Rechercher
Rechercher

Sport - Handball

La France débute l’Euro par un carton

Les Bleus ont réussi leur entrée en matière en s'imposant largement face à la Macédoine du Nord (39-29).

Hugo Descat en action lors du match d'ouverture de l'Euro 2024 de handball entre la France et la Macédoine du Nord dans le groupe A, mercredi, à Düsseldorf, en Allemagne. Odd Andersen/AFP

Entrée réussie pour les handballeurs français qui ont déroulé mercredi face à la Macédoine du Nord à Düsseldorf (39-29) en match d'ouverture de l'Euro, qu'ils espèrent reconquérir dix ans après leur dernier sacre et à six mois de JO de Paris 2024 à domicile.

Qu'importent la grève ferroviaire ou les routes bloquées par les syndicats agricoles en Allemagne, ce premier match des handballeurs français a ressemblé à une croisière sur l'« Autobahn », à Düsseldorf, ville d'origine du groupe Kraftwerk, pionnier de la musique électronique.

« On voulait entrer dans cette poule avec deux premiers points contre l'équipe qui avait le moins de référence sur la scène internationale du groupe », a synthétisé le sélectionneur Guillaume Gille.

Il a fallu une petite demi-heure (16-12, 28e) aux Bleus pour prendre du champ. Le temps de mettre à température le moteur et de garnir les tribunes de la Spiel-Arena, stade de foot métamorphosé en salle de handball pour l'occasion.

Le temps aussi de s'ajuster à la tactique de Kiril Lazarov, ex-buteur de légende du hand et sélectionneur de la Macédoine du Nord, qui a souvent usé de l'option à sept joueurs de champ, sans gardien.

L'ailier gauche Hugo Descat, sans échec face aux cages (7/7), a largement contribué à ce premier succès, notamment par ces deux buts en montée de balle dans le temps fort bleu ayant permis de renverser le léger avantage macédonien (de 8-10 à 12-10).

« Prestation qui reste très aboutie »

« Il y a des périodes où on a lâché trop de ballons et eu trop de déchets à mon goût. Mais, quand on regarde la prestation d'ensemble et le temps de jeu donné à tout le monde, on finit avec une prestation certes à améliorer mais qui reste très aboutie », juge « Gino » Gille.

Première réussie donc pour la bande de Nikola Karabatic (1 but, 4 passes), lancée en éclaireur dans l'enceinte du Fortuna à Düsseldorf où les Bleus du foot commenceront leur Euro face à l'Autriche, le 17 juin.

Pour l'histoire, les hommes de Guillaume Gille auront détenu provisoirement le record d'affluence pour un match de handball. En attendant celui du pays hôte, l'Allemagne, face à la Suisse le soir même, pour lequel les ultimes sièges vides des tribunes d'une capacité de 53 586 spectateurs doivent trouver preneurs.

« Quand tu rentres à l'entraînement, tu te dis que tu t'es trompé de sport, sourit le demi-centre Kentin Mahé. En faisant du football américain ou même du foot, tu as l'occasion de faire ça tous les week-ends. »

En l'absence de Vincent Gérard, habituel gardien n9 1, forfait en raison d'une pubalgie, le sélectionneur a opté pour la paire montpelliéraine Desbonnet-Bolzinger. 

À Rémi Desbonnet la première période, bien terminée (7 arrêts sur 20 tirs) après une entrée en matière délicate (1/8). Son jeune coéquipier du MHB Charles Bolzinger (23 ans) lui a succédé après la pause (6/22) plutôt que le troisième gardien Samir Bellahcene qui évolue à Kiel, en Allemagne. 

L'ailier Yanis Lenne, souffrant d'une lombalgie, et l'arrière Timothey N'Guessan étaient les deux autres joueurs de la liste absents de la feuille de match. La Suisse attend désormais les Bleus dimanche à Berlin pour leur deuxième match de groupe de ce championnat d'Europe, dernier tournoi avant les JO de Paris 2024 pour les tenants du titre olympique.

Entrée réussie pour les handballeurs français qui ont déroulé mercredi face à la Macédoine du Nord à Düsseldorf (39-29) en match d'ouverture de l'Euro, qu'ils espèrent reconquérir dix ans après leur dernier sacre et à six mois de JO de Paris 2024 à domicile.

Qu'importent la grève ferroviaire ou les routes bloquées par les syndicats...
commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut