X

À La Une

Les Israéliens de Haïfa sur le qui-vive face à d'éventuelles représailles du Hezbollah

Liban-Israël "Si des armes tombent aux mains de ces terroristes, ça pourrait être dangereux".
AFP
07/05/2013

Si la soudaine tension entre l’État hébreu et la Syrie n'a pas perturbé la vie quotidienne à Haïfa, les habitants et les autorités de ce grand port du nord d'Israël se tenaient prêts à d'éventuels tirs de missiles à partir du Liban voisin par le Hezbollah chiite, en représailles à des raids israéliens en Syrie. 

 

"La guerre est à l'horizon", affirme sur un ton pessimiste Nahum, un retraité de 70 ans qui ne veut pas dire son nom.

"S'il y a la guerre avec la Syrie, le Liban, ou n'importe qui d'autre, notre abri est prêt", affirme-t-il en précisant que sa famille dispose d'un abri souterrain, tout comme bon nombre d'habitants de Haïfa qui n'ont pas oublié le traumatisme de l'été 2006 durant les hostilités avec le Hezbollah au Liban.

"Nous frapperons Haïfa et bien au-delà", avait alors promis le chef du Hezbollah, Hassan Nasrallah.

A l'époque, cette ville de 300.000 habitants, comptant 20% d'Arabes, avait été la cible de 261 roquettes tirées par le Hezbollah, qui avaient fait 12 morts et des centaines de blessés. Une partie des habitants avaient fui, les autres se terrant dans les abris.

 

Pour tenter de rassurer la population, l'armée a déployé une batterie du système antimissiles "Dôme de fer" près de la troisième ville du pays pour faire face à d'éventuelles attaque de représailles du Hezbollah aux raids de vendredi et samedi, qui visaient selon Israël des armes iraniennes destinées au mouvement chiite, ce que Téhéran a démenti.

Les médias ont longuement évoqué l'arsenal du Hezbollah qui comprendrait des dizaines de milliers de roquettes et missiles capables d'atteindre Haïfa, à une quarantaine de km de la frontière libanaise.

 

(Éclairage : "Avec ses frappes, Israël ne s'attaque pas à Assad mais au Hezbollah et à l'Iran")

 

"J'ai un masque à gaz. J'ai très peur car pendant la dernière guerre au Liban une roquette est tombée près de ma maison", ajoute Nahum.

Son ami Arik, 64 ans, estime qu'Israël a eu raison d'attaquer en Syrie.

"Si des armes tombent aux mains de ces terroristes, ça pourrait être dangereux", dit-il "Hier mon voisin, a préparé son masque à gaz. Je ne dors pas bien".

 

 

"Israël est un pays sûr"

Une distribution de masques à gaz avait lieu lundi au principal bureau de poste de la ville.

Une porte-parole des services postaux chargés de cette mission, a indiqué à l'AFP que les appels téléphoniques d'Israéliens pour se renseigner sur les livraison de masques étaient "en nette augmentation", soulignant toutefois qu'il n'y avait pas encore de ruée sur le terrain.

 

Alegra, qui a sept petits-enfants, reconnaît être soulagée de rentrer en Grande-Bretagne, où elle vit la moitié de l'année, tout en soutenant la décision israélienne d'attaquer. "Israël ne peut rester les bras croisés et regarder des armées se préparer à nous détruire", affirme-t-elle.

 

Hussein Abdelhamid, un maçon arabe, âgé d'une vingtaine d'années, se dit, lui, serein.

"Nous n'avons pas peur du Hezbollah. Des gens ont des masques à gaz pour leurs enfants. Mais Israël est un pays sûr", estime-t-il.

 

Les responsables de la municipalité sont eux aussi sur le qui-vive.

"Il y a des exercices toute l'année", pour préparer les habitants à des bombardements explique le porte-parole de la mairie, Eido Minkovsky, dans un des tunnels du principal abri municipal aux allures de bunker, équipé d'ordinateurs et de téléphones pour maintenir les communications avec l'extérieur en cas d'attaque. L'abri "est protégé à 100% contre une attaque chimique", assure-t-il, à propos des spéculations sur un transfert des armes chimiques syriennes au Hezbollah.

 

 

Lire aussi

La réponse classique de Damas à Israël : La riposte viendra, mais... plus tard

 

Pour mémoire

Nasrallah affirme que l’Iran et le Hezbollah pourraient intervenir directement en Syrie

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Jaber Kamel

La peur change de camp, et cette fois ci ca va pas rigoler, qu'importe les degats qui sont certes regrettables pour les civils, mais la coupe est pleine, on vivra dans le respect et dignement sinon pas la peine de pleurer sur son sort ad vitam eternam.Le Liban , c'est sur, cette fois ci ne sera pas la prochaine Palestine usurpee, justement parce qu'une resistance existe et sait comment donner des cauchemards a ces predateurs. Et au diable la couardise et le defaitisme.
Israel bombardera la terre entiere , mais ne se risquera pas a le faire au Liban, vous savez pourquoi, non ? eux le savent plus que tout autre.

Sabbagha Antoine

Tout le monde est sur le qui vive sauf que les habitants et du nord d'Israël ont un abri et les libanais n 'en n 'ont pas.


Antoine Sabbagha

GEDEON Christian

Jaffa...

Ali Farhat

C'est bien qu'ils vivent la peur dans le ventre et sur le qui-vive.. la Palestine n'est pas un bon endroit pour eux.. Ils ne seraient pas mieux en occident où les on les aime tant(!)?? Représailles immédiates ou pas, je crois que la vie de ces criminels venus d'ailleurs pour vivre en PAIX sur une terre usurpée en massacrant et chassant ses propriétaires n'est plus la même depuis 2006. Il n'y a plus rien ni personne qui puisse les protéger efficacement contre le rouleau compresseur grandissant des résistances régionales qu'ils essaient parfois maladroitement de ralentir.

Halim Abou Chacra

Je m'en fous de Haifa. Ses habitants ont des abris, des masques et un tas de choses pour se protéger, dit le reportage ? De nouveau, je m'en fous. Je veux savoir ce que les Libanais, eux, du Sud et du reste du pays, ont pour se protéger ? Ils ont le verbiage des hauts responables du Hezbollah, entièrement manipulés par les mollahs d'Iran.
Que prépare cette fois le Hezbollah pour le Liban, de par sa "mission divine" de sauver le régime le plus criminel du monde en ce meoment ? Il lui prépare que ses citoyens crévent pour les beaux yeux de wilayet el-faqih. Ni plus ni moins.

Dernières infos

Les signatures du jour

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants