X

Liban

La fête de la Croix célébrée à Lassa, sous haute surveillance

OLJ
19/09/2011
À l’invitation d’un groupe de jeunes de la société civile, venus de différentes régions, la fête de la Croix a été célébrée le week-end dernier à Lassa (caza de Jbeil), sous haute surveillance sécuritaire. Une messe a été célébrée à cette occasion à proximité de l’église historique Notre-Dame de Lassa, dont les clés n’ont pas été remises aux responsables. Une croix a été de même levée sur le toit de l’église et un cèdre planté sur la terrasse.
Le Amid du Bloc national, Carlos Eddé, qui s’est rendu à Lassa pour l’occasion, a souligné l’importance de « la coexistence » et du « règne de la loi ».
« Nous avons peur que Lassa ne figure au nombre des régions inaccessibles à l’État », a déclaré pour sa part Me Régina Kantara, estimant que « le village est une première ligne de défense des institutions légales de l’État ». Elle note que si l’affaire de Lassa « est couronnée de succès, nous serions devant une nouvelle réalité qui est un prélude à l’expansion de l’autorité de l’État sur l’ensemble du territoire libanais ».
De son côté, Béchara Khairallah, militant, a affirmé que « la coexistence commence par le respect de la liberté de l’autre qui a le droit d’exprimer ses opinions et de se rendre dans les lieux de culte quand il veut, sans permis et sans aucune escorte ». « Pourquoi toutes ces forces sécuritaires, sinon pour des raisons que nous connaissons tous », a-t-il ajouté.
Le supérieur du couvent de Kartaba, le père Joseph Daccache, a déclaré : « Nous ne voulons pas que Lassa soit un îlot sécuritaire. C’est notre terre, notre église et notre honneur. Nous ne levons pas la croix en face de quiconque. »
À l’occasion de la fête de la Croix, une messe a été célébrée à côté de l’église historique Notre-Dame de Lassa.

À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Émilie SUEUR

L’édito de Émilie SUEUR

De quelle violence parle-t-on ?

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'OLJ vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants