Rechercher
Rechercher

Des garçons observent de la fumée qui se dégage des frappes israéliennes à l'est de Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, le 13 mai 2024. Photo AFP

Direct Moyen-Orient

Premier employé international de l'ONU tué à Gaza, lors d'une attaque : Jour 220 de la guerre

Ce qu’il faut retenir

« Israël est dans une impasse », affirme Hassan Nasrallah.

Quatre soldats israéliens blessés dans un tir de missile anti-char du Hezbollah.

« Il restera toujours des milliers de membres armés du Hamas », même après une opération à Rafah, selon Blinken.


21:08 heure de Beyrouth

Nous vous remercions d'avoir suivi notre couverture en direct de la guerre entre le Hamas et Israël.


Nous poursuivrons notre couverture du conflit dès demain matin.

21:07 heure de Beyrouth

Les derniers développements à la frontière libano-israélienne : 


Des avions de combat israéliens ont mené un raid visant une habitation dans le village de Adaïssé (caza de  Marjeyoun), ont indiqué des habitants à notre correspondant. 


Plusieurs autres maisons ont été détruites. Des équipes du Comité sanitaire islamique, un organisme de secours rattaché au Hezbollah, sont intervenues pour dégager les débris. 

20:40 heure de Beyrouth

⚡ Un membre des services de sécurité de l'ONU a été tué lors d'une attaque contre son véhicule à Gaza, a indiqué un porte-parole, précisant qu'il s'agissait du premier employé international des Nations unies tué dans le territoire palestinien depuis le 7 octobre.


Le secrétaire général est "profondément attristé d'apprendre la mort d'un membre du Département de la sûreté et de la sécurité des Nations unies (DSS) et les blessures d'un autre lorsque que leur véhicule de l'ONU a été frappé, alors qu'ils se rendaient à l'hôpital européen de Rafah ce (lundi) matin", a déclaré Farhan Haq, porte-parole adjoint d'Antonio Guterres.


Il n'a à ce stade pas précisé la nationalité de l'employé décédé et du blessé, et n'a pu donner de détails sur les circonstances. "Je n'ai pas tous les détails" mais "je crois qu'il s'agissait d'un convoi en mouvement, et que le véhicule du DSS a été touché", a-t-il indiqué, précisant que tous les véhicules étaient identifiés comme appartenant à l'ONU.


Le DSS assure notamment la sécurité des agences et programmes de l'ONU dans plus de 130 pays.

20:26 heure de Beyrouth

La Haute Cour de justice d'Israël a rejeté aujourd'hui une demande de l'armée et du procureur général visant à bloquer l'enquête lancée par le contrôleur de l'État sur les défaillances en matière de sécurité survenues le 7 octobre, selon des médias israéliens.


La juge de la Haute Cour, Gila Canfy-Steinitz, a demandé au chef d'État-major de l'armée et au chef du Shin Bet de fournir avant le 20 mai les informations classifiées qui, selon eux, démontrent comment l'enquête du contrôleur de l'État Matanyahu Englman nuirait à la sécurité de l'État.


"Je n'ai pas vu (de raison), à ce stade, d'accorder un répit temporaire", a déclaré Canfy-Steinitz à propos de la demande d'interruption de l'enquête du contrôleur de l'État Matanyahu Englman.

20:25 heure de Beyrouth

L'armée israélienne a abattu un employé d'une ONG et en a blessé un autre à Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, selon des responsables palestiniens cités par Middle East Eye.


Selon les autorités locales, les deux personnes se trouvaient dans un véhicule des Nations unies arborant le drapeau et l'insigne de l'ONU lorsqu'elles ont été prises pour cible.


Le bureau des médias du gouvernement palestinien à Gaza a déclaré que les deux personnes touchées dans l'attaque étaient des étrangers. Les médias locaux ont déclaré que la personne tuée était un chauffeur palestinien et que le travailleur blessé était un étranger.

19:34 heure de Beyrouth

Des manifestants israéliens ont bloqué des camions d'aide humanitaire à destination de Gaza et jeté des paquets de nourriture sur la route, rapporte Reuters.


Quatre protestataires, dont un mineur, ont été arrêtés lors de la manifestation au point de contrôle de Tarqoumiya, à l'ouest d'Hébron, en Cisjordanie occupée, selon une déclaration des avocats représentant les manifestants. Des vidéos diffusées sur les réseaux sociaux montrent des Israéliens jetant des fournitures des camions sur la route.


« À la lumière des incidents survenus aujourd'hui, les forces de l'ordre ont ouvert une enquête qui a abouti à l'arrestation de plusieurs suspects », a déclaré la police israélienne dans un communiqué, assurant que l'enquête se poursuivait « activement ».

19:14 heure de Beyrouth

« Plus de 1.000 membres du Hamas » sont actuellement hospitalisés en Turquie pour y être soignés, a annoncé le président turc Recep Tayyip Erdogan selon des propos rapportés par l'AFP, réaffirmant qu'il « ne considère pas le Hamas comme une organisation terroriste ».


« Tant de membres du Hamas sont tués. Tout l'Occident les attaque avec toutes sortes d'armes et de munitions », a indiqué le chef de l'Etat turc, qui s'exprimait devant la presse, répétant que le Hamas était une « organisation de résistance ».

18:53 heure de Beyrouth

Le point sur la situation à la frontière libano-israélienne :

-  ⁠Des avions de combat israéliens ont visé le village de Aïta el-Chaab (caza de Bint Jbeil), ont indiqué des habitants à notre correspondant au Liban-Sud.


- ⁠Le Hezbollah a affirmé avoir pris pour cible, à 17h05, le site israélien de Samaka dans les collines de Kfarchouba.

18:47 heure de Beyrouth

Hassan Nasrallah a terminé son allocution. Il prononcera à nouveau un discours le 25 mai lors duquel il promet d’aborder davantage “le front libanais”.  

18:35 heure de Beyrouth

Hassan Nasrallah :

Le lien entre les deux fronts, libanais et gazaoui, est très clair. Les Etats-Unis ont même dit à Netanyahu qu'il n'y a pas de solution au front nord (à la frontière avec le Liban) sans la fin de la guerre à Gaza.


Nous le disons aux colons qui veulent revenir dans les colonies du nord (d’Israël) avant le 1er septembre : Si vous voulez régler la situation, dites à votre gouvernement de stopper la guerre à Gaza !


Toutes les pressions internes au Liban n'ont mené à rien, toutes les menaces de guerre totale contre le Liban n'ont mené à rien !

18:31 heure de Beyrouth

Hassan Nasrallah : De notre point de vue, Israël n'a que deux choix : continuer ou stopper. C'est simple. S'il stoppe, il aura perdu. S'il continue, il mène une guerre d'usure et de massacre qui ne mène qu'à sa défaite.


Cette guerre mène Israël au gouffre, à la catastrophe. Cela signifie qu'il s'agit d'une victoire de la résistance.

18:30 heure de Beyrouth

Hassan Nasrallah au sujet de la dernière proposition de trêve à Gaza :

Tous les responsables américains disaient "la balle est dans le camp du Hamas." Et le Hamas les a surpris : il a accepté la proposition présentée ! Les premiers surpris, c'est Israël. C'est parce que l'accord accepté par le Hamas acte la défaite d'Israël ! Si le Hamas avait refusé la proposition d'accord, le monde entier aurait rendu le Hamas responsable de cet échec ! Alors que personne n'en veut à Israël de refuser !


Vendredi, le Hamas avait indiqué qu'Israël avait "rejeté la proposition soumise par les médiateurs" égyptien, qatari et américain, tandis que le mouvement palestinien l'avait "acceptée", après des pourparlers au Caire pour arracher une trêve à Gaza associée à la libération d'otages et de prisonniers palestiniens détenus par Israël.

18:23 heure de Beyrouth

Hassan Nasrallah sur les morts à Gaza : Dans le monde arabe malheureusement, tous ces morts ne conduisent pas certains pays à condamner Israël ! Parmi les sionistes arabes, beaucoup restent silencieux sur les crimes de l'ennemi. Cela montre la trahison et l'indignité de ces personnes.


Le ministère de la Santé du Hamas a annoncé lundi un nouveau bilan de 35.091 morts dans la bande de Gaza depuis le début de la guerre. En 24 heures, au moins 57 morts supplémentaires ont été recensés, selon un communiqué du ministère qui fait état de 78.827 blessés en plus de sept mois de guerre.

18:19 heure de Beyrouth

Hassan Nasrallah sur Rafah : Netanyahu dit : "Ceux qui veulent nous empêcher d'entrer à Rafah veulent nous montrer comme étant perdants dans la guerre !" Et donc jusqu'à maintenant qu'en est-il ? Ils sont perdants !  

18:14 heure de Beyrouth

Hassan Nasrallah : Aujourd'hui, des voix s'élèvent en Israël pour dénoncer l'impasse de la guerre, de l'État, de la guerre à Gaza... Hier, (le secrétaire d'Etat américain) Antony Blinken l'a dit clairement : Israël est dans une impasse. 


Nous sommes aujourd'hui dans la plus grande guerre menée par le peuple palestinien depuis 1948 ! Et Israël la perd ! Qu'est-ce que cela veut dire ? C'est que désormais, la Palestine pourra imposer ses conditions. Israël est donc bien dans une impasse.

18:10 heure de Beyrouth

Hassan Nasrallah : Malgré les États-Unis, première puissance du monde, qui envoie des centaines d'avions et d'équipements, l'ennemi échoue. Ce n'est pas seulement un échec. Cela montre qu'Israël est un État défaillant.


Dans les sondages, 70% des Israéliens demandent la démission du chef d'état-major. Ils ne le feraient pas si Israël réussissait ! Au moins 30% des interrogés disent qu'Israël est un pays où l'on ne peut pas vivre. Après 8 mois, où est passée la soi-disant dissuasion d'Israël face à tous les pays ?



Il semble que le chef du Hezbollah se réfère à un sondage réalisé par l'Institut de politique du peuple juif, qui a révélé que 33 % des Juifs d'Israël ne sont « pas convaincus » que leurs enfants et petits-enfants devraient continuer à vivre dans le pays, selon un article du Jerusalem Post.

L'enquête de l'institut a également révélé que 70 % du public a un faible niveau de confiance dans le gouvernement et que 70 % pensent, comme Nasrallah l'a dit, que le chef d'état-major de l'armée, Herzi Halevi, devrait démissionner.

18:04 heure de Beyrouth

Hassan Nasrallah : Je suis attentivement les médias israéliens. Tous parlent d'un échec ! Aucun ne parle d'une victoire.


(Le Premier ministre israélien Benjamin) Netanyahu ne cesse de parler d'une victoire totale prochaine. Où est-elle ? Personne ne la voit ! Vous avez dit vouloir ramener les otages, que c'était un objectif. Où en est-on ? Aucun des objectifs d’Israël n’a été atteint : ni ramener les otages, ni sécuriser Gaza, ni anéantir le Hamas.


Environ 250 personnes ont été enlevées par le Hamas le 7 octobre 2023. Selon Israël, 128 sont toujours otages à Gaza, dont 36 considérées mortes.

18:02 heure de Beyrouth

Hassan Nasrallah : Israël qui se dit progressiste, ouvert, en paix avec les voisins de la région, a montré son vrai visage au monde après le 7 octobre.


Il a tué les enfants, les femmes. Il outrepasse les lois internationales, les valeurs morales, éthiques. Voilà aujourd'hui l'image d'Israël dans le monde.

17:56 heure de Beyrouth

Hassan Nasrallah :  La colère et le désespoir sont visibles chez l'envoyé spécial d'Israël à l'ONU, et le monde entier l'a constaté.

La question désormais est celle du droit des Palestiniens à avoir un État. Cette cause était encore oubliée il y a quelques années. C'est maintenant une question centrale.


Tous les sionistes en ont peur, car ils refusent la présence d'un État palestinien.


Même l'État américain menteur et hypocrite a dû commencer à parler d'un État palestinien et des droits des Palestiniens. Voilà la victoire réelle ! C'est une grande victoire.


Vendredi, une majorité écrasante de l'Assemblée générale des Nations Unies a jugé que les Palestiniens méritaient d'être membres à part entière de l'organisation, leur octroyant quelques droits supplémentaires à défaut d'une véritable adhésion bloquée par les États-Unis. Ce vote symbolique, salué par l'Autorité palestinienne, a provoqué la colère d'Israël. « La violence paie », a estimé son chef de la diplomatie, Israël Katz, pour qui l'ONU récompense le mouvement Hamas pour son attaque du 7 octobre sur le territoire israélien. 

17:51 heure de Beyrouth

Hassan Nasrallah : Au début de la guerre (entre Israël et le Hamas), la résistance palestinienne a indiqué que l'un de ses buts était de raviver la cause palestinienne, de rappeler les droits des Palestiniens et la Palestine oubliée.


Nous sommes dans le 8ème mois de cette guerre. Aujourd'hui par la résilience des combattants et de la population, la réalité de la Palestine a changé. La cause palestinienne est maintenant la première dans le monde.


Dans de nombreuses universités aux Etats-Unis, en France, en Australie, de nombreuses manifestations soutiennent la Palestine. C'est le 7 octobre (jour de l’attaque du Hamas en Israël) qui a créé cette adhésion.

17:42 heure de Beyrouth

Hassan Nasrallah sur Moustapha Badreddine : Il a reçu la plus grande récompense de Dieu, celle du martyr. La résistance existe grâce aux sacrifices de nombreux martyrs. Il est mort au moment où il y avait un projet visant à livrer la Syrie aux Américains. 

17:35 heure de Beyrouth

Le chef du Hezbollah Hassan Nasrallah a débuté son discours. Il indique qu’il va aborder plusieurs sujets, en plus de son hommage à Moustapha Badreddine : le front sud et la bataille contre Israël ainsi que le dossier des déplacés syriens. Il annonce aussi qu’il s’exprimera à nouveau le 25 mai, s’il est “encore en vie”, à l'occasion de la Journée de la Résistance et de la libération du Liban-Sud de l'occupation israélienne, survenue à cette date en 2000.

17:07 heure de Beyrouth

Le secrétaire général du Hezbollah, Hassan Nasrallah, va bientôt prendre la parole. Il s'exprimera lors d'une cérémonie annuelle en hommage à Moustapha Badreddine, ancien chef militaire du Hezbollah en Syrie, tué en 2016 près de Damas.

Moustapha Badreddine était l'un des cinq membres du parti chiite accusés par le Tribunal spécial pour le Liban (TSL) du meurtre de Rafic Hariri, ancien Premier ministre libanais.

16:55 heure de Beyrouth

En vidéo :  Youssef Hassan a fui les bombardements à Gaza et a trouvé refuge au Caire. À 24 ans, le jeune musicien a pu quitter le territoire gazaoui grâce à une cagnotte en ligne.


Il raconte son histoire à L'Orient-Le Jour.


16:09 heure de Beyrouth

Le Hezbollah a de son côté revendiqué trois attaques :



- A midi contre le site de Birket Richa (face à la localité libanaise de Boustane dans le caza de Tyr).

- A 13h, le parti chiite a mené une attaque "en embuscade" contre des soldats israéliens dans les environs de la caserne de Biranit, face à Rmeich dans le caza de Marjeyoun.

- A 13h20, le Hezbollah a "ciblé la position de Jardah", où des soldats israéliens entraient dans une "salle équipée de matériel d'espionnage". La frappe, au moyen de missiles téléguidés, a "détruit" cette infrastructure et fait des morts et des blessés. L'armée israélienne n'a jusqu'à présent pas annoncé de blessés ni de pertes dans ses rangs. 

16:09 heure de Beyrouth

Le point sur la situation le long de la frontière entre le Liban et Israël depuis midi :



- L’armée israélienne a lancé des tirs d'artillerie et tiré à l'arme automatique sur la périphérie de Meis el-Jabal (caza de Marjeyoun).


14:30 heure de Beyrouth

Le ministère de la Santé dans la bande de Gaza a averti que le système de soins du territoire palestinien était « à quelques heures de l'effondrement » faute de carburant.

« Nous sommes à quelques heures d'un effondrement du système de santé dans la bande de Gaza, en l'absence du carburant nécessaire pour faire fonctionner les générateurs des hôpitaux, les ambulances et les moyens de transport du personnel », a averti le ministère de la Santé du territoire palestinien, privé d'électricité depuis le début du conflit le 7 octobre et où l'aide humanitaire arrive au compte-gouttes.

13:54 heure de Beyrouth

Des roquettes anti-char lancés par le Hezbollah plus tôt dans la journée, près de Yiftah (face à Blida, dans le caza de Marjeyoun) ont blessé quatre soldats, selon l'armée israélienne, citée par le Haaretz. Trois d'entre eux ont été "légèrement blessés", le quatrième plus gravement. Ils ont tous été hospitalisés. 

Le parti chiite avait annoncé avoir ciblé, vers 10h30, un char Merkava près de la caserne de Yiftah. 

12:19 heure de Beyrouth

L'Egypte a annoncé hier son intention de s'associer à l'Afrique du Sud dans sa récente demande à la Cour internationale du justice (CIJ) d'imposer de nouvelles mesures d'urgence à Israël, d'après un communiqué du ministère des Affaires étrangères.

Une décision qui intervient "à la lumière de l'augmentation de la gravité et de l'étendue des attaques israéliennes contre les civils palestiniens dans la bande de Gaza", le ciblage systématique par Israël "des civils et la destruction des infrastructures" et son incitation "au déplacement des Palestiniens", d'après la même source.


Plus de détails ici

12:16 heure de Beyrouth

Après plusieurs heures de calme relatif ce matin le long de la frontière entre le Liban et Israël : 


- L'aviation israélienne a frappé Chihine, dans le caza de Tyr. Il n'a jusqu'à présent pas été fait état de victimes. 

- Le Hezbollah a revendiqué une "attaque aérienne" lancée à 6h20 au moyen de plusieurs drones contre des "tentes" utilisées par des "officiers et soldats" israéliens du 403e Bataillon de réserve d'artillerie au sud de Beit Hillel. La frappe a fait des morts et des blessés selon le parti. Selon l'armée israélienne, citée dans le Haaretz, "deux drones lancés depuis le Liban ont explosé dans la région de Beit Hillel". "Un incendie s'est déclaré et a été rapidement éteint, sans faire de victimes", selon la même source. 

- Le parti chiite a dit avoir lancé une seconde frappe à 10h35 contre un "tank Merkava dans la caserne de Yiftah". L'attaque, lancée au moyen d'un missile téléguidé, a "détruit le véhicule et blessé son équipage", selon le Hezbollah. Yiftah fait face au village libanais de Blida, dans le caza de Marjeyoun. 

11:11 heure de Beyrouth

Le chef du Hamas à Gaza, Yahya Sinouar, considéré comme le cerveau de l'attaque du 7 octobre contre Israël et devenu cible numéro un de l'Etat hébreu, serait toujours caché dans des tunnels sous sa ville natale de Khan Younès, dans le sud de la bande de Gaza, selon des responsables américains s'exprimant dans le New York Times, sous couvert de l'anonymat. 

Cette information a été publiée dans le NYT alors que le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, s'obstine à vouloir lancer un assaut terrestre sur Rafah, grande ville du sud de l'enclave, afin d'éliminer selon lui toute présence du Hamas. 

En février l'armée israélienne avait diffusé pour la première fois une vidéo montrant selon elle Yahya Sinouar, dans un tunnel le 10 octobre. Le chef du Hamas dans l'enclave n'a pas été vu depuis l'attaque du 7 octobre.


10:28 heure de Beyrouth

Au Liban, la nuit a uniquement été marquée par la revendication par le Hezbollah d'une frappe la veille au soir contre du matériel d'espionnage israélien à Malkiya (face à la localité libanaise de Aïtaroun (caza de Bint Jbeil). 

Et dans la matinée, un responsable du Hezbollah a affirmé que "les drones" du parti "sont capables d’arriver là où il le faut", jusqu'à "Acre ou Haïfa et au-delà". Le cheikh Kaouk, membre du conseil central du Hezbollah, a encore déclaré que "le dôme de fer et les avions de chasse F16 (d’Israël) ont échoué à faire face" aux attaques lancées par le parti.

09:31 heure de Beyrouth

"Ce soir, nous n'avons ni paix ni silence" dans nos cœurs, a déclaré hier soir le président israélien Isaac Herzog lors d'une cérémonie au mur des Lamentations, à Jérusalem. A ses côtés, le chef de l'armée, Herzi Halevi, a déclaré porter "la responsabilité de l'échec de notre mission de protection des citoyens de l'Etat d'Israël le 7 octobre.

09:31 heure de Beyrouth

Après avoir retenti une première fois dimanche soir, les sirènes doivent à nouveau résonner lundi à 11H00 en Israël, pour marquer le début des commémorations annuelles pour les soldats tombés pour la défense du pays et les victimes d'attentats, à la veille du 76e anniversaire de l'Etat hébreu. Elle seront suivies d'une série de cérémonies dans les cimetières militaires d'Israël.

Le recueillement cédera la place dans la soirée de lundi à mardi aux célébrations marquant le jour de l'Indépendance, anniversaire de la proclamation de l'Etat d'Israël le 14 mai 1948. Une partie des festivités a été annulée cette année en raison de la guerre. 

09:24 heure de Beyrouth

En attaquant Rafah, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu veut "faire capoter" les pourparlers sur une trêve et une libération d'otages retenus à Gaza, a accusé hier le Hamas. Le mouvement islamiste avait affirmé avoir accepté une proposition des médiateurs -Egypte, Qatar, Etats-Unis- sur une trêve, mais Israël avait répondu que la proposition acceptée était "loin de (ses) exigences".

09:16 heure de Beyrouth

A pied, à bord de véhicules ou des triporteurs, des Palestiniens continuent de fuir des secteurs de Rafah pour tenter de trouver refuge ailleurs dans le territoire palestinien.

"Nous avons vécu l'enfer pendant trois jours et les pires nuits depuis le début de la guerre", a raconté à l'AFP Mohammed Hamad, 24 ans, qui fait partie des 300.000 Palestiniens qui, selon Israël, ont fui les zones de l'est de Rafah visées par les bombardements après les ordres d'évacuation de l'armée.

09:16 heure de Beyrouth

Une vaste opération sur Rafah risquerait de créer le "chaos", "l'anarchie" et "d'énormes dégâts" pour la population civile "sans résoudre le problème du Hamas, a prévenu hier le secrétaire d'Etat américain Antony Blinken.

"Il restera toujours des milliers de membres armés du Hamas", même après une opération à Rafah, d'autant que le mouvement islamiste armé est "revenu dans les zones qu'Israël a libérées dans le nord, même à Khan Younès", a ajouté M. Blinken dans un entretien à la chaîne NBC.

09:15 heure de Beyrouth

"Les autorités israéliennes continuent d'émettre des ordres de déplacement forcé (...) Cela oblige les habitants de Rafah à fuir n'importe où", a écrit hier sur X le chef de l'agence de l'ONU pour les réfugiés palestiniens (Unrwa), Philippe Lazzarini. "Parler de zones sûres est faux et trompeur. Aucun endroit n'est sûr à Gaza", a-t-il dit.

09:13 heure de Beyrouth

Les frappes israéliennes se multiplient tôt ce matin dans la bande de Gaza. Aux premières heures après minuit, des équipes de l'AFP ont fait état de frappes dans différents secteurs de Gaza

Les frappes visaient en particulier la ville de Rafah (sud), peuplées à elle seule par 1,4 million de Palestiniens, en majorité déplacés par les bombardements et les combats.

09:12 heure de Beyrouth

Bonjour !

Nous sommes au 220e jour de la guerre dans la bande de Gaza. Il s'agit également du 219e jour depuis l'ouverture d'un front au Liban-Sud entre le Hezbollah et l'armée israélienne.

Retrouvez ici notre couverture en direct du conflit et ses répercussions dans la région.

commentaires (2)

Parler de victoire alors que des millions ont tout perdu et vivent ballottés de ville en ville. En tout cas… si ces millions d’exilés et dizaines de milliers de morts c’est UNE VICTOIRE ?? On n’osera même pas imaginer… ce qu’aurait été LA DÉFAITE !!! Les vies humaines ça ne compte pas dans leurs calculs !!!

LE FRANCOPHONE

19 h 53, le 13 mai 2024

Tous les commentaires

Commentaires (2)

  • Parler de victoire alors que des millions ont tout perdu et vivent ballottés de ville en ville. En tout cas… si ces millions d’exilés et dizaines de milliers de morts c’est UNE VICTOIRE ?? On n’osera même pas imaginer… ce qu’aurait été LA DÉFAITE !!! Les vies humaines ça ne compte pas dans leurs calculs !!!

    LE FRANCOPHONE

    19 h 53, le 13 mai 2024

  • EQUITE ! VERITES ! TOUT CE QUE LE SAYED HASSAN NASRALLAH A DIT SUR LA GUERRE, SUR ISRAEL, SUR AMERICAINS ET EUROPEENS, SUR LES ARABES, ET PUIS SUR LES REFUGIES SYRIENS AU LIBAN ET QUI EMPECHE LEUR RAPATRIATION ET VEUT MONAYER LEUR PLACE AU LIBAN, LES VENDUS SONT NOMBREUX, TOUT EST VRAI ET JE SALUE SON DISCOURS ET SON SAVOIR ANALYTIQUE. MEME SI A L,INTERNE JE NE SUIS PAS D,ACCORD AVEC LUI DU TOUT.

    LA LIBRE EXPRESSION NE COMMENTE PAS.ELLE CONSEILLE

    19 h 39, le 13 mai 2024

Retour en haut