 08 juin 2013

  • L'armée libanaise doit impérativement circonscrire la poussée salafowahaboqataroqaidoanosracanibal/turc, à Tripoli et ailleurs, et je le dis pour le bien des sunnites modérés, si ces derniers ne peuvent faire le ménage chez eux, il seront les 1ères et seules victimes de leur incurie.En Lybie, l'état est en voie de somalisation, en Tunisie la faiblesse de l'état pourtant ikhwan est sapé par les salafoetccanibalo, en Egypte les poussées de fièvre arrivent chaque fois que le virus se manifeste, en Afghanistan, au Pakistan ils sont logés à la même enseigne, en Syrie après la tempête le régime rétabliera la paix, il ne faudrait donc pas qu'au Liban nos compatriotes sunnites passent pour les dindons de la farce extrêmiste salafowahabocanibalietc..Tripoli sera détruite par eux et à cause d'eux. L'alarmisme de l'embrasement généralisé sur le Liban est un bluff et que Dieu pardonne aux pêcheurs en eau trouble.C'est pas eux qui payeront, on le voit,on l'a vu et on le reverra, chez nous au nord à Tripoli.

    Jaber Kamel

    12 h 46, le 08 juin 2013

  • ... et puis en parlant de complot.. Vous l'avez vu hier monsieur mohamed salam, éminent membre de parti du futur de hariri fils dans "Kalam en-nass"? Presque bavant de colère (peut-être à cause de la chute de qoussayr.. Syrien, hein!), il disait qu'il irait chercher H. Nasrallah là où il est au Liban pour se venger (!?!?) et que pourquoi irait-il en Syrie alors le hezb est à 2 pas de chez lui. Il n'a pas hésité au passage d'écorcher l'icone de son prophète dont il porte le nom. Amazing, Have a look even upon tayyar.org! Ca c'est leur responsables, imaginons donc la base.

    Ali Farhat

    10 h 58, le 08 juin 2013

  • Des hirsutes libanais vont faire la guerre en Syrie soutenant leurs semblables, le hezbollah est aller bien tardivement faire sa bataille en Syrie pour les éloigner de nos frontières, et soutenir l'état Syrien... c'est de bonne (!!!) guerre non?? Laissons le Liban loin de la guerre, qu'ils aillent tous là-bas sur le terrain de conflits (3al baydar), comme l'à très justement dit le patron du hezb. C'est chiant, il voit toujours juste ce monsieur!

    Ali Farhat

    10 h 03, le 08 juin 2013

  • Ce complot date depuis 35 ans. C'est toujours le même, rien n'a changé. Ce complot est de jeter les libanais libres dans la mer, et faire du Liban une province syrienne.

    Élie Khoueiry

    08 h 53, le 08 juin 2013

  • LES BÊTISES ET LES IRRESPONSABILITÉS PLUTÔT QUE LES COMPLOTS !

    SAKR LOUBNAN

    07 h 40, le 08 juin 2013

  • Comment éviter que le Liban "se transforme en champ de bataille pour les conflits régionaux et éviter le transfert des évènements en Syrie dans ce pays", si le Hezbollah participe à la guerre en Syrie ? Sans empêcher cette participation criminelle, c'est extrêmement difficile, sinon impossible.

    Halim Abou Chacra

    04 h 12, le 08 juin 2013

Retour en haut