Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - Turquie

Erdogan confirme la conversion en mosquée de l'église byzantine Saint-Sauveur-in-Chora

Le président turc Recep Tayyip Erdogan lors de la signature d'un accord de coopération avec le Premier ministre hongrois à Budapest, en Hongrie, le 18 décembre 2023. Photo AFP/ATTILA KISBENEDEK

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a confirmé lundi devant le dirigeant grec Kyriakos Mitsotakis la conversion en mosquée de Saint-Sauveur-in-Chora d'Istanbul, trésor du patrimoine byzantin, ignorant les réclamations et le « mécontentement » d'Athènes.

Le chef de l'Etat turc, qui recevait à Ankara le Premier ministre grec Kyriakos Mitsotakis, est passé outre les appels de ce dernier à revenir sur cette décision qui irrite le monde orthodoxe.

« La mosquée de Kariye (son nom turc, ndlr) dans sa nouvelle identité reste ouverte à tous », a insisté le président Erdogan devant la presse et au côté du dirigeant grec.

« Comme je l'ai dit au Premier ministre (grec, ndlr), nous avons ouvert notre mosquée Kariye au culte et aux visites après un travail de restauration minutieux conformément à la décision que nous avons prise en 2020 », a-t-il insisté.

« J'ai eu l'occasion de discuter avec M. Erdogan de la conversion de l'église Saint-Sauveur-in-Chora et je lui ai exprimé mon mécontentement » a fait valoir en retour M. Mistotakis.

« Il est au moins très important de préserver la valeur culturelle unique de ce monument, inscrit au patrimoine mondial de l'Unesco, afin qu'il puisse rester accessible à tous les visiteurs » a-t-il insisté.

M. Erdogan avait lui aussi souligné « la grande importance » qu'il attache « à la protection de chaque monument qui constitue un bien du patrimoine culturel de l'Unesco et à le rendre accessible au bénéfice de notre nation et de toute l’humanité ».

« Forte insatisfaction » 

Recep Tayyip Erdogan, promoteur d'un islam politique, avait ordonné en août 2020 la conversion de cette église byzantine du 5è siècle en mosquée, un mois après la réouverture au culte musulman de l'ancienne basilique Sainte-Sophie. Les premiers fidèles y ont été accueillis le 6 mai, au lendemain des Pâques orthodoxes alors que certaines fresques chrétiennes ont été masquées par un rideau.

M. Mitsotakis avait aussitôt exprimé « sa forte insatisfaction ».

« Les mosquées ne manquent pas dans la ville. Ce n'est pas une façon de traiter le patrimoine culturel », avait-il réagi en rappelant qu'Istanbul « fut la capitale de Byzance et de l'Orthodoxie pendant plus de mille ans ».

A l'avant-veille de sa visite à Ankara, il avait annoncé samedi son intention d'interpeller son hôte sur le sujet et de lui demander « d'inverser » sa décision.

Les deux dirigeants ont néanmoins entamé après des décennies de tensions et de malentendus un processus de normalisation de leurs relations que M. Erdogan a salué.

« Nous pensons que le renforcement de l'esprit de coopération entre la Turquie et la Grèce sera bénéfique aux deux pays et à la région » a-t-il dit en insistant sur une « réunion extrêmement productive, sincère et constructive ».

Les deux responsables sont notamment convenus de porter leurs échanges bilatéraux de près de six milliards de dollars l'année dernière, « à 10 milliards de dollars » selon M. Erdogan.

« Aujourd'hui, nous avons montré qu'à côté de nos désaccords établis, nous pouvons écrire une nouvelle page » a également relevé M. Mitsotakis. « Nous souhaitons intensifier nos contacts bilatéraux. Continuons sur la voie positive ».

Les deux pays ont également signé un accord pour renforcer leur coopération dans la gestion de catastrophes et situations d'urgence, telles que le séisme de février 2023 en Turquie (55.000 morts) et les incendies de forêt, suivis d'inondations catastrophiques en Thrace l'été dernier.

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a confirmé lundi devant le dirigeant grec Kyriakos Mitsotakis la conversion en mosquée de Saint-Sauveur-in-Chora d'Istanbul, trésor du patrimoine byzantin, ignorant les réclamations et le « mécontentement » d'Athènes.Le chef de l'Etat turc, qui recevait à Ankara le Premier ministre grec Kyriakos Mitsotakis, est passé outre les...