X

La visite de Benoît XVI au Liban

Mémoire de Kabbani à Benoît XVI : « Nos relations privilégiées sont notre message au monde »

OLJ
16/09/2012
Une lettre de très haute tenue a été remise par le mufti de la République, cheikh Mohammad Rachid Kabbani, au pape Benoît XVI , lors des salutations prévues par le protocole au palais de Baabda. Le dignitaire religieux y exprime la plus chaleureuse des bienvenues au chef de l’Église catholique et son attachement aux libertés publiques, « et d’abord à la liberté religieuse ». Il y affirme enfin que « les relations privilégiées » tissées entre les communautés libanaises « sont leur message au monde ».
Voici, résumés, les points principaux du mémoire du mufti :
« Les musulmans et les chrétiens du Liban et de tous les pays arabes forment une seule nation. Ils sont égaux en droits et en devoirs, et en cas de manque affectant l’un d’eux, ils œuvrent en commun pour y pourvoir. Ils aspirent à la réalisation de leurs objectifs communs dans le respect de la dignité humaine, de la préservation des libertés publiques et d’abord de la liberté religieuse. Et nous, musulmans, considérons que toute agression contre un compatriote chrétien est une agression contre tous les musulmans, et toute agression contre une église comme perpétrée contre une mosquée (...). »
« Les développements qui affectent le monde arabe sont porteurs de grandes espérances et éclairent notre avenir commun, chrétiens et musulmans ; mais ils sont également porteurs de dangers qui nous menacent tous. Et comme nous nous sommes forgé jadis un passé commun, nous nous forgerons également un avenir de vie commune. »
« Nous appuyons l’appel à préserver leur présence dans le monde arabe lancé aux chrétiens du Machrek, et l’Exhortation qui leur est dressée de remplir leur rôle dans le cadre d’une action nationale commune, confiants que cela préservera l’unité du tissu social de cette partie du monde. »
« Nous appuyons aussi votre appel pour l’égalité de tous les citoyens en droits et en devoirs, sans discrimination aucune, religieuse, confessionnelle ou raciale que ce soit. Il s’agit là d’un principe national de nature à garantir à tous la sécurité. »
« Nous respectons les relations privilégiées entre les instances religieuses musulmanes et chrétiennes au Liban, sur les plans personnel, national et spirituel : ces relations ont toujours été des soupapes de sécurité face aux nombreux épisodes internes qui nous ont affectés. Ces relations ont même été tenues pratiquement comme étant le message du Liban en Orient et dans le monde ; nous tenons fortement à ce message (...). »

À la une

Retour au dossier "La visite de Benoît XVI au Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

X
Déjà abonné ? Identifiez-vous
Vous lisez 1 de vos 10 articles gratuits par mois.

Pour la défense de toutes les libertés.