Rechercher
Rechercher

Politique - Conflit

Cinq personnes, dont le fils du chef du groupe parlementaire du Hezbollah, tuées dans une frappe israélienne au Liban-Sud

L’information a été confirmée à L’Orient-Le Jour par une porte-parole du parti chiite.

Cinq personnes, dont le fils du chef du groupe parlementaire du Hezbollah, tuées dans une frappe israélienne au Liban-Sud

De la fumée s'élève au Liban près de la frontière avec Israël, alors que des échanges de tirs entre le Hezbollah et l'armée israélienne se poursuivent, vue de Tyr, dans le sud du Liban, le 22 novembre 2023. REUTERS/Alaa Al-Marjani

Au moins cinq personnes, dont le fils du chef du groupe parlementaire du Hezbollah Mohammad Raad, ont été tuées dans une frappe israélienne au Liban-Sud mercredi soir, a confirmé à L’Orient-Le Jour, peu avant minuit, une porte-parole du Hezbollah. La frappe a eu lieu à Beit Yahoun (caza de Bint Jbeil). Le fils de M. Raad « a été tué, avec d'autres membres du Hezbollah » dans une frappe israélienne sur une maison du village de Beit Yahoun, a indiqué une source, qui a requis l'anonymat, à l’AFP.

Un peu plus tard, le Hezbollah a officiellement annoncé sur sa chaîne Telegram la mort de cinq de ses membres, dont Abbas Mohammad Raad. Abbas Raad « est tombé en martyr sur la route de Jérusalem », a écrit le Hezbollah dans son communiqué, employant les termes qu'il utilise pour annoncer la mort d'un de ses combattants depuis le début, le 7 octobre, de la guerre entre Israël et Gaza. 

Comme à son habitude le parti ne précise pas où et quand les militants ont été tués mais il semble qu’ils sont tous morts dans la même frappe israélienne qui a tué le fils de Mohammad Raad. Le nombre total de combattants du Hezbollah tués depuis le début de la guerre entre le Hamas et Israël s’élève désormais à 84 selon notre décompte.


Abbas Raad, le fils du chef du groupe parlementaire du Hezbollah Mohammad Raad, tué dans une frappe israélienne. Photo diffusée par le Hezbollah.

Dans ses annonces, le Hezbollah a indiqué que Abbas Mohammad Raad est originaire de Jbaa (caza de Nabatiyé). Il a publié aussi d'autres communiqués avec les identités et les photos des quatre autres combattants tués : Khalil Jawad Chhaymi, originaire de Markaba (caza de Marjeyoun), Ahmad Hassan Moustapha originaire de Houla (caza de Marjeyoun), Mohammad Hassan Ahmad Cheri, originaire de Kherbet Selm (caza de Bint Jbeil) et Bassam Ali Kanjo originaire de Chaqra (caza de Bint Jbeil).   

De son côté, l'armée israélienne a annoncé mercredi soir avoir frappé un certain nombre de cibles du Hezbollah et de points d'origines de tirs en provenance du Liban, y compris une « cellule terroriste » du Hezbollah, et des infrastructures.

En visite à Beyrouth mercredi, le ministre iranien des Affaires étrangères, Hossein Amir-Abdollahian, a averti dans une interview que si le cessez-le-feu entre le Hamas et Israël commence mais « ne se poursuit pas (...) les conditions dans la région ne resteront pas les mêmes qu'avant le cessez-le-feu et la guerre prendra plus d'ampleur ».

Les échanges de bombardements entre le Hezbollah et Israël le long de la frontière ont éclaté au lendemain de l’attaque perpétrée le 7 octobre par le Hamas dans le sud d'Israël. Israël et le Hezbollah, soutenu par l'Iran et allié du Hamas, ont échangé des tirs de roquettes dans des combats qui n'ont cessé de s'intensifier. Ces violences ont fait une centaine de morts au Liban, en majorité des combattants du Hezbollah, mais aussi plus d’une dizaine de civils, notamment trois journalistes libanais.

Au moins cinq personnes, dont le fils du chef du groupe parlementaire du Hezbollah Mohammad Raad, ont été tuées dans une frappe israélienne au Liban-Sud mercredi soir, a confirmé à L’Orient-Le Jour, peu avant minuit, une porte-parole du Hezbollah. La frappe a eu lieu à Beit Yahoun (caza de Bint Jbeil). Le fils de M. Raad « a été tué, avec d'autres membres du Hezbollah » dans une...

commentaires (10)

Mohammad Raad. Abbas Raad « est tombé en martyr sur la route de Jérusalem.. et les autres combattants , considérés comme de la chair à canon, ils sont tombés pour quoi, pour qui ? Donc même au delà de la vie il y a une minorité d'individus auxquels s'attache un prestige, par procuration, du à son rang...

C…

15 h 30, le 23 novembre 2023

Tous les commentaires

Commentaires (10)

  • Mohammad Raad. Abbas Raad « est tombé en martyr sur la route de Jérusalem.. et les autres combattants , considérés comme de la chair à canon, ils sont tombés pour quoi, pour qui ? Donc même au delà de la vie il y a une minorité d'individus auxquels s'attache un prestige, par procuration, du à son rang...

    C…

    15 h 30, le 23 novembre 2023

  • Un martyr est une personne qui meurt dans une bataille pour défendre son pays. Alors arrêtez d’utiliser ce terme à tout va. Les libanais ne sont pas en guerre, ils ont déjà donné et payé un lourd tribut pour devenir un pays neutre et loin des conflits régionaux. Seulement HB ne l’entend pas de cette oreille et veut les impliquer malgré eux dans toutes les guerres pour satisfaire ses donneurs d’ordres qui ont investi pour semer le chaos dans la région avec leur aide et grâce à leur naïveté. Ils n’arrêtent pas de provoquer jusqu’au point du non retour. Nous serons des victimes et non des marty

    Sissi zayyat

    14 h 05, le 23 novembre 2023

  • Je ne comprends plus rien: le Hezbollah dédit libanais pour tous mais il se définit en tant que résistance ISLAMIQUE. Il prétend protéger le Liban mais veut emprunter la route de Jérusalem. Peut être que SH a une explication d’une de ses sources

    Lecteur excédé par la censure

    13 h 43, le 23 novembre 2023

  • Des héros morts pour la patrie, ils méritent la reconnaissance éternelle. J'espère un jour que toutes les voies de circulation au Liban porteront les noms de ces martyrs en lieu et place des députés, ministres, présidents

    Georges Olivier

    10 h 34, le 23 novembre 2023

  • Nas rallas...

    Bosch François

    10 h 26, le 23 novembre 2023

  • Et certains pays font encore une distinction entre branche armée et branche politique ?

    Aboumatta

    08 h 55, le 23 novembre 2023

  • "… tombés en martyr sur la route de Jérusalem …" - Que Dieu ait leurs âmes. Et moi qui croyais que le Hezbollah se battait pour le Liban… comme quoi il ne faut pas toujours croire ce qu’il raconte…

    Gros Gnon

    07 h 20, le 23 novembre 2023

  • Ils ne sont pas plus important que les deux cents morts le 4 août 2020

    LeRougeEtLeNoir

    02 h 38, le 23 novembre 2023

  • evidement le commentaire suivant s'est arrette car le nombre de carateres permit maintenant a etre utilise pour commenter un article aussi serieux a grandement diminue LA VERITE L'ORIENT VEUT JUSTE DES COMMENTAIRES POUR FAIRE L'ELOGE DU JOURNALISTE QUI L'A ECRIT OU LA CRIQUE RARE LA VRAIE VERITE: COMMENTER SERIEUSEMENT EN 600 CARACTERES UN ARTICLE DE MILLIERS DE CARACTERES EST QUASI IMPOSSIBLE IL FAUT JUSTE DIRE DES ELOGES DE L'AUTEUR DE L'ARTICLE MAIS RIEN SUR SON CONTENU DOMMAGE D'EN ETRE ARRIVE LA POUR LES ABONNES

    LA VERITE

    01 h 03, le 23 novembre 2023

  • la radio et la television israelienne ont confirme que dans cette attaque 3 membres eleves de hammas on ete tue sans mentionner de noms ni celle du conducteur de la voiture qui est donc le fils de mr Raad En envoyant a Mr Raad toutes nos condoleances pour cet enorme perte, peut etre est il temps que Nasrallah comprenne que le Liban n'a rien a faire avec Hammas et qu'il a paye en 1975 et les annees suivantes un tres lourd prix pour" la cause " palestinienne et que cela suffit LA VERITE: COMBIEN ENCORE DE LIBANAIS DOIVENT MOURRIR , ET DES MEILLEURS JOURNALISTES AUSSI POUR QUE HB S'ARRETTE

    LA VERITE

    00 h 54, le 23 novembre 2023

Retour en haut