Rechercher
Rechercher

Politique - Rencontre

Mortada : Le Liban doit rester le pays de la diversité

Mortada : Le Liban doit rester le pays de la diversité

Mohammad Mortada, au centre, entouré des membres du conseil de l’ordre des rédacteurs. Photo DR

« L’accord saoudo-iranien est une bénédiction et la région ne sera plus à la merci d’un agenda unique qui a ouvert la voie à la corruption et à la division. Le Liban retrouvera son interaction positive avec les pays frères sur la base du respect et du souci de l’autre. » Le ministre de la Culture Mohammad Wissam Mortada a tenu ces propos devant une délégation du conseil de l’ordre des rédacteurs menée par Joseph Kossaïfi, qu’il a reçue dans son bureau à la Bibliothèque nationale.

Dans ce lieu culturel par excellence, où les tableaux trônent aux côtés des livres qui représentent en quelque sorte la mémoire et les talents du Liban, M. Mortada a critiqué tous les appels à la division, assurant que le Liban est une patrie définitive pour tous ses fils. « Quelles que soient les divergences entre les différentes composantes politiques ou confessionnelles, il faut toujours garder en tête le fait que nous sommes tous les fils de cette terre », a-t-il dit. Le ministre de la Culture a estimé qu’il était nécessaire de rappeler cela, à un moment où le climat de tensions confessionnelles est réapparu dans le pays, en raison des multiples crises que subissent les Libanais.

Le ministre de la Culture a également condamné les tentatives européennes et américaines d’intégrer les déplacés syriens dans le tissu social libanais, alors qu’au même moment, un blocus est imposé au Liban et une campagne est menée pour semer le désespoir chez les Libanais, et en particulier chez les chrétiens, en vue de les pousser à partir. M. Mortada a tiré la sonnette d’alarme sur l’existence d’un plan caché qui viserait à provoquer des changements démographiques dans le pays, lesquels s’ils devaient se réaliser seraient de nature à détruire les raisons d’être de l’entité libanaise.

Pour M. Mortada, le Liban doit rester le pays de la diversité, ce modèle humain unique, qui est aux antipodes du racisme bien ancré au sein de l’entité sioniste. « C’est donc le devoir de tout Libanais, a-t-il dit, de préserver cette diversité qui ne peut se réaliser que dans le respect des symboles sacrés et de la présence efficace de chacune des composantes du pays ».

Le ministre a enfin assuré que les musulmans libanais sont soucieux des chrétiens et du rôle qu’ils jouent, ajoutant que nous devons nous rassurer réciproquement à ce sujet et préserver notre unité, car ce pays ne doit pas être divisé.

Pour lui, le Liban devrait s’employer dans l’étape actuelle à créer un climat responsable d’unité destiné à pousser les Libanais à croire en leur destin et en leur avenir, tout en préservant les valeurs qui ont fait la richesse de ce pays.


« L’accord saoudo-iranien est une bénédiction et la région ne sera plus à la merci d’un agenda unique qui a ouvert la voie à la corruption et à la division. Le Liban retrouvera son interaction positive avec les pays frères sur la base du respect et du souci de l’autre. » Le ministre de la Culture Mohammad Wissam Mortada a tenu ces propos devant une délégation du conseil...
commentaires (2)

Indépendamment de ses orientations politiques, on ne peut qu'abonder dans le sens de ses déclarations, l'on remarque que le ministre est empreint d'une grande culture, d'un respect entier et d'une volonté de trouver des solutions pour toutes les parties. Il a raison de souligner que le Liban devrait rester un pays modèle afin de préserver les valeurs traditionnelles qui ont fait ce pays et devrait s'ouvrir pas seulement vers l'est...

C…

14 h 30, le 03 avril 2023

Tous les commentaires

Commentaires (2)

  • Indépendamment de ses orientations politiques, on ne peut qu'abonder dans le sens de ses déclarations, l'on remarque que le ministre est empreint d'une grande culture, d'un respect entier et d'une volonté de trouver des solutions pour toutes les parties. Il a raison de souligner que le Liban devrait rester un pays modèle afin de préserver les valeurs traditionnelles qui ont fait ce pays et devrait s'ouvrir pas seulement vers l'est...

    C…

    14 h 30, le 03 avril 2023

  • Ce que pense et dit M. Mortada est tout à son honneur, mais la réalité est autre. Un exode organisé et méticuleusement mis en œuvre pour dépeupler le Liban et le remplacer ne se règle pas avec des propos angéliques et du wishful thinking. Des actes concrets sont urgents et indispensables pour arrêter cette hémorragie qui touche toutes les familles et le pays entier puisque lorsque certains libanais quittent leur pays vers d’autres cieux pour assurer la survie de leurs familles d’autres sont obligés de sacrifier leur vie en allant à la mort pour satisfaire l’ego d’un zaim et sa soif de pouvoir sous les ordres d’un pays qui se soucie peu de la jeunesse libanaise puisqu’elle s’arrange pour supprimer la sienne qui rejette ses fondamentaux tordus, uniquement dans le but de rester au pouvoir. C’est quoi la suite? Vider le Liban de toute sa jeunesse pour en faire un asile de vieux fous assoiffés de pouvoir d’argent et de sang?

    Sissi zayyat

    12 h 40, le 01 avril 2023

Retour en haut