Rechercher
Rechercher

À La Une - Liban

Nasrallah : Le Hezbollah va aider la Syrie à libérer le Golan

"La Syrie va donner à la résistance de nouvelles armes qui sont capables de changer l'équilibre des forces dans la région", annonce le secrétaire général du Hezbollah.

Capture d'écran montrant le secrétaire général du Hezbollah lors de son discours télévisé le 9 mai 2013.

S'exprimant pour la première fois depuis les raids israéliens en Syrie de la semaine dernière, le secrétaire général du Hezbollah, Hassan Nasrallah, a déclaré jeudi, lors d'un discours retransmis par vidéo à l'occasion du 25e anniversaire du lancement de la radio al-Nour, organe du Hezbollah, qu'Israël cherche à écarter la Syrie du conflit arabo-israélien.

 

"Les Israéliens savent que la Syrie est la source de la force de la résistance libanaise et palestinienne, a affirmé Hassan Nasrallah. L'objectif des raids israéliens sur Damas est de dire à la Syrie que si elle continue à soutenir le Hezbollah, le régime syrien tombera et qu'il y aura une guerre. Israël veut éliminer la Syrie du conflit arabo-israélien", a-t-il martelé.

Israël a mené, la semaine dernière, deux frappes aériennes en 48 heures en Syrie. Ces frappes auraient visé des armes destinées au Hezbollah libanais.

 

"Si vous considérez la Syrie comme un pays permettant le transfert d'armes au Hezbollah, alors la Syrie va désormais donner à la résistance de nouveaux types d'armes capables de changer l'équilibre des forces dans la région", a déclaré Hassan Nasrallah, précisant que ce transfert serait là une manière pour Damas de riposter aux raids israéliens. 

 

Dans son édition de jeudi, le quotidien libanais al-Akhbar rapporte par ailleurs, citant des visiteurs libanais à Damas, que Bachar el-Assad aurait affirmé que la Syrie va "tout donner au Hezbollah" en reconnaissance de son soutien et va suivre son modèle de "résistance" contre Israël.

 
(Reportage : Ces Libanais prêts à mourir pour le Hezbollah en Syrie...)

Poursuivant sur sa lancée, le leader chiite, qui a officiellement reconnu le 30 avril dernier l'implication de ses militants dans les combats aux côtés des forces de Bachar el-Assad dans les régions frontalières avec le Liban, a réitéré son soutien au régime syrien.

Jeudi, l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH) a indiqué qu'"avec l'aide de milices pro-régime et de combattants du Hezbollah, l'armée avance dans la région de Qousseir". "Ils ont une puissance de feu supérieure" à celle des rebelles, a précisé le directeur de l'OSDH.

 

"Vous avez lancé une guerre contre la Syrie pour l'affaiblir, vous avez donc ouvert la voie à la création d'une résistance populaire pour la libération du Golan occupé, a déclaré Hassan Nasrallah. Puisque la Syrie est restée aux côtés du Liban durant la guerre, nous allons rester à ses côtés et lui fournir un soutien militaire et logistique pour libérer le Golan occupé", a-t-il également averti, soulignant qu'il s'agissait là du deuxième moyen, pour Damas, de répondre aux raids syriens. Il a souligné qu'il existait encore un troisième moyen, mais ne l'a pas dévoilé. 

 

Evoquant la chute d'obus syriens en territoire libanais, le leader du Hezbollah a estimé qu'il s'agissait là du "prix à payer" pour la crise syrienne. "Nous œuvrons pour régler cette affaire et je crois qu'elle sera bientôt réglée", a-t-il encore dit. 

Les chutes d'obus tirés à partir du territoire syrien sont de plus en plus fréquents depuis l'annonce de l'implication du Hezbollah dans le conflit syrien. Une source de sécurité libanaise a fait état de la chute jeudi de trois obus à Hermel, un bastion du Hezbollah dans l'est du Liban, et deux autres à Macharia al-Qaa, une localité proche.

 

Sur le dossier israélo-palestinien, le secrétaire général du parti chiite a estimé que pour certains, la cause palestinienne n'est plus une priorité, mettant en garde contre le fait qu'Israël pourrait en profiter.

"Lorsque l'ennemi se rend compte que les pays arabes sont aujourd'hui plus que jamais prêts à faire des concessions concernant la cause palestinienne, il en profite. L'ennemi a été effrayé par les mouvements du printemps arabe, mais maintenant il ne l'est plus", a-t-il lancé.

"La Ligue arabe et les pays arabes considèrent que la cause palestinienne, la mosquée al-Aqsa, l'église du Saint-Sépulcre sont un fardeau historique, un fardeau historique", a martelé Hassan Nasrallah.
"Malheureusement, pour certains, la mosquée d'al-Aqsa n'est plus une priorité, la priorité est de s'entretuer en Irak et en Syrie et de déstabiliser le Liban", a-t-il encore dit.

 
(Pour mémoire : Les Israéliens de Haïfa sur le qui-vive face à d'éventuelles représailles du Hezbollah)

Le secrétaire d'Etat américain, John Kerry, a rencontré le semaine dernière à Washington une délégation de la Ligue arabe pour relancer un plan saoudien remontant à une dizaine d'années en vertu duquel 22 pays arabes feraient la paix avec Israël en échange d'un règlement de la question palestinienne.

 

Revenant sur la politique intérieure libanaise, Hassan Nasrallah a assuré que son parti veut la formation d'un gouvernement le plus tôt possible et la tenue des législatives.
"Nous sommes prêts. Nous ne voulons pas reporter les élections législatives", a-t-il affirmé.

"Si le Premier ministre désigné Tammam Salam considère que la seule fonction du prochain gouvernement est de gérer les législatives, la taille du gouvernement n'est pas importante. Mais ce gouvernement ne sera pas uniquement chargé des élections, il sera également chargé de la situation sécuritaire et économique du pays. Tous les partis devraient être représentés dans ce gouvernement et les portefeuilles ministériels devraient être octroyés en fonction de la répartition des sièges parlementaires", a-t-il ajouté.
"La formation d'un gouvernement d'union nationale est dans l'intérêt du Liban. Nous ne devons plus perdre de temps", a-t-il encore dit.

Alors que le président du Parlement Nabih Berry a annoncé mercredi qu'il soumettra la proposition de loi du Rassemblement orthodoxe au vote lors de la séance plénière du 15 mai, le chef du Hezbollah a indiqué que s'il y a vote, ses députés "voteront la proposition de loi du Rassemblement orthodoxe". Si la proposition n'est pas approuvée, le parti est prêt à discuter d'autres projets de loi, a-t-il précisé, ajoutant que "le Hezbollah n'est sûrement pas en faveur du vide politique".
 

La proposition orthodoxe est le seul texte à l'ordre du jour, car elle est la seule à avoir été approuvée par les commissions parlementaires conjointes. La sous-commission parlementaire, chargée de trouver un consensus sur une nouvelle loi électorale, avait suspendu fin avril ses réunions faute de consensus entre les représentants des différentes formations.

Des tractations sont actuellement en cours entre toutes les factions politiques pour parvenir à un projet consensuel.

Lire aussi
La Syrie répliquera immédiatement à une nouvelle attaque d'Israël

Avec l'aide du Hezbollah, l'armée syrienne marque des points à Qousseir

 


S'exprimant pour la première fois depuis les raids israéliens en Syrie de la semaine dernière, le secrétaire général du Hezbollah, Hassan Nasrallah, a déclaré jeudi, lors d'un discours retransmis par vidéo à l'occasion du 25e anniversaire du lancement de la radio al-Nour, organe du Hezbollah, qu'Israël cherche à écarter la Syrie du conflit arabo-israélien.
 
"Les Israéliens...

commentaires (5)

Exclamations : DU QUITTE... OU DOUBLE ! DOUBLEMENT... QUITTE !

SAKR LOUBNAN

13 h 39, le 10 mai 2013

Tous les commentaires

Commentaires (5)

  • Exclamations : DU QUITTE... OU DOUBLE ! DOUBLEMENT... QUITTE !

    SAKR LOUBNAN

    13 h 39, le 10 mai 2013

  • A chaque fois que je vois ce monsieur,je ne peux pas m'empêcher de me marrer...pas à cause de ce qu'il dit,non...c'est rien de drôle...mais il a vraiment une tête de nain de jardin...le nain de jardin facétieux...plutôt marrant...un peu décalé...mais bon!

    GEDEON Christian

    11 h 28, le 10 mai 2013

  • Exclamation : DOUBLÉ DE RIRES ! !

    SAKR LOUBNAN

    10 h 21, le 10 mai 2013

  • "Sacré" enturbanné "Illuminé".... Yâ hassértéhhh !

    Antoine-Serge KARAMAOUN

    09 h 02, le 10 mai 2013

  • Voila ce qu'est un vrai printemps arabe, le reveil d'une dignite arabe longtemps bafouee et encore bafouee, H.N vous le dit a vous usurpateur de terre, terroriste lache et poltron, les armes on les a venez les chercher de nos mains, vous memes , pas besoin d'envoyer vos subalternes arabes ou tchtchenes ou Kosovar, vous savez ou ells se trouvent et vous savez que vous ne pourrez rien y faire, rendez les territoires voles aux palestiniens. il etait temps que ce sale gosse recoive enfin la raclee qu'il merite.Et dans les regles de l'art, chevaleresque.

    Jaber Kamel

    00 h 08, le 10 mai 2013

Retour en haut