X

À La Une

Pluie de roquettes syriennes sur Baalbeck

Liban Sleiman fustige le viol de la souveraineté du Liban ; le Hezbollah épinglé par la Ligue arabe.
OLJ/AFP
06/06/2013

Au moins quinze roquettes, tirées depuis la Syrie, ont frappé mercredi en soirée la ville historique de Baalbeck, fief du Hezbollah dans l'est du Liban. Il s’agit d’une des attaques les plus importantes contre une place forte du parti chiite depuis que l’opposition syrienne a menacé de riposter au soutien militaire du Hezbollah au régime de Damas.

 

Les roquettes ont atteint les régions d'el-Charawneh, el-Bassatine, et Iaat, blessant au moins trois enfants et provoquant des dégâts matériels. Une source de sécurité a indiqué à l’AFP que trois roquettes étaient tombées dans le centre de Baalbeck et deux autres près des ruines romaines de la ville, qui attirent de nombreux visiteurs. D'autres roquettes sont tombées près de la ville, a ajouté la même source.

 

Ces tirs interviennent quelques heures après que l'armée du régime de Bachar el-Assad et son puissant allié, le Hezbollah, ont repris aux rebelles la ville clé de Qousseir, située près de la frontière avec le Liban.

C'est la première fois que Baalbeck est la cible de roquettes depuis le début de la guerre civile en Syrie.

 

Aussitôt après la chute des roquettes, des hommes armés sont apparus dans les rues de la ville tandis que d'autres se sont dirigés vers la frontière proche, selon la source de sécurité.

"Beaucoup d'hommes se sont rendus vers la frontière, et nous sommes prêts à les rejoindre, pour défendre le Liban" contre les rebelles syriens, a déclaré Ali Abu Zahi, un habitant de Baalbeck âgé de 40 ans.

La guerre civile en Syrie exacerbe les tensions au Liban voisin, profondément divisé entre partisans et opposants au régime de Bachar el-Assad.

 

A Baalbeck, des soldats libanais inspectent les dégâts causés par une roquette tirés de Syrie. AFP/Stringer

 

 

Mercredi, c'est Ersal qui a été la première cible d’attaques en provenance du territoire syrien. À majorité sunnite, ce village situé au nord-est de la Békaa avait accueilli dans la soirée de mardi à mercredi un nombre important de soldats et de Syriens blessés ayant fui Qousseir (un nombre évalué à "des milliers" selon la chaîne al-Jazira). Les forces syriennes régulières qui traquaient les rebelles ont attaqué le village. Vers midi et demi, un hélicoptère syrien a effectué un raid sur la région de Kherbet Daoud, à Ersal, tirant six roquettes. Le raid a visé un espace habité de la localité. En outre, trois barils bourrés d’explosifs ont été lancés dans la zone de Kroum. Seuls un baril et une roquette n’ont pas explosé, et les autres ont provoqué des dégâts matériels. En fin de journée, le calme s’était rétabli dans le village.

 

Mercredi aussi, la frontière nord n’a pas été épargnée par les attaques syriennes. Un obus en provenance du territoire syrien a atterri en effet dans le village de Nsoub à Akroum, dans le Akkar. Le domicile du Libanais Mohammad Diab a été visé, mais l’obus n’a produit que des dégâts matériels.

 

Le président de la République Michel Sleiman a très vite réagi aux attaques contre le territoire libanais, dénonçant avec virulence "les bombardements syriens sur le village de Ersal", et appelant au "respect de la souveraineté libanaise et de la sécurité des régions du Liban et de ses habitants". Le chef de l’État a été la seule autorité à réagir à ces attaques hier. Le député Mouïn Meraabi a mis en garde d’ailleurs contre "le silence officiel sur les violations syriennes de la souveraineté du pays et qui finiront par avoir de graves conséquences sur le pays".

 

La Ligue arabe condamne le Hezbollah
Prenant part quant à lui à la réunion ministérielle des pays arabes au Caire, hier – qui a condamné "toute forme d’intervention étrangère, en particulier celle du Hezbollah, dans le conflit syrien" –, le ministre démissionnaire des Affaires étrangères Adnane Mansour a estimé que la participation du Hezbollah aux combats en Syrie est "un acte préventif". "La vengeance n’est pas le moyen de sauver la Syrie", a-t-il ajouté. Il faut souligner toutefois dans ce cadre que les habitants de Ersal craingnent "un coup vindicatif de la part du régime syrien". Les craintes pour la stabilité du Liban se font d’ailleurs de plus en plus ressentir. Les pays du Conseil de coopération du Golfe ont ainsi demandé hier à leurs ressortissants de ne pas se rendre au Liban.

 

Lire aussi

Un front interne pour venger Qousseir ?, l'éclairage de Scarlett Haddad


Dans un appel solennel, des personnalités chiites dénoncent la politique du Hezbollah en Syrie et au Liban

 

Les tirs se poursuivent à Tripoli en dépit du redéploiement de l’armée

 

 

 

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Ali Farhat

Pardon, lire: dans le ADN, bien sûr... etc.

GEDEON Christian

Hou, elle va pas être contente Astagartis...mais alors, pas contente du tout...faut pas provoquer comme çà les anciens dieux...y pourraient se fâcher! On croit qu'ils comptent pour de la samné, et hop comme çà, d'un seul coup, ils peuvent se réveiller...un peu comme les Russes,quoi! pas une bonne idée de bombarder Baalbeck!

SAKR LOUBNAN

SOUVENT ONT EST PRIS DANS LES FILETS QU'ON CROIT AVOIR TENDUS AUX AUTRES !

Ali Farhat

Ayons confiance! Ces terroristes lanceurs aveugles de roquettes sur des civiles seront bientôt pris et méchamment punis. C'est chaque fois pareil, on perd sur le terrain, et on essaie de compenser par des actes purement terroristes de ce genre ou encore des voitures piégés, hommes/femme bombes ultra fanatisés, etc... c'est dans l'AND de ces gens-là et c'est pourquoi il n'y a pas d'autre choix que de les combattre. l'occident le sait bien malgré l'absence de condamnation mesquine et partiale de sa part. Il est aussi temps de dire ceci et de le répéter: Tant que notre respectable communauté sunnites et les pays à majorité sunnites (les autres les aideront) n'auront pas mis un plan pour combattre ce phénomène A LEUR INTERIEUR AU LIEU PARFOIS DE L'ALIMENTER, ils laisseront ce dur job de manière très incorrecte qu'aux autres... qu'ils soient Musulmans, Chrétiens ou étrangers... Qu'ils s'aident, le ciel les aidera!!

ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

ŒIL POUR ŒIL ; DENT POUR DENT.

SAKR LOUBNAN

ON A PORTÉ UN COUP IRRÉPARABLE À LA CO-EXISTENCE COMMUNAUTAIRE DANS LE PAYS ! LES CHOSES NE PEUVENT PLUS ÊTRE LES MÊMES !

Jaber Kamel

A supposer que le hezb n'y soit pas aller leur casser la gueule, pensez vous que les salafowahaboqataroetcmachinchouettetrruc seraient rester tranquille contre eux ? faut pas être con non plus !!

Antoine-Serge Karamaoun

Sales BääSSyriens Collabos.

SAKR LOUBNAN

CERTAINS ONT SERVI DIRECTEMENT LES PROJETS QU'ILS PRÉTENDENT COMBATTRE !

Jaber Kamel

La ligue reubeuh ?? si elle existe encore il serait temps de la réformer après un bilan sérieux de ce qu'elle apporte au monde reubeuh!! Cette mauvaise réjouissance du Liban qui se fait canarder va aussi s'estomper, quand les spécialistes de la résistance auront fait comprendre aux mercenaires salafowahabodécapiteurségorgeurscanibaloqatari qu'on ne joue pas avec la sécurité du pays, comme ils l'avaient fait il y a 3 jours en piégeant ces mercenaires en flagrant délit .Je pense que 15 d'entre eux avaient étaient "neutralisés", pour être correctement correct.

Sabbagha Antoine

Celui qui dans son jardin fera de petits trous verra un jour de la roquette s 'implanter .Ainsi le Liban devra encore une fois supporter la guerre d'autrui sur son sol . Triste .




Antoine Sabbagha

Nayla Tahan Attié

la ligue arabe épinge maintenant.... et qui épinglera la ligue arabe???

ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

VITE FAIT, BIEN FAIT..... et ce n'est que le Début ! ! Yîîîhhh yâ hassirtihhh !

M.V.

Qui sème des missiles ...récolte des roquettes... (proverbe iranien)

Dernières infos

Les signatures du jour

Un peu plus de Médéa AZOURI

Le franbanais

Citoyen grognon de Anne-Marie El-HAGE

Assez ! Khalass ! Enough !

Décryptage de Scarlett HADDAD

Médiation gouvernementale : le « Bassil nouveau » est arrivé !

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué