Rechercher
Rechercher

Campus - Libre cours

Communiquer pour briser la glace et... les préjugés

« Pour une perception correcte de l’autre, nous devons avoir une rencontre directe avec lui. » C’est avec ces mots que la vidéoconférence, organisée par des étudiants de la LAU et leurs pairs américains de l’université de Nova Southeastern (NSU), au mois de février, a débuté. Un échange de deux heures entre Byblos et Fort Lauderdale. Histoire de rapprocher les continents et les cultures, de briser les préjugés et de déconstruire les stéréotypes. Ont participé à la rencontre virtuelle des étudiants de toutes les facultés de la LAU, du premier et du deuxième cycles.
Un groupe de discussion sur Facebook, intitulé « Dialogue interculturel : chemin vers la paix », a précédé la vidéoconférence et facilité le contact entre les participants.
Dans les échanges, des questions directes et des réponses sincères. Pour dépasser les préjugés et pour une représentation plus réaliste de l’autre, une communication directe et un contact humain loin des généralisations, des idées préconçues et des images erronées.
Le thème retenu par les étudiants de la NSU s’articule autour de la diversité multiculturelle dans le monde arabe. Les participants de la LAU, quant à eux, ont centré leurs questions sur les perceptions occidentales de la culture arabe, provoquant une discussion animée sur le rôle des médias dans la perpétuation des stéréotypes. Les étudiants de la NSU ont alors dénoncé la confusion – entretenue par la radio, la télévision et les journaux américains – entre le monde arabe, d’un côté, et l’extrémisme islamique terroriste, de l’autre. S’est ensuivie une réflexion collective sur les moyens possibles pour lutter contre les préjugés. Parmi les propositions retenues, l’éducation à la paix et un engagement actif des acteurs politiques.
« Pour une perception correcte de l’autre, nous devons avoir une rencontre directe avec lui. » C’est avec ces mots que la vidéoconférence, organisée par des étudiants de la LAU et leurs pairs américains de l’université de Nova Southeastern (NSU), au mois de février, a débuté. Un échange de deux heures entre Byblos et Fort Lauderdale. Histoire de rapprocher les continents et...
commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut