Rechercher
Rechercher

Actualités - CHRONOLOGIE

Etats-Unis - Odell Barnes a été exécuté hier Au Texas , l'industrie de la mort tourne à plein régime

La litanie des exécutions fait presque partie du paysage au Texas, parfois au rythme de cinq ou six par mois, vieille tradition héritée du passé esclavagiste de cet État sudiste, fier de son Histoire. Avec déjà 10 exécutions cette année, dont celle d’un malade mental, Larry Robison, d’une grand-mère de 62 ans, Betty Lou Beets, et hier d’Odell Barnes, un Noir de 31 ans ayant clamé son innocence jusqu’au bout, le Texas est de nouveau au centre de la controverse sur l’application de la peine de mort aux États-Unis. De tous les États de l’Union, c’est de loin celui qui exécute le plus, avec un tiers des mises à mort judiciaires à lui tout seul, soit 210 à ce jour sur un total de 617 au plan national depuis le rétablissement de la peine de mort en 1976. Odell Barnes avait été condamné en 1991 à la peine capitale pour le meurtre deux ans plus tôt de sa petite amie, Helen Bass, violée et tuée un soir de novembre 1989, à Wichita Falls (Texas), un crime dont il a toujours nié être l’auteur. Les nombreux appels à la clémence, dont ceux du pape Jean-Paul II, du président gaulliste français Jacques Chirac et du Premier ministre socialiste Lionel Jospin, sont restés sans effet. Deux heures avant l’exécution, la Cour suprême venait de rejeter un ultime recours en appel et, sans surprise, le gouverneur du Texas George W. Bush refusait ensuite d’accorder un délai de 30 jours pour l’application de la sentence. «Odell Barnes est un criminel professionnel, violent et sans remords (...). Il est une menace persistante pour notre société», affirmait récemment le procureur du comté de Wichita Falls, Barry Macha. À la sortie de la chambre d’exécution, les avocats de Barnes ont dénoncé une erreur judiciaire. «Vous venez d’être les témoins de l’exécution d’un homme innocent», a lancé l’un d’eux, Mike Charlton, d’une voix qui contenait mal les sanglots.

La litanie des exécutions fait presque partie du paysage au Texas, parfois au rythme de cinq ou six par mois, vieille tradition héritée du passé esclavagiste de cet État sudiste, fier de son Histoire. Avec déjà 10 exécutions cette année, dont celle d’un malade mental, Larry Robison, d’une grand-mère de 62 ans, Betty Lou Beets, et hier d’Odell Barnes, un Noir de 31 ans ayant...