Rechercher
Rechercher

Des chars israéliens se repositionnent dans une zone du sud d'Israël, près de la bande de Gaza, ce mercredi. Menahem KAHANA/AFP

Direct Moyen-Orient

Biden demande à Netanyahu de maintenir le calme le long de la frontière libanaise ; le fils de Mohammad Raad tué dans une frappe israélienne : Jour 47 de la guerre Israël - Hamas

Ce qu’il faut retenir

Pass de trêve dans les combats entre Israël et le Hamas avant vendredi. La libération des premiers otages israéliens, prévue jeudi, a elle aussi été officiellement décalée, ont annoncé les autorités israéliennes.

En visite à Beyrouth, le ministre iranien des Affaires étrangères Hossein Amir-Abdollahian met en garde contre un débordement de la guerre entre Israël et le Hamas.

La mission permanente du Liban auprès des Nations unies dépose une plainte devant le Conseil de sécurité de l'ONU après que des journalistes ont été pris pour cible la veille par l'armée israélienne.


00:59 heure de Beyrouth

Nous vous remercions d'avoir suivi notre couverture en direct de la guerre entre le Hamas et Israël. Nous poursuivrons notre couverture du conflit dès demain matin.

00:49 heure de Beyrouth

Il n'y aura pas de trêve dans les combats entre Israël et le Hamas avant vendredi, contrairement à ce qu'avaient annoncé initialement les protagonistes, a indiqué à l'AFP un responsable israélien. Il n'y aura "pas de pause" dans les combats jeudi, a indiqué cette source sans autre précision. La libération des premiers otages israéliens, prévue jeudi, a elle aussi été officiellement décalée, ont annoncé les autorités israéliennes.

00:36 heure de Beyrouth

Deux Syriens "travaillant avec le Hezbollah" ont été tués mercredi dans des frappes israéliennes près de Damas visant des objectifs du Hezbollah, qui soutient militairement le régime syrien de Bachar el-Assad, a indiqué l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH). Lire ici. 

00:20 heure de Beyrouth

Le président américain Joe Biden a souligné "l'importance de maintenir le calme" le long de la frontière libanaise ainsi qu'en Cisjordanie lors de son entretien avec le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu mercredi, a indiqué la Maison Blanche, rapporte Reuters.  

00:18 heure de Beyrouth

Aucun otage israélien aux mains du Hamas ne sera libéré avant vendredi a annoncé le chef du Conseil national de la sécurité israélien, Tzachi Hanegbi, alors que la trêve et les premières libérations étaient attendues jeudi. "Les négociations pour la libération de nos otages se poursuivent sans cesse". Le début de la libération n'interviendra "pas avant vendredi", a-t-il indiqué dans la nuit dans un communiqué, sans donner d'explications.

00:17 heure de Beyrouth

URGENT : Au moins quatre personnes, dont le fils du chef du groupe parlementaire du Hezbollah Mohammad Raad, ont été tuées dans une frappe israélienne au Liban-Sud mercredi soir, a confirmé à L’Orient-Le Jour une porte-parole du Hezbollah. Lire ici.

00:15 heure de Beyrouth

En visite à Beyrouth, le ministre iranien des Affaires étrangères Hossein Amir-Abdollahian a mis en garde contre un débordement de la guerre entre Israël et le Hamas palestinien si une trêve censée entrer en vigueur jeudi n'était pas durable. « Nous ne cherchons pas une extension de la guerre » mais « si la guerre augmente en intensité, toutes les possibilités sont ouvertes pour » celle-ci, a dit le ministre lors d'une interview à la chaîne al-Mayadeen, basée à Beyrouth. Lire ici.

21:30 heure de Beyrouth

Le président américain Joe Biden a appelé l'émir du Qatar, Cheikh Tamim ben Hamad al-Thani, pour le remercier de sa médiation entre Israël et le Hamas, qui a abouti à une trêve, a annoncé le service de presse de l'émir, rapporte Reuters. 

21:06 heure de Beyrouth

L'accord entre Israël et le Hamas doit être "amplifié", et la "pause humanitaire" qu'il prévoit "mise à profit" pour oeuvrer à "un cessez-le-feu durable", a déclaré la présidence française. Le chef de l'Etat français Emmanuel Macron, qui a reçu les ministres des Affaires étrangères de plusieurs pays arabes et musulmans, leur a dit que cela impliquait "que la sécurité d'Israël soit parfaitement prise en compte par tout le monde", a ajouté l'Elysée.

20:34 heure de Beyrouth

Si vous venez de nous rejoindre, voici ce que l'on sait de l'accord entre Israël et le Hamas pour lequel le Qatar, l'Egypte et les Etats-Unis ont joué les médiateurs :

Sur le début et durée de la trêve :

Le Qatar a annoncé qu'une « pause humanitaire » durerait « quatre jours, avec possibilité de prolongation ». Selon plusieurs médias, la trêve devrait entrer en vigueur jeudi à 10H00 locales (08H00 GMT).

Sur les modalités : un otage pour trois prisonniers :

Selon Israël, une première phase de l'accord concerne la libération de 50 otages israéliens contre 150 Palestiniens détenus en Israël, pendant la trêve de quatre jours. Le ratio d'un otage pour trois prisonniers devra toujours être respecté, et au minimum 10 otages libérés par jour, selon Israël.

Un haut responsable du Hamas a dit à l'AFP s'attendre à ce « qu'un premier échange de 10 otages contre 30 prisonniers soit réalisé dès jeudi ». Selon le Hamas, « la Croix-Rouge et les Nations unies joueront un rôle » dans l'application de cet accord.

Tout au long de la trêve, Israël doit assurer la liberté de circulation des personnes, en particulier le long de la route Salaheddine, qui traverse le territoire du nord au sud, a réclamé le mouvement islamiste. L'accord prévoit également que l'aviation israélienne arrête de survoler le sud de la bande de Gaza pendant les quatre jours, et le nord pendant six heures chaque jour.

Concernant les otages : 

Selon les termes de l'accord, « 50 femmes et enfants de moins de 19 ans » otages dans la bande de Gaza seront libérés en contrepartie des Palestiniens, a déclaré le Hamas. D'après Majed Al-Ansari, le porte-parole qatari, l'accord n'inclut pas la libération des militaires. Les Etats-Unis s'attendent à ce que trois ressortissantes américaines fassent partie des otages libérés, a indiqué un haut responsable de la Maison Blanche.

Concernant les prisonniers palestiniens : 

Selon le Hamas, 150 prisonniers palestiniens, des femmes et des jeunes de moins de 19 ans, seront relâchés.

Israël a diffusé une liste de 300 prisonniers: 33 femmes, 123 adolescents de moins de 18 ans et 144 jeunes d'environ 18 ans, susceptibles d'être libérés par phases. Figurent parmi ces détenus 49 membres du Hamas, 28 du Jihad islamique, 60 du mouvement Fatah du président palestinien Mahmoud Abbas et 17 du Front populaire de libération de la Palestine (FPLP).

Sur les convois humanitaires : 

« Au moins 200 à 300 camions entreront (à Gaza), dont huit camions de carburant et de gaz », d'après Taher al-Nounou, un haut cadre du Hamas.

20:33 heure de Beyrouth

Des enfants palestiniens à la fenêtre de l'hôpital al-Chifa, dans la ville de Gaza, le 22 novembre 2023. REUTERS/Ronen Zvulun

19:51 heure de Beyrouth

Les responsables israéliens devraient recevoir dans la soirée la liste officielle des premiers otages qui seront libérés demain par Hamas, rapporte le Haaretz. Une fois cette liste reçue, le Premier ministre Benjamin Netanyahu et des ministres finaliseront celle des prisonniers palestiniens qui seront libérés en échange. Cette liste sera soumise à l'approbation du Hamas. Lorsque les deux parties auront confirmé que les listes sont conformes aux conditions de l'accord, les otages seront remis à la Croix-Rouge et les préparatifs en vue de leur retour commenceront.

Selon le Haaretz, 10 à 13 otages seront libérés chaque jour, soit un total de 50 otages. La premiere remise en liberté devrait avoir lieu demain, jeudi, entre 10 heures et 16 heures.

19:43 heure de Beyrouth

Des travailleurs déchargent de l'aide humanitaire à l'aéroport égyptien d'Al-Arich plus tôt aujourd'hui, avant que les approvisionnements indispensables ne soient acheminés vers le poste frontière de Rafah. Photo Khaled Desouki/AFP

19:35 heure de Beyrouth

La Norvège annonce qu'elle va donner 40 millions d'euros supplémentaires au profit des populations palestiniennes éprouvées par le blocus et le bombardement de la bande de Gaza. "La guerre à Gaza entraîne d'indicibles souffrances civiles tous les jours", a déclaré à l'AFP le Premier ministre norvégien Jonas Gahr Støre. "Le besoin d'aide d'urgence est abyssal".

19:28 heure de Beyrouth

La mission permanente du Liban auprès des Nations unies a déposé une plainte devant le Conseil de sécurité de l'ONU après que des journalistes ont été pris pour cible la veille par l'armée israélienne après que des journalistes ont été pris pour cible la veille par l'armée israélienne alors qu'ils couvraient les affrontements armés au Liban-Sud, dans le secteur frontalier de Tayr Harfa, caza de Tyr. Il s'agit de la troisième plainte que le Liban dépose à l'ONU pour condamner les attaques d'Israël contre des journalistes depuis le début du conflit. Dans sa plainte, le Liban dénonce "un crime délibéré, une violation flagrante du droit international dans toutes ses ramifications, ainsi qu'une atteinte à la souveraineté du Liban et à l'intégrité de son territoire".

19:13 heure de Beyrouth

Le Hezbollah annonce avoir attaqué à 16h50 cinq positions israéliennes avec "les armes appropriés" et fait "des dommages directs". 

19:11 heure de Beyrouth

La possibilité d'une trêve de quatre jours est "insuffisante" pour faire entrer l'aide requise dans la bande de Gaza, ont estimé plusieurs ONG, appelant à un cessez-le-feu. "C'est insuffisant et ce n'est certainement pas assez en terme de droits humains", a notamment affirmé Paul O'Brien, directeur exécutif d'Amnesty International aux Etats-unis, lors d'une visioconférence à laquelle participaient également Handicap international, Oxfam, Médecins sans frontières, Médecins du Monde ou encore Save the Children.

18:40 heure de Beyrouth

Le pape François a reçu séparément au Vatican des proches d'otages israéliens détenus par le Hamas à Gaza et des Palestiniens ayant de la famille à Gaza, mettant aussi en garde contre « une montagne de morts » dans cette guerre. Lire ici. 


18:38 heure de Beyrouth

Machghara, village de la Békaa-Ouest, fait ses adieux à Farah Omar, journaliste de 25 ans, qui a été tuée la veille par des bombardements israéliens au Liban-Sud. Le père de Farah Omar a pris la parole pour appeler "tous les journalistes à poursuivre leur travail et transmettre la vérité sans craindre l'ennemi", rapporte notre correspondante dans la Békaa, Sarah Abdallah. De son côté, sa mère a déclaré que "Farah avait combattu l'ennemi avec ses mots, ils l'avaient crainte et l'avaient tuée."

Photo fournie par notre correspondante Sarah Abdallah.

18:32 heure de Beyrouth

Le Hezbollah a annoncé dans un communiqué avoir attaqué à 16h50 le site israélien al-Baghdadi avec les "armes appropriées". Cette position se trouve face à Meis el-Jabal (caza de Marjeyoun).

18:26 heure de Beyrouth

Le chef des Forces libanaises, Samir Geagea, a accusé le Hezbollah sur X de "refuser de mettre en œuvre la résolution 1701 et de céder le contrôle des frontières à la FINUL et à l'armée libanaise afin d'éviter une guerre que personne ne souhaite". Il a également condamné l'utilisation par le parti chiite de villages à la frontière libanaise comme "plateforme de lancement pour ses roquettes", exposant ainsi ces villages à des "dangers considérables". "La majorité des habitants de ces villages ne le soutiennent pas", a souligné M. Geagea. Le chef des FL a aussi affirmé que les armes et le rôle du Hezbollah ne font pas l'objet d'un "consensus au Liban" et a appelé le ministre de la Défense à intervenir pour "prendre toutes les mesures nécessaires afin d'empêcher le Hezbollah d'utiliser les villages" pour attaquer Israël. 


18:05 heure de Beyrouth

Le Hezbollah a revendiqué deux nouvelles attaques sur des objectifs de l'armé israélienne dans deux communiqués distincts :

- Une première contre une force de l’armée israélienne, positionnée à Raheb, à 16h15 ;

- Et une seconde sur le site d'al-Malikiya, lancée à 16h35 avec les "armes appropriées”. 

17:52 heure de Beyrouth

La bande de Gaza est aujourd'hui "l'endroit le plus dangereux au monde pour un enfant", a dénoncé devant le Conseil de sécurité de l'ONU la patronne de l'Unicef, jugeant que des pauses humanitaires ne sont "pas suffisantes" pour arrêter ce "carnage”, rapporte l’AFP. Lire ici.


17:32 heure de Beyrouth

Le chef du Mossad, David Barnea, est arrivé à Doha, au Qatar, pour finaliser les détails de l'accord sur les otages, rapporte le Haaretz.

Un cessez-le-feu devrait entrer en vigueur jeudi matin dans le cadre de ce même accord. Ces derniers jours, de hauts fonctionnaires américains se sont également rendus au Qatar pour s'assurer de sa bonne mise en œuvre.

17:22 heure de Beyrouth

Les États-Unis s'opposent au déplacement des Palestiniens de la bande de Gaza vers un autre pays, a déclaré leur envoyé spécial pour les affaires humanitaires au Moyen-Orient, David Satterfield, à la chaîne libanaise al-Jadeed, rapporte Reuters.

M. Satterfield a déclaré que les habitants de Gaza déplacés vers le sud de la bande de Gaza par les opérations militaires israéliennes "doivent être autorisés à retourner chez eux dans le nord dès que possible". Il ajoute que les États-Unis "veulent voir Israël réussir sa campagne" et avertit le Hezbollah de cesser ses tirs de missiles sur Israël s'il veut éviter une escalade.

Plus tôt dans la journée, des sources officielles ont rapporté que le Hezbollah adhérerait au même accord de cessez-le-feu à sa frontière sud avec Israël, à condition qu'Israël fasse de même.

17:14 heure de Beyrouth

Une centaine de personnes  se sont mobilisées aujourd'hui à 15 heures près de l'ambassade d'Égypte à Beyrouth pour manifester contre ce qu'ils désignent omme "la complicité" des autorités égyptiennes "dans le siège et le massacre" des Palestiniens de Gaza par Israël.

Le front "Free Palestine" a organisé la manifestation pour "faire face à la normalisation et à la colonisation dans la région".

Selon notre journaliste Yara Malka, sur placem, les manifestants ont brandi des pancartes sur lesquelles on pouvait lire "unis dans la rue contre l'occupation [israélienne] et la normalisation du gouvernement arabe". Ils ont scandé "Sisi, traître et lâche" et "continuez à résister" ou encore "Gaza est libre et ne fera pas de compromis".

La manifestation était organisée pour "annoncer le soutien à la résistance palestinienne, condamner la complicité du gouvernement égyptien dans le siège de Gaza et faire pression pour ouvrir le passage de Rafah afin de permettre l'acheminement de l'aide et l'évacuation des blessés" dans l'enclave.


16:58 heure de Beyrouth

Le chef adjoint du bureau politique du Hamas, Moussa Abou Marzouk, a annoncé que le cessez-le-feu, qui fait partie de l'accord sur la libération des otages, commencerait jeudi à 10 heures, selon le Haaretz.

16:34 heure de Beyrouth

Le Hezbollah a revendiqué deux nouvelles attaques à distance sur des objectifs de l'armé israélienne dans deux communiqués distincts :

- Une première sur le site d'Al-Malikiyah, lancée à 3h15 avec les "armes appropriées" ; 

- Et une seconde sur des forces israélienne positionnée dans la forêt de Hanita, à 3h50, là aussi sans plus de précision sur le type d'armes utilisées.


16:25 heure de Beyrouth

Dans un communiqué relayé par le Hezbollah mercredi sur Telegram, les forces navales yéménites houthies ont déclaré qu'elles allaient poursuivre leurs opérations militaires contre les "intérêts" israéliens "jusqu'à ce que "l'agression" sur Gaza "cesse et qu’il mette fin (aux) crimes contre le peuple palestinien". Le communiqué réitère que les opérations « ciblent des navires battant pavillon israélien, exploités par des entreprises israéliennes ou appartenant à des personnes israéliennes ».

Il appelle dans ce cadre « tous les autres navires traversant la mer Rouge, à ne pas naviguer à proximité des navires israéliens et à ne pas éteindre les dispositifs d’identification », mettant en garde, par la même occasion toutes les entreprises qui expédieraient leurs marchandises avec des navires israéliens ou traiteraient avec eux.

Dimanche, les Houthis du Yémen avaient déclaré avoir pris le contrôle d'un cargo dans le sud de la mer Rouge. Les Houthis, qui contrôlent le nord du Yémen et sa côte de la mer Rouge, ont déclaré que le navire était israélien, mais Israël l'a décrit comme un navire cargo britannique et exploité par des Japonais sans ressortissants israéliens à bord.

15:58 heure de Beyrouth

Malgré l'annonce d'un accord sur une trêve et un échange d'otages et de prisonniers entre le Hamas et Israël, le calme n'est pas revenu à Gaza. Cette photo a été prise ce mercredi depuis le sud d'Israël, près de la frontière avec la bande de Gaza et montre des volutes de fumée  suite à une frappe israélienne ciblant le nord de l'enclave où les combats se poursuivent. 

Photo Jack Guez/AFP

15:39 heure de Beyrouth

Arrivé au Liban le jour même, le ministre iranien des affaires étrangères, Hossein Amir-Abdollahian, se réunit actuellement avec le président du Parlement, Nabih Berri, à Aïn el Tiné et doit rencontrer le Premier ministre sortant, Najib Mikati, vers 18 heures.

Photo Houssam Chbaro

15:32 heure de Beyrouth

La Résistance islamique en Irak un groupe armé pro-iranien a affirmé dans un communiqué publié sur sa chaîne Telegram avoir ciblé mercredi la base américaine de Harir, en Irak avec un drone et avoir "atteint sa cible" sans plus de détails.

Au moins huit combattants d'un groupe pro-Iranien ont été tués tôt dans la journé en Irak par les frappes américaines ayant visé deux sites au sud de la capitale Bagdad, 


15:25 heure de Beyrouth

Six Palestiniens ont été tués par balles lors d'un raid israélien en Cisjordanie occupée mercredi, a déclaré le ministère de la Santé de l'Autorité palestinienne, cité par Reuters.

Plus de 200 Palestiniens ont été tués par des soldats et des colons israéliens en Cisjordanie depuis les attaques du Hamas contre le sud d'Israël depuis la bande de Gaza le 7 octobre, selon le ministère.

15:17 heure de Beyrouth

Le retour au statu quo dans le sud du Liban semble presque impossible. D'une part parce que le Hezbollah viole ouvertement la résolution 1701 du Conseil de sécurité de l'ONU depuis plus d'un mois ; d'autre part parce que des dizaines de milliers d'Israéliens ont dû quitter leur domicile depuis le début des hostilités du 7 octobre et refusent d'y retourner tant que les combattants du mouvement armé chiite ne sont pas repoussés au nord du Litani.

Lire l'article de Mounir RABIH. 

14:49 heure de Beyrouth

La libération des otages israéliens est prévue jeudi à cinq heures du matin au plus tôt, selon le quotidien Haaretz, soit 24 heures après la publication par l’État hébreu de la liste des prisonniers palestiniens qui pourraient être libérés.

Ce délai permet à la population israélienne de s’opposer à l’accord. La liste des 300 prisonniers palestiniens figure en hébreu sur le site du ministère israélien de la Justice.

14:42 heure de Beyrouth

Le Hezbollah a publié trois communiqués en quelques minutes :

- Un premier dans lequel il affirme avoir ciblé avec succès  à 13h15 une position investie par des soldats israéliens près de la base militaire de Zar'it avec des roquettes Volcano ; 

- Un second dans lequel il affirme avoir tiré avec les "armes appropriée" un site israélien en face de la localité libanaise de Ramyah (Bint Jbeil, dans le Liban-Sud) à 13h35.

- Et un troisième dans lequel il indique avoir ciblé à 14h15 une autre position israélienne à Metat en face de la localité de Rmeich (Bint Jbeil).



14:02 heure de Beyrouth

L'accord entre Israël et le Hamas pour la libération d'otages et une trêve dans les combats à Gaza, est « un pas important dans la bonne direction, mais beaucoup reste à faire », a déclaré mercredi un porte-parole du secrétaire général de l'ONU.

Antonio Guterres « salue l'accord conclu entre Israël et le Hamas, avec la médiation du Qatar soutenu par l'Egypte et les États-Unis », souligne le porte-parole dans un bref communiqué reçu à Genève, ajoutant que l'ONU fera tout pour aider à sa mise en oeuvre.

13:48 heure de Beyrouth

Les aéroports de Damas et Alep sont toujours hors service depuis les frappes israéliennes qui les ont simultanément visés le mois dernier, plus longue fermeture depuis le début du conflit syrien en 2011, a indiqué mercredi l'Observatoire syrien des droits de l'Homme, a rapporté l'AFP.

Plus de détails ici.

13:44 heure de Beyrouth

Le Hezbollah a annoncé la mort d'un de ses combattants, Mohammed Awadah, originqire " de la localité d'Al-Khodr dans la Bekaa, sans fournir d'autres informations. Selon notre décompte, 79 combattants du Hezbollah ont été tués depuis le début de la guerre entre le Hamas et Israël.

Le Hezbollah a annoncé dans un autre communiqué que ses combattants "ont pris pour cible à 12h25 (...) le site [israélien] de Bayada", et réussissant à atteindre ses objectifs.

Dans un troisième communiqué, le Hezbollah a annoncé que ses combattants avaient pris pour cible à 12 h 50 (...) la caserne [israélienne] de Yiftah", également avec succès.

13:05 heure de Beyrouth

Les combattants du Hezbollah "ont pris pour cible à 12 h 15 [...] les positions de soldats et de véhicules israéliens autour de l'avant-poste de Raheb avec des roquettes Volcano", a déclaré le parti dans un communiqué, assurant avoir atteint ses objectifs et fait des victimes.

12:52 heure de Beyrouth

Alors que Berlin se tient derrière Israël depuis le début de la guerre à Gaza, le ministre d’État allemand aux Affaires étrangères, Tobias Lindner, a répondu aux questions de « L’Orient-Le Jour ».

Des propos recueillis par Laure-Maïssa FARJALLAH.

12:38 heure de Beyrouth

Le gouvernement irakien a condamné mercredi les frappes américaines ayant visé sur son territoire des combattants pro-Iran, y voyant une "violation flagrante de la souveraineté" du pays, selon un communiqué cité par l'AFP.

Ces bombardements américains ont été menés "à l'insu des agences gouvernementales irakiennes", précise un communiqué du porte-parole du gouvernement, Bassem al-Awadi. En allusion aux groupes pro-Iran, le texte condamne "toute activité armée menée hors du cadre institutionnel de l'armée", et considère de telles actions comme "un acte condamnable et illégal".

Les États-Unis ont effectué, mercredi, de nouvelles frappes sur deux sites en Irak, a annoncé le Commandement militaire américain au Moyen-Orient, Centcomm, dans le contexte de tensions régionales liées à la guerre entre le Hamas et Israël.

12:29 heure de Beyrouth

Le média américain Politico, citant un officiel de l'administration de Joe Biden, a affirmé que les responsables à Washington sont préoccupés par ce qu'Israël va faire après la fin de la guerre, car rien n'indique que le gouvernement israélien ait un plan cohérent.

Ils considèrent également qu'il y a également peu d'espoir que cette trêve temporaire se transforme en un cessez-le-feu plus long. Certains responsables s'inquiètent aussi du fait que les journalistes pourraient avoir un accès plus large à la bande de Gaza, ce qui leur permettrait de mettre en lumière le niveau de destruction et de commencer à retourner l'opinion publique contre Israël.

L'article a été largement partagé sur les réseaux sociaux, certains exprimant des critiques sur la manière dont l'administration a géré la guerre jusqu'à présent.


12:22 heure de Beyrouth

La Résistance islamique en Irak un groupe armé pro-iranien a affirmé sur Telegram avoir frappé des positions américaines dans la région du barrage de Mossoul, etplus précisément dans le village de Mehyaouir, dans la nuit de mardi à mercredi à 01h27.

12:17 heure de Beyrouth

Le bureau de presse du Hamas a annoncé ce mercredi à 10h57, sur Telegram, les détails de l’accord de trêve humanitaire avec l’État hébreu. «

- Le communiqué évoque ainsi un "cessez-le-feu bilatéral" et "l’arrêt de toutes les actions militaires de l'armée d'occupation dans toutes les zones de la bande de Gaza".

- L’accord stipule de plus, toujours selon le Hamas, "la multiplication des entrées de camions d'aide humanitaire, médicale, de secours, et de carburant dans toutes les régions de la bande de Gaza".

- De plus,  "50 otages de l’occupant (Israéliens) seront libérés, notamment des femmes et des enfants de moins de 19 ans, en échange de la libération de 150 femmes et enfants (palestiniens) de moins de 19 ans détenus dans les prisons d’occupation".

- L’accord évoque par ailleurs, "l’arrêt (des opérations de) l’aviation israélienne dans le Sud (de Gaza) pendant les 4 jours, ainsi que dans le Nord (de Gaza), 6 heures par jour, de 10 à 16 heures".

- Le Hamas précise enfin que pendant la trêve, "la liberté de circulation des personnes sera respectée, afin qu’elles ne soient pas exposées et puissent se déplacer du secteur nord vers le sud, en particulier, sur la rue Salaheddine".

12:00 heure de Beyrouth

Des camions transportant de l'aide humanitaire fournie par l'Arabie saoudite à la bande de Gaza attendent à El-Arish, en Égypte, à quelque 40 km du point de passage de Rafah avec Gaza, ce mercredi.

Photo Rania SANJAR/AFP

11:28 heure de Beyrouth

Des avions de combat israéliens ont effectué des raids ce matin à l'ouest de la localité de Zebqine et dans la zone d'al-Bayyadah dans la localité de Chama (toutes deux dans le caza de Tyr), et le son des frappes a été entendu jusqué Tyr, selon des informations rapportées par des médias locaux et confirmées par des habitants de la région. Des colonnes de fumée s'élevant dans la zone ciblée ont également été observés, ont confirmé des habitants de Tyr à L'Orient-Le Jour.

Al-Manar, la chaîne affiliée au Hezbollah, a rapporté que les avions de guerre israéliens ont mené de multiples frappes aériennes visant les banlieues de Chihine, Majdel Zoun et Naqoura, toujours dans le même caza. Toujours selon la chaîne, des munitions au phosphore blanc ont été utilisées dans une zone allant de Labbouneh à Naqoura.

Andrea Tenenti, porte-parole de la Force intérimaire des Nations unies au Liban, a déclaré à L'Orient Today qu'à 10h30, l'organisation  avait observé des frappes aériennes à Naqoura, mais qu'il n' y avait plus rien à signaler depuis dans les zones qu'elle surveille.

10:54 heure de Beyrouth

Le ministre iranien des Affaires étrangères, Hossein Amir-Abdollahian, a atterri à Beyrouth mercredi matin dans le cadre d'une tournée régionale après que le Hamas et Israël se sont mis d'accord sur une trêve de quatre jours et un échange de prisonniers, a rapporté Nournews, un média iranien affilié aux principaux services de sécurité du pays, selon Reuters.

"Cette visite s'inscrit dans le cadre des efforts diplomatiques déployés par l'Iran pour mettre fin aux attaques du régime sioniste contre Gaza, lever le blocus et envoyer de l'aide humanitaire au peuple opprimé de Gaza", a encore déclaré Nournews.

10:44 heure de Beyrouth

La télévision pro-iranienne Al-Mayadeen a rendu un dernier hommage ce mercredi matin à ses deux journalistes tombés au sud sous les bombardements israéliens, Farah Omar 25 ans et Rabih Maamari 39 ans, alors qu’ils couvraient les derniers développements au Liban-sud. Sur la place de la chaîne pan-arabe Al-Mayadeen, à Bir Hassan, des centaines de proches et de collègues se sont recueillis devant les cercueils des deux journalistes tués, dans une atmosphère de tristesse et de colère, mais aussi de prière, rapporte notre photographe sur place, Mohammed Yassine.

Photo Mohammad Yassine

10:31 heure de Beyrouth

En 2015, Benjamin Netanyahu faisait scandale quand il soutenait, en plein Congrès sioniste mondial, que le mufti de Palestine avait soufflé à l’oreille de Hitler l’idée de l’extermination du peuple juif. Si vive fut alors la vague d’indignation suscitée par ces assertions, aussitôt contredites par les historiens de la Shoah, que Netanyahu se vit accuser d’exonérer le Führer de la responsabilité première de l’Holocauste.

Lire ici l'édito de Issa Ghorayeb.

10:27 heure de Beyrouth

Selon des "informations officielles" obtenues par le quotidien Nida’Al-Watan, l'accord sur la trêve à Gaza "s'appliquera au sud du Liban, et le Hezbollah y adhèrera, à la condition qu'Israël y adhère également".

Selon ces informations, "la nécessité d’aboutir à une trêve qui permette aux résidents de la zone frontalière de récolter les olives et de cultiver le tabac avait au centre de précédentes discussions (entre l’armée libanaise et le Hezbollah)", mais la monté des tensions à la frontière avaient éloigné cette perspective.

10:23 heure de Beyrouth

Un haut responsable de l'Autorité palestinienne en Cisjordanie occupée a déclaré mercredi que « son président Mahmoud Abbas et sa direction (saluait) l'accord de trêve humanitaire » dans la bande de Gaza entre Israël et le mouvement islamiste du Hamas.

L'Autorité palestinienne « réaffirme l'appel à la cessation complète de l'agression israélienne contre le peuple palestinien et à l'entrée de l'aide humanitaire » et rend hommage à la médiation qatarie et égyptienne, a déclaré Hussein al-Sheikh sur X.

10:05 heure de Beyrouth

Le ministre des Affaires étrangères britannique David Cameron a salué mercredi l'accord entre Israël et le Hamas pour une trêve à Gaza et la libération des otages, le qualifiant d' « étape cruciale ».

« Cet accord est une étape cruciale pour soulager les familles des otages et résoudre la crise humanitaire à Gaza », a dit David Cameron dans un communiqué. Le chef de la diplomatie britannique a appelé « toutes les parties à veiller à ce que l'accord soit respecté dans son intégralité ».

09:58 heure de Beyrouth

Le secrétaire général du Hezbollah, Hassan Nasrallah, a reçu ce mercredi matin la visite du responsable des relations arabes et islamiques et chef adjoint du mouvement Hamas dans la bande de Gaza, Khalil Al-Hayya, en présence d’un membre d’un dirigeant du Hamas, Oussama Hamdan.

La rencontre a porté sur les derniers développements depuis le 7 octobre, et notamment sur « l’évaluation des positions des fronts de la résistance, en particulier dans la bande de Gaza », selon le communiqué publié par le Hezbollah sur Telegram.

09:48 heure de Beyrouth

Son annonce n’était qu’une question de temps. Alors que les négociations en vue d’une libération d’otages menées entre Israël et le Hamas par l’intermédiaire de Washington et du Qatar s'intensifiaient, l’accord a finalement été approuvé dans la nuit de mardi à mercredi par le gouvernement israélien. Lire ici l'article de Noura DOUKHI. 

09:37 heure de Beyrouth

La présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen a « salué chaleureusement » l'accord sur une trêve humanitaire à Gaza et sur la libération d'otages enlevés en Israël par des militants du Hamas, appelant à « mettre à profit cette pause » pour « intensifier » l'aide humanitaire.

09:33 heure de Beyrouth

La Chine a salué mercredi l'accord conclu sous l'égide du Qatar pour une trêve humanitaire à Gaza en l'échange de la libération d'otages enlevés en Israël par des militants du Hamas.

"Nous saluons l'accord de cessez-le-feu temporaire entre les parties concernées et espérons qu'il permettra d'apaiser la crise humanitaire, de contribuer à la désescalade et réduire les tensions", a indiqué à la presse une porte-parole de la diplomatie chinoise, Mao Ning.

09:23 heure de Beyrouth

Le ministère israélien de la Justice a publié mercredi matin, en hébreu et sur son site, la liste des 300 prisonniers palestiniens qui sont candidats à la libération dans le cadre de l'accord sur les otages, rapporte le Haaretz. Durant 24 heures, le public peut s'y opposer et déposer une requête contre, auprès de la Haute Cour.

À ce stade, Israël s'est engagé à libérer environ 150 prisonniers en échange de la libération de cinquante otages israéliens, mais selon l'accord avec le Hamas, l'organisation tentera de localiser et de libérer jusqu'à cinquante otages supplémentaires pendant les jours du cessez-le-feu. Dans un tel cas, Israël libérera des prisonniers de sécurité supplémentaires en retour, selon le même ratio numérique.

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, le ministre de la Défense Yoav Gallant et le membre du cabinet de sécurité Benny Gantz ont été autorisés à décider de l'identité des prisonniers à libérer. Ils ont également été autorisés à déterminer la date de fin du cessez-le-feu - compte tenu de la possibilité que le Hamas libère des otages supplémentaires - à condition que la durée totale ne dépasse pas dix jours.


09:16 heure de Beyrouth

Au moins cinq combattants d'un groupe pro-Iran ont été tués tôt mercredi en Irak par les frappes américaines ayant visé deux sites au sud de la capitale Bagdad, ont indiqué à l'AFP deux sources de sécurité.

« Cinq membres des Brigades du Hezbollah ont été tués par un bombardement aérien sur le secteur de Jurf al-Sakhr », a indiqué à l'AFP un responsable au sein des services de sécurité irakiens s'exprimant sous couvert d'anonymat. Un responsable du Hachd al-Chaabi, coalition d'ex-paramilitaires intégrés aux forces régulières, a fourni un bilan similaire.

08:59 heure de Beyrouth

La Russie "salue" l'accord sur une trêve humanitaire à Gaza, annoncé par Israël et le Hamas en guerre depuis début octobre, a indiqué mercredi la porte-parole de la diplomatie russe, Maria Zakharova, citée par l'AFP.

"Moscou salue l'accord entre Israël et le Hamas sur une pause humanitaire de quatre jours", a déclaré Mme Zakarova, citée par les agences de presse russes, en soulignant que "c'est exactement à quoi la Russie a appelé dès le début de l'escalade du conflit".

Lors du sommet virtuel des BRICS organisé cette semaine, le président Russe Vladimir Poutine avait considéré que la volonté de Washington de "monopoliser le rôle de médiateur" dans ce nouveau chapitre du conflit israélo-palestinien était "contre-productive", selon des citations reprises par le site prorusse RT.

08:47 heure de Beyrouth

Le président américain Joe Biden s'est dit mardi "extraordinairement satisfait" de la libération prochaine d'otages enlevés en Israël par des militants du Hamas le 7 octobre, au titre d'un accord auquel Israël a donné son feu vert mercredi.

"Je suis extraordinairement satisfait (du fait) que plusieurs de ces âmes courageuses (...) seront réunies avec leurs familles une fois que cet accord sera pleinement mis en oeuvre", a déclaré M. Biden dans un communiqué diffusé par la Maison Blanche relyé par l'AFP.

05:55 heure de Beyrouth

 Le Qatar a confirmé l'accord pour une "pause humanitaire" à Gaza, avec un échange d'otages israéliens et de prisonniers palestiniens."Le début de cette pause sera annoncé dans les prochaines 24 heures et durera quatre jours, avec possibilité de prolongation", a déclaré le ministère qatari des Affaires étrangères sur la plateforme X.

05:09 heure de Beyrouth

Les Etats-Unis s'attendent à ce que "plus de 50" otages soient libérés par le Hamas, a indiqué un haut responsable de la Maison Blanche. Ce même haut-responsable a ajouté que Washington espérait désormais une pause dans les hostilités à la frontière nord d'Israël avec le Liban, où des affrontements ont lieu quotidiennement entre l'armée israélienne et le Hezbollah.

04:30 heure de Beyrouth

L'accord annoncé entre le Hamas et Israël prévoyant des échanges d'otages détenus, inclut trois ressortissantes américaines, dont une enfant de trois ans, a indiqué un haut responsable de la Maison Blanche à l'AFP. Il a aussi dit s'attendre à une pause de plusieurs jours dans les combats.

04:19 heure de Beyrouth

Ce que l’on sait sur l’accord jusqu’à présent :

-L’accord prévoit la libération de 50 otages aux mains du Hamas. Il s’agirait, selon un responsable israélien cité par le Haaretz, de 30 enfants, 8 mères et 12 autres femmes.

-Pendant les 4 jours durant lesquels ces otages seront libérés, il y aura "une accalmie dans les combats" selon Israël.

-Toute libération de 10 otages supplémentaires engendrera une journée supplémentaire de pause dans les combats.

-Selon des sources proches des pourparlers, l'accord prévoit la libération de 150 Palestiniens prisonniers en Israël. Il s'agirait de femmes et d'enfants.

-Selon un responsable américain cité par Reuters, les premières libérations d’otages devraient débuter jeudi matin.

-Selon la même source, l’accord comprend des livraisons d’aide humanitaire à Gaza.

03:55 heure de Beyrouth

Selon des sources proches des pourparlers, l'accord prévoit, dans cette première phase pouvant être renouvelée, la libération de 50 otages, en échange de celle de 150 Palestiniens prisonniers en Israël.


03:51 heure de Beyrouth

Urgent : Le Hamas a salué mercredi l'accord de "trêve humanitaire" approuvé par Israël. "Les dispositions de cet accord ont été formulées conformément à la vision de la résistance et de la détermination qui visent à servir notre peuple et à renforcer sa ténacité face à l'agression", a indiqué le Hamas dans un communiqué. "Nous confirmons que nos mains resteront sur la gâchette et que nos bataillons triomphants resteront aux aguets", a-t-il averti.

03:50 heure de Beyrouth

Selon le responsable israélien interrogé par le Haaretz, toutes les branches des services de sécurité israéliens, c'est à dire l'armée israélienne, le Shin Bet et le Mossad, soutiennent cet accord.

03:34 heure de Beyrouth

Selon le Haaretz, citant un responsable israélien, les 50 otages qui devront être libérés dans le cadre de cet accord sont 30 enfants, 8 mères et 12 autres femmes. 

03:30 heure de Beyrouth

L'armée israélienne "poursuivra sa guerre" contre le Hamas au terme de la trêve dans la bande de Gaza, a également assuré mercredi le gouvernement israélien. "Le gouvernement israélien, l'armée israélienne et les forces de sécurité poursuivront la guerre pour ramener toutes les personnes enlevées, éliminer le Hamas et garantir qu'il n'y ait plus aucune menace pour l'État d'Israël depuis Gaza", a indiqué le gouvernement dans un communiqué transmis à l'AFP.

03:27 heure de Beyrouth

« Le gouvernement (israélien) a approuvé les grandes lignes de la première étape d'un accord selon lequel au moins 50 personnes enlevées - des femmes et des enfants - seront libérées pendant quatre jours au cours desquels il y aura une accalmie dans les combats », selon un communiqué officiel transmis à l'AFP.

03:22 heure de Beyrouth

Urgent ; Le gouvernement israélien a approuvé tôt mercredi l'accord prévoyant la libération de 50 otages aux mains du Hamas en échange de la libération de prisonniers palestiniens et d'une trêve dans la bande de Gaza, selon un communiqué officiel. 

00:36 heure de Beyrouth

L'armée israélienne indique, selon le Haaretz, que son système de défense antimissile Dôme de fer a intercepté une "cible aérienne suspecte" dans le nord d'Israël.

00:32 heure de Beyrouth

Autre suggestion de lecture, en attendant la décision du gouvernement israélien, cet article de Mounir Rabih qui explique qu'au Liban-Sud, l'après-guerre ne ressemblera pas à l'avant. Découvrez pourquoi, et notamment les contours d'une proposition internationale qui se précisent.


00:24 heure de Beyrouth

Le gouvernement israélien tient toujours une réunion exceptionnelle visant à ce qu'Israël se prononce sur l’accord en cours de négociation avec le Hamas pour la libération d'otages détenus à Gaza depuis le 7 octobre. Cet accord a été négocié par l’intermédiaire du Qatar et des Etats-Unis. Cette réunion a été précédée d'une réunion avec le cabinet de guerre, et d'une deuxième réunion avec le cabinet de sécurité.

00:15 heure de Beyrouth

Pour rappel : Doha œuvre avec Washington et Le Caire pour obtenir une libération d'otages retenus à Gaza en échange de celle de prisonniers palestiniens et d'une trêve dans les combats. Le Qatar avait affirmé mardi que les négociations étaient entrées dans leur "phase finale". 

Environ 240 personnes ont été enlevées lors de l'attaque du Hamas, le 7 octobre dernier.

00:15 heure de Beyrouth

Nous vous proposons un peu de lecture en attendant le verdict de la réunion du gouvernement israélien, avec cet article de Olivia Le Poidevin : Cinq choses à attendre d'une éventuelle trêve et d'un accord sur les otages

00:14 heure de Beyrouth

En ce qui concerne la situation à Gaza, le porte-parole de l'armée israélienne, Daniel Hagari, a déclaré mardi soir que les forces israéliennes ont "achevé l'encerclement" de la région de Jabalia. Ils n'ont pas précisé s'ils faisaient référence à la ville de Jabalia, dans le gouvernorat du nord de Gaza, ou au camp de réfugiés de Jabalia, le plus grand de la bande, situé juste au nord de la ville de Jabalia.

00:13 heure de Beyrouth

La journée de mardi a, par ailleurs, été particulièrement sanglante au Liban-Sud où quatre civils, dont deux journalistes de la chaîne al-Mayadeen, ont été tués par des frappes israéliennes. Leurs corps ont été accueillis dans les locaux de la chaîne à Beyrouth par leurs collègues et leurs proches dans une atmosphère de tristesse et de colère.

Farah Omar et Rabih Maamari ont été "délibérément visés" par les Israéliens, a accusé le PDG d’al-Mayadeen. Le Hezbollah a annoncé avoir riposté en lançant trois attaques. Lisez notre article sur le sujet ici

00:11 heure de Beyrouth

Mardi, tard dans la soirée, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a déclaré à son gouvernement que l'accord en cours de négociation avec le Hamas sur les otages retenus à Gaza depuis le 7 octobre était "la bonne décision" à prendre.

Le président américain Joe Biden a contribué à "améliorer le cadre qui vous est proposé (...) pour inclure plus d'otages à un moindre coût", a-t-il déclaré lors d'une réunion qui devait aboutir à une décision dans la soirée. "L'ensemble de l'appareil sécuritaire le soutient entièrement", a-t-il ajouté.

Les familles des otages ont réclamé que tous ceux qui sont retenus soient libérés, et le parti d'extrême-droite "Sionisme religieux", membre de la coalition gouvernementale, s'est exprimé contre l'accord en jugeant qu'il était "mauvais" pour la sécurité d'Israël, les otages et les soldats.

L'accord avec le Hamas porterait sur un échange par étapes, à raison de "dix" otages contre "trente" prisonniers palestiniens par jour. Il comprendrait l'entrée de nourriture, d'aide médicale et de carburant et surtout une "trêve humanitaire de cinq jours renouvelable" dans la bande de Gaza, ont précisé à l'AFP deux sources proches du dossier. Selon cet accord, qui pourrait encore être modifié, entre 50 et 100 civils israéliens et binationaux seraient libérés - mais aucun militaire - contre un total de 300 femmes et enfants palestiniens actuellement incarcérés par Israël. 

00:09 heure de Beyrouth

Bonjour, ou bonsoir,

Nous reprenons, ici, la couverture en direct des événements liés à la guerre entre Israël et le Hamas.

Commentaires (0)

Retour en haut