Rechercher
Rechercher

Campus - À vous la parole

À la faculté de médecine de l’USJ, l’union fait la force

Le campus des sciences médicales de l’USJ.

Le vendredi 9 novembre aura été une journée « historique » pour la faculté de médecine de l’USJ. Le campus grouillait d’étudiants affairés à former leurs listes de candidats aux élections de la nouvelle amicale, avant l’échéance du délai. Mais qu’est-ce qui rendait cette scène annuelle si particulière cette année ?
Pour la première fois, les étudiants des différents partis politiques ont discuté ensemble, choisi ensemble et établi une liste commune, une amicale unique et consensuelle qui représente équitablement les 8 et les 14 Mars, ainsi que les indépendants. «On est fatigué de toutes ces batailles électorales qui détruisent des amitiés au nom de la politique ou créent des tensions déroutantes au sein de notre faculté. L’amicale ainsi formée nous a permis d’éviter cette période stressante, et de passer directement à l’action », affirme le président du nouveau comité d’étudiants, Fadi Haddad, candidat du 8 Mars. Des propos que partage le vice-président et candidat du 14 Mars Serge Kassar, qui ajoute : « Je miserai une fortune sur cette amicale qui promet tant. Je sens déjà qu’on s’entendra à merveille. »
L’explosion d’Achrafieh, qui a fait trembler les murs du campus des sciences médicales, a marqué les étudiants. Choisir la médecine, c’est choisir des études qui dureront presque 14 ans. Pourquoi consacrer autant d’années à bâtir son avenir, quand celui-ci, à cause de l’instabilité du pays, peut chavirer en une seconde ? Les étudiants, écœurés par la politique libanaise, ont décidé, pour cette année, de s’en détourner. « À quoi servent les principes politiques, superflus, au sein d’une université ? Nous sommes là pour étudier et construire notre avenir. À quoi bon alors travailler au nom d’un parti ? Lui rendre hommage ? Ajouter à ses victoires ? L’hommage est à nous cette année et la victoire à notre faculté. Nous les méritons bien », déclare Joseph Dérienne, trésorier de l’amicale.
Si l’accord entre les étudiants fut possible, c’est surtout grâce au doyen de la faculté, le Pr Roland Tomb. Dès qu’il entendit l’idée d’une amicale d’union, le Pr Tomb convoqua les représentants des différents partis et donna sa bénédiction pour une telle initiative. C’est ainsi que, de son bureau, s’éleva la fumée blanche de l’alliance.
En souhaitant tout le succès à cette amicale, unie pour le meilleur de sa faculté, il faut espérer voir un jour nos politiciens unis pour le meilleur du Liban !

Hanna FAHED
Étudiant en 4e année de médecine à l’USJ
Le vendredi 9 novembre aura été une journée « historique » pour la faculté de médecine de l’USJ. Le campus grouillait d’étudiants affairés à former leurs listes de candidats aux élections de la nouvelle amicale, avant l’échéance du délai. Mais qu’est-ce qui rendait cette scène annuelle si particulière cette année ? Pour la première fois, les étudiants des différents...
commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut