Rechercher
Rechercher

Politique - Analyse

Face à Israël, la capacité de dissuasion du Hezbollah s’effrite

Au fur et à mesure des semaines, conscient que son adversaire fera tout ou presque pour éviter la guerre, Israël fait sauter de plus en plus de digues.

Face à Israël, la capacité de dissuasion du Hezbollah s’effrite

Les funérailles d’un membre du Hezbollah au Liban-Sud le 27 février 2024. Hassan Fneich/AFP

Hassan Nasrallah a attendu presque un mois avant de faire son premier discours à la suite de l’opération Déluge d’al-Aqsa. L’objectif ? Entretenir le plus longtemps possible « l’ambiguïté stratégique » concernant les intentions du Hezbollah dans...
Hassan Nasrallah a attendu presque un mois avant de faire son premier discours à la suite de l’opération Déluge d’al-Aqsa. L’objectif ? Entretenir le plus longtemps possible « l’ambiguïté stratégique » concernant les intentions du Hezbollah dans...

commentaires (13)

C'est comme à la récré, mais avec de vrais morts. Qui a commencé cette fois la bagarre? Dans cette séquence, c'est bien le Hezbollah qui a lancé des roquettes en premier sur Israël pour soutenir le Hamas après le 7 octobre. Et si l'autre répond avec des moyens disproportionnés, à qui la faute? Quant au Hezbollah qui dit avoir un cœur pour les Palestiniens qu'il commence d'abord à accepter d'octroyer la nationalité libanaise aux réfugiés qui le désirent. Des Palestiniens bien ancrés dans le tissu économique du Liban apporteraient des richesses dans un pays qui en a bien besoin.

Fingal Victor

12 h 09, le 01 mars 2024

Tous les commentaires

Commentaires (13)

  • C'est comme à la récré, mais avec de vrais morts. Qui a commencé cette fois la bagarre? Dans cette séquence, c'est bien le Hezbollah qui a lancé des roquettes en premier sur Israël pour soutenir le Hamas après le 7 octobre. Et si l'autre répond avec des moyens disproportionnés, à qui la faute? Quant au Hezbollah qui dit avoir un cœur pour les Palestiniens qu'il commence d'abord à accepter d'octroyer la nationalité libanaise aux réfugiés qui le désirent. Des Palestiniens bien ancrés dans le tissu économique du Liban apporteraient des richesses dans un pays qui en a bien besoin.

    Fingal Victor

    12 h 09, le 01 mars 2024

  • Gallant dit qu'ils continueront leur offensive au Liban même s'ils parviennent à un cessez le feu avec le Hamas. À suivre.

    Onaissi Antoine

    13 h 14, le 29 février 2024

  • Le Sayyed est beaucoup plus futé que ne veut l'imaginer (comme d'habitude) l'auteur de cet article ! Wait and see !

    Chucri Abboud

    12 h 51, le 29 février 2024

  • En pratiquant la politique des propagandes mensongères, HN croyait pouvoir intimider son adversaire en se lançant dans une guerre qui ne le concerne aucunement si l’on croit à ses discours de protecteur de son pays. Israël n’a à aucun moment inclu le Liban dans ses ripostes à Gaza avant que HN ne lui déclare la guerre. HN agit sur ordre et oublie que notre pays a encore une entité, une armée et une constitution. Il part perdant à cause de son manque de patriotisme et de son obéissance aveugle à ses maîtres qui eux n’en ont cure de son devenir ni de son pays. Il sera remplacé au pied levé.

    Sissi zayyat

    11 h 59, le 29 février 2024

  • Vous confirmez, indirectement et sans le vouloir, que le hizb devrait frapper plus fort. Vous avez raison. Mais d'abord il commence à le faire. Ensuite, sa base le suit et le suivra, pas d'illusions sur ce sujet. Mais que faire de "l'opposition " et ses voix de sopranos qui ne s'élèvent que contre lui, et jamais contre nos aimables voisins(?) L'opera bat son plein..

    Raed Habib

    11 h 52, le 29 février 2024

  • Le Hezbollah a déjà laissé des plumes car il n'a jamais eu et n'a toujours pas les moyens de sa politique. Israël n'attaque toujours pas car il est plus intelligent de le faire une fois isolé et seul. Le Hamas détruit et affaibli, le Hezbollah sera seul face a son ennemi, faible et honni même par son propre peuple, trahi par ses propres ouailles et tout ce que HN a trouvé pour justifier son incapacité et incompétence c'est de s'en prendre au téléphone portable. Pathétique! Espérons qu'ils reprennent leurs sens et acceptent de remettre leurs armes a l’armée et permettent a l’état de négocier.

    Pierre Christo Hadjigeorgiou

    11 h 23, le 29 février 2024

  • DES PLUSIEURS MAUX ON CHOISIT LE MOINDRE. NOUS VOULONS UN LIBAN SANS MAUX !

    LA LIBRE EXPRESSION

    11 h 19, le 29 février 2024

  • Israël risque aussi de perdre beaucoup de plumes et il le sait.

    Politiquement incorrect(e)

    11 h 06, le 29 février 2024

  • Enfin une analyse de bon sens, loin du charabia de la moumanaa et de la "victoire inevitable". Le Hamas va presque certainement disparaitre et quand bien-meme il ne le serait pas, Gaza ne pourra pas redevenir un espace de vie. Le Hezbollah se prend des roustes quotidienement et l'auteur de l'article a mentionné LE mot-clé: INITIATIVE. c'est les Israeliens qui sont a la manoeuvre au Liban et il ne s'arreteront que quand ils seront sur a 1000% que ce qui c'est passé dans les kibboutzs autour de Gaza ne risque pas de se reproduire dans le Nord d'Israel.

    Lebinlon

    09 h 57, le 29 février 2024

  • Très bonne analyse. Entre un pays qui se bat pour son existence et un voisin qui veut le faire disparaître lequel des deux est légitime

    Rigotti Micaël

    06 h 38, le 29 février 2024

  • Hamas se bat pour recuperer un pays. Israel se bat pour sa survie. Quelqu'un peut-il expliquer pourquoi le Hezbollah mene une bataille perdue d'avance?

    Sami Mouracade

    06 h 21, le 29 février 2024

  • On dirait que l1auteur de cet article se réjouit qu'Israel puisse frapper notre capitale et nos régions montagneuses ! Je rappelle à mes collègues et chers lecteurs que depuis toujours , les extrêmistes messianiques autour de Natanuayou ont dans leurs plans déclatrés de parvenir à l'expansion terriroriale vers le Grand Israel qui inclt entre autres tout le territoire libanais , et pas seulement notre Sud !

    Chucri Abboud

    01 h 30, le 29 février 2024

  • ESPÉRANT QU'IL VA TOUT PERDRE ET QUE LA JUSTICE RESPIRE ET PREND LA RELÈVE.

    Gebran Eid

    01 h 26, le 29 février 2024

Retour en haut