X

À La Une

Marc Saïkali, un Franco-libanais, à la tête des rédactions de France 24

médias "Un beau challenge à relever", avec "des équipes formidables".
19/10/2012

Marc Saïkali, franco-libanais, a été nommé directeur des rédactions de France 24, où il succède à Nahida Nakad, également franco-libanaise, a annoncé vendredi la chaîne internationale d'information continue.

Marc Saïkali, 47 ans, était précédemment directeur de l'information régionale de France 3, après avoir dirigé France 3 Corse et la chaîne méditerranéenne par satellite Via Stella de 2008 à 2011.

 

Diriger les rédaction de France 24 signifie diriger trois rédactions, une en français, une en anglais et une en arabe. "Si les conférences de rédaction sont communes, les trois chaînes restent différentes. Ces chaînes ne sont pas une simple duplication l'une de l'autre", explique Marc Saïkali lors d'un entretien téléphonique avec Lorientlejour.com.

 

Pour ce journaliste qui a fait l'essentiel de sa carrière dans le service public, particulièrement à France 3, en Normandie, en Ile-de-France puis comme rédacteur en chef du service étranger de la rédaction nationale de la chaîne, la direction des rédactions de France 24 est "un beau challenge".

 

A trois jours de son installation officielle à son nouveau poste, il estime avoir trois défis majeurs à relever. "Selon moi, il faut renforcer l'identité de chaque chaîne (en français, en anglais, en arabe, ndlr), et faire en sorte que cette identité corresponde à la zone de diffusion, à ce que les téléspectateurs attendent de nous, à ce qu'ils cherchent chez nous", explique-t-il. Deuxième défi pour les rédactions de cette chaîne internationale, pousser le direct et se positionner en matière de "breaking News" (les infos urgentes). Troisième défi, "développer les zones de diffusion, pousser la distribution et renforcer l'offre éditoriale", indique le journaliste.

 

Mission quelque peu ardue alors que France 24, lancée en décembre 2006, doit se positionner sur un marché passablement concurrentiel, entre les mastodontes anglo-saxons du type BBC et CNN, et les gros joueurs arabes comme al-Arabiya et al-Jazira. Mais pour Marc Saïkali, il existe une vraie place pour France 24. "Avec France 24, nous apportons le regard de la France, ou le regard européen, sur l’actualité. A ce titre, France 24 répond à une attente, en Afrique et au Maghreb par exemple, indique-t-il. Même aux États-Unis, France 24 offre, en anglais, une couverture d'une certaine actualité mondiale que les grandes chaînes américaines - très portées, en diffusion nationale, sur l'actu américaine - peuvent négliger".

 

France 24 a-t-elle les moyens de ses ambitions? "Ce qui est certain, c'est que nous avons les moyens humains. A France 24, nous avons des équipes formidables, des journalistes qui ont envie de travailler. Nous bénéficions également d'un fabuleux réseau de correspondants", affirme M. Saïkali, qui a participé de 2006 à 2008 à la création et au lancement de Medi 1 Sat, chaîne bilingue franco-marocaine d'information en continu.

 

Marc Saïkali a été nommé à son poste par Marie-Christine Saragosse, qui a pris la présidence de l'Audiovisuel extérieur de la France (AEF, une holding qui chapeaute France 24, RFI et sa filiale arabophone, MCD) après l'éviction, en juillet, de Alain de Pouzilhac.

 

Ces dernières années, l'AEF a été le théâtre de différentes polémiques, entre batailles de chefs, démissions, accusations d'espionnage et tensions entre direction et salariés, notamment autour d'un projet de fusion des rédactions de France 24 et de RFI. Une fusion rejetée par Mme Saragosse.

 

"Aujourd'hui, nous voulons travailler dans un environnement apaisé, serein. Nous voulons être à l'écoute du personnel, créer des groupes de travail, travailler dans la concertation", assure M. Saïkali.

 

Un message déjà transmis par Marie-Christine Saragosse lors de son audition devant la commission des Affaires culturelles et de l’Éducation de l'Assemblée nationale, avant la confirmation de sa nomination à la tête de l'AEF. "Je n'arrive pas avec des projets ficelés, parce que je sais que les salariés ont beaucoup de choses à apporter", avait-elle déclaré, insistant sur le fait que son mode de gestion serait basé sur la concertation. 

 

La nomination de Marc Saïkali suit également celle de Cécile Mégie, rédactrice en chef chargée de l'information à Radio France Internationale (RFI), à la direction de la rédaction de la radio mondiale.

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.