Rechercher
Rechercher

Société - Justice

Ghada Aoun visée par une plainte dans le sillage d’un litige conjugal

La procureure de la cour d’appel du Mont-Liban a lancé un mandat de recherche contre Mary Khairallah, accusée d'avoir kidnappé ses enfants. En retour, celle-ci a présenté un recours contre la magistrate sur fond d’accusations de parti pris pour son mari, partisan aouniste.

Ghada Aoun visée par une plainte dans le sillage d’un litige conjugal

La procureure générale près la Cour d’appel du Mont-Liban, Ghada Aoun, devant le Palais de justice de Beyrouth, le 4 mai 2023. Photo Mohammad Yassine/L'Orient-Le Jour

Souvent accusée d'avoir une approche « partisane » dans sa gestion des dossiers d’intérêt public (banques, corruption, etc.), la procureure générale près la cour d’appel du Mont-Liban, Ghada Aoun, proche du Courant patriotique libre, vient de faire...
Souvent accusée d'avoir une approche « partisane » dans sa gestion des dossiers d’intérêt public (banques, corruption, etc.), la procureure générale près la cour d’appel du Mont-Liban, Ghada Aoun, proche du Courant patriotique libre, vient de faire...
commentaires (12)

Combien d’affaires similaires ne sont pas publiées. Franchement !!! Je suis très loin d’apprécier Madame Ghana Aoun a cause de sa justice spectacle alors pourquoi faire de même avec une affaire strictement personnelle qui de plus concerne deux enfants innocents ballotes par des parents pour le moins perturbés. OLJ les lecteurs devraient s’ériger en modérateurs de vos journalistes et pouvoir ainsi censurer certains articles tout comme la censure par vos modérateurs de plusieurs commentaires dont sans doute celui ci

Lecteur excédé par la censure

08 h 28, le 01 juillet 2023

Tous les commentaires

Commentaires (12)

  • Combien d’affaires similaires ne sont pas publiées. Franchement !!! Je suis très loin d’apprécier Madame Ghana Aoun a cause de sa justice spectacle alors pourquoi faire de même avec une affaire strictement personnelle qui de plus concerne deux enfants innocents ballotes par des parents pour le moins perturbés. OLJ les lecteurs devraient s’ériger en modérateurs de vos journalistes et pouvoir ainsi censurer certains articles tout comme la censure par vos modérateurs de plusieurs commentaires dont sans doute celui ci

    Lecteur excédé par la censure

    08 h 28, le 01 juillet 2023

  • La critique permanente de Ghada Aoun me dérange et je ne suis pourtant pas Aouniste. Aux dernières nouvelles le Liban est encore un pays démocratique et Ghada Aoun peut soutenir le parti qu’elle veut sans que cela ne mette en doute son indépendance et son impartialité. Doit-on mettre en doute les articles des journalistes de l’OLJ car tel ou tel journaliste vote pour tel pu tel parti? Pour ce qui est de ce conflit conjugal, il faut laisser la justice suivre son cours mais de grâce arrêtons de comparer aux pays soi-disant civilisés qui tombent parfois dans l’autre extrême.

    K1000

    00 h 37, le 01 juillet 2023

  • Et voilà à nouveau notre Lady Godiva, sur son cheval orange brandissant son épée aussi orange que son cheval ! Dans tout pays civilisés, c'est la femme qui a la garde des enfants ! Cette Attitude Patriarcale et Machiste persiste encore au Liban! En passant cela ne nous regarde pas! C'est des histoires privées ! Divulguer les noms est contraire à l'éthique journalistique !

    Marwan Takchi

    18 h 18, le 30 juin 2023

  • Dès qu'un juge ou un procureur deviennent célèbre il doivent démissionner. La justice civile se fait exclusivement dans la confidentialité et dans les palais de justice. Se remettre aux ecclésiastiques relève de la double peine pour les pauvres parents et pour les libanais en général. C'est l'intérêt des enfants qui prime.

    Céleste

    10 h 14, le 30 juin 2023

  • Moi j’ai une pensée émue pour les enfants. Avoir DEUX parents aounistes, ce doit être dur. Les pauvres…

    Gros Gnon

    06 h 55, le 30 juin 2023

  • Il faut proteger a Mary Khairallah et ses enfants. Le Primer Juge d instruction doit etre juste dans cette affaire. Les femmes libaneses doivent lutter pour conquerir sa liberte de decider.

    Z KD

    06 h 40, le 30 juin 2023

  • OLJ you shouldn't reveal the names of accusers and defendants in an ongoing case. This is an invasion of privacy. Why has a journalist from OLJ decided to partake in it?

    Mireille Kang

    01 h 52, le 30 juin 2023

  • Au moins on a appris qu’il y a encore des Aounistes au Liban à part Gebran Bassil

    Lecteur excédé par la censure

    19 h 43, le 29 juin 2023

  • Curieux come la justice de ce pays est toujours favorable au male dans les conflits conjugaux.

    Michel Trad

    18 h 37, le 29 juin 2023

  • Il faut protéger la dame et ses enfants à tout prix; j'espère que le système judiciaire a incorporer le "NON VIOLENT COMMUNICATION" pour les cas de violences conjugales.

    Irene Souki

    17 h 16, le 29 juin 2023

  • La femme bâtit son foyer. La femme détruit son foyer. Je suis anti Aouniste, mais j’aoouie Ghada Aoun de faire son travail en son âme et conscience.

    Mohamed Melhem

    17 h 11, le 29 juin 2023

  • Ne nous mêlons surtout pas de ces affaires privées ... Les deux conjoints ayant des sympathies aounistes , Le Roi Salomon lui-même se perdrait en conjectures . Mais la presse devrait pour l'instant rester silencieuse , et laisser libre cours aux procédures .

    Chucri Abboud

    16 h 41, le 29 juin 2023

Retour en haut