Rechercher
Rechercher

Économie - Consommation

En 2023, l'inflation au Liban gravite autour de 200%

A la fin décembre, l’inflation en rythme annuel a affiché son niveau le plus bas depuis dix mois, mais reste très élevée.

En 2023, l'inflation au Liban gravite autour de 200%

Les prix des aliments et des boissons non alcoolisées ont augmenté de 3,45 % en décembre 2023. Photo P.H.B.

L’inflation au Liban a terminé l’année 2023 en freinant des quatre fers, mais reste malgré tout à un niveau très élevé en rythme annuel.

En rythme mensuel, l’Indice des prix à la consommation (IPC) calculé par l’Administration centrale des statistiques (ACS) a en effet enregistré en décembre 2023 un petit frémissement de 0,02 %, après avoir déjà bien ralenti le mois précédent (+2,6 %) comparé au bond enregistré en octobre (17,2 %). L’IPC calcule l’évolution des prix en livres libanaises, qui s’est effondrée face au dollar depuis le début de la crise qui a éclaté en 2019.

Malgré le déclenchement le 7 octobre 2023 de la guerre entre le Hamas et Israël dans la bande de Gaza, s’étendant dès le lendemain au Liban-Sud avec, depuis, des affrontements quotidiens entre le Hezbollah et l’armée israélienne, la monnaie libanaise est restée relativement stable, continuant d’évoluer à un niveau constant depuis le début de l’été (autour de 90.000 LL pour un dollar).

Cette relative stabilité, combinée à la baisse globale des cours mondiaux du pétrole entre septembre et décembre – ce qui impacte généralement les prix des biens et des services dans leur ensemble — pourrait expliquer le ralentissement de l'inflation sur cette période.

Cela étant, pour la troisième année consécutive, le taux d’inflation annuel moyen continue de s’élever à trois chiffres, l’ACS l’établissant à 222,42 % en 2023. Ce taux, calculé à partir de la moyenne de l'inflation en glissement annuel pour chacun des 12 mois de l'année, était de 171,2 % en 2022 et de 154,8 % en 2021.

A la fin décembre, l’inflation en rythme annuel a enfin affiché un taux de 192,3 %, un niveau en baisse significative par rapport au +211,9 % enregistré à fin novembre, soit son niveau le plus bas depuis dix mois.

Lire aussi

Dans le rouge en 2023, le Liban devrait renouer avec la croissance à partir de 2024 selon l'ONU

Rythmes mensuel et annuel

En décembre 2023, certains prix ont poursuivi leur hausse, bien que de façon négligeable, tandis que d'autres ont enregistré une baisse. Les coûts des loisirs, de l'amusement et de la culture ont ainsi augmenté de 7,95 %, contre une hausse de 2,7 % en novembre, tandis que les prix des vêtements et des chaussures ont augmenté de 4,76 %, contre + 8,2 % un mois plus tôt. Les prix des aliments et des boissons non alcoolisées ont, pour leur part, augmenté de 3,45 %, contre une hausse de 2,7 % en novembre.

Les tarifs de l'eau, de l'électricité, du gaz et des autres combustibles ont, eux, baissé de 9,59 % en décembre, après avoir reculé de 1,7 % en novembre. Les prix des transports ont également diminué de 1,88 %, soit une baisse supplémentaire par rapport au mois précédent qui avait enregistré une diminution de 0,7 %.

Les prix à travers le Liban ont augmenté de manière assez uniforme, bien que le Liban-Sud ait enregistré la plus forte augmentation en rythme mensuel, avec un IPC en hausse de 3,52 %. Il est suivi par la région de Nabatiyé (+2,36 %), Beyrouth (+ 1,61%), la Békaa (+0,31 %) et le Liban-Nord (+ 0,01 %). L’IPC dans le Mont-Liban est le seul à avoir baissé en (-1,3 %).

Enfin en rythme annuel, les prix des nouveaux loyers ont augmenté de 406,5 % par rapport à décembre 2022 ; ceux des aliments et des boissons non alcoolisées ont augmenté de 207,6 % en un an ; et ceux des boissons alcoolisées et du tabac ont augmenté de 203,5 % à ce même rythme.

L’inflation au Liban a terminé l’année 2023 en freinant des quatre fers, mais reste malgré tout à un niveau très élevé en rythme annuel.En rythme mensuel, l’Indice des prix à la consommation (IPC) calculé par l’Administration centrale des statistiques (ACS) a en effet enregistré en décembre 2023 un petit frémissement de 0,02 %, après avoir déjà bien ralenti le mois...
commentaires (4)

Le taux de change de la livre est stable depuis juin dernier. Et pourtant, une inflation a deux chiffres se poursuit inlassablement depuis (en $ constants). Ce n'est que le reflet de la cupidite des grands commercants face a la chute du pouvoir d'achat de la grande majorite des libanais.

Michel Trad

21 h 36, le 23 janvier 2024

Tous les commentaires

Commentaires (4)

  • Le taux de change de la livre est stable depuis juin dernier. Et pourtant, une inflation a deux chiffres se poursuit inlassablement depuis (en $ constants). Ce n'est que le reflet de la cupidite des grands commercants face a la chute du pouvoir d'achat de la grande majorite des libanais.

    Michel Trad

    21 h 36, le 23 janvier 2024

  • Who cares man. No one cares man

    Abdallah Barakat

    16 h 15, le 23 janvier 2024

  • On en aurait embastillé plus d'un pour le dixième de cela dans un pays normal !

    TrucMuche

    13 h 26, le 23 janvier 2024

  • Et vous trouvez ça drôle, vous ??

    TrucMuche

    13 h 24, le 23 janvier 2024

Retour en haut