Rechercher
Rechercher

Moyen-Orient - ANALYSE

Les investissements très politiques des pays du Golfe en Irak

Alors que la région tend vers une forme de stabilité, Bagdad attire des dizaines de milliards de dollars d’Arabie saoudite, des Émirats arabes unis et du Qatar.

Les investissements très politiques des pays du Golfe en Irak

Le président émirati Cheikh Mohamed ben Zayed al-Nahyane accueillant le Premier ministre irakien Mohamed Shia al-Sudani à Abou Dhabi le 9 février 2023. Photo AFP

L’annonce a d’abord surpris dans un pays sortant de quatre décennies de conflits meurtriers. Un mégaprojet immobilier à un milliard de dollars, comprenant cafés, restaurants, mais aussi 4 000 appartements et 2 500 villas, va être construit par...
L’annonce a d’abord surpris dans un pays sortant de quatre décennies de conflits meurtriers. Un mégaprojet immobilier à un milliard de dollars, comprenant cafés, restaurants, mais aussi 4 000 appartements et 2 500 villas, va être construit par...
commentaires (1)

Politique naïve… en effet… c’est la mentalité du gulf … pour eux tout s’achète… y compris les gens…ca peut marcher un moment avec certains….mais c’est toujours limité dans le temps cette politique.. Le socle n’est pas solide et les divergences de fonds toujours présentes.

LE FRANCOPHONE

09 h 24, le 07 juillet 2023

Tous les commentaires

Commentaires (1)

  • Politique naïve… en effet… c’est la mentalité du gulf … pour eux tout s’achète… y compris les gens…ca peut marcher un moment avec certains….mais c’est toujours limité dans le temps cette politique.. Le socle n’est pas solide et les divergences de fonds toujours présentes.

    LE FRANCOPHONE

    09 h 24, le 07 juillet 2023

Retour en haut