Rechercher
Rechercher

Société - Liban-UE

Les aides humanitaires au Liban, « une bouée de sauvetage »

Les aides humanitaires au Liban,  « une bouée de sauvetage »

Le commissaire européen chargé de la Gestion des crises, Janez Lenarčič, lors d’une rencontre avec le président du Parlement Nabih Berry. Photo ANI

Le commissaire européen chargé de la Gestion des crises, Janez Lenarčič, a insisté hier sur la nécessité pour le Liban de traiter ses multiples crises et de conclure un accord avec le Fonds monétaire international (FMI), soulignant que les aides humanitaires avancées par l’Union européenne (UE) ne sont qu’une « bouée de sauvetage ».

Jeudi, la Commission européenne avait annoncé une aide humanitaire de 60 millions d’euros pour les populations les plus vulnérables au Liban. M. Lenarčič avait annoncé que l’aide ciblerait les personnes les plus vulnérables du pays, notamment les réfugiés syriens et les citoyens libanais dans le besoin.

« L’aide humanitaire ne peut constituer qu’une bouée de sauvetage. Il est essentiel de commencer à s’attaquer aux racines des multiples crises qui sévissent au Liban », a souligné le responsable de l’UE dans une série de tweets à l’issue d’une visite officielle de deux jours au Liban. Une gouvernance complète et un accord avec le FMI sont des conditions préalables pour ouvrir la voie à des réformes indispensables – pour un meilleur avenir des Libanais, a indiqué M. Lenarčič.

« Il est clair que les crises politiques, financières et économiques ont eu des conséquences dramatiques, en premier lieu pour le peuple libanais, alors que le pays se trouve déjà dans une position unique au monde en accueillant le plus grand nombre de réfugiés par habitant », a poursuivi ce responsable. Il a par ailleurs assuré que « l’UE continuera à soutenir le peuple libanais en ces temps difficiles ».

Le commissaire européen chargé de la Gestion des crises, Janez Lenarčič, a insisté hier sur la nécessité pour le Liban de traiter ses multiples crises et de conclure un accord avec le Fonds monétaire international (FMI), soulignant que les aides humanitaires avancées par l’Union européenne (UE) ne sont qu’une « bouée de sauvetage ». Jeudi, la Commission européenne...
commentaires (1)

Enfin quelqu’un qui crève l’abcès en parlant du nombre exorbitant des réfugiés par habitant. Il faut aller plus loin Monsieur et réveiller la conscience de tous les intervenants qui n’ont de cesse de reprocher aux libanais leur pauvreté alors qu’ils ont été pillé par leurs dirigeants qui ont fait venir des réfugiés en nombre exagéré dans le but de toucher des dollars et changer le visage du pays, et pour faire fructifier leurs richesses sans jamais se soucier du sort des citoyens libanais qui manquent de tout et surtout de dirigeants honnêtes pour les sortir de la misère dans laquelle ils les ont flanquées. Dans un journal koweïtien, un des politiciens avait inciter les cleptomanes de politiciens libanais à rendre l’argent volé et à arrêter de faire de la mendicité sur le dos du peuple une astuce pour continuer de s’enrichir alors que les milliards volés, une fois restitués pourraient non seulement boucher les trous des dettes mais aider le pays à se relever très vite et sans l’aide d’aucun pays auprès desquels ils tendent la main pour continuer leur pillage tellement ils sont insatiables. Faut il rappeler que toutes les aides reçues après chaque catastrophe survenue au Liban, les libanais n’en ont pas vu la couleur et pire encore les infrastructures non plus. Il n’y a qu’à regarder l’état des stations de l’eau les centrales électriques, les hôpitaux et les routes pour constater que cet argent est allé droit sur leurs comptes sans l’ombre d’une honte et ils sont toujours là

Sissi zayyat

11 h 22, le 02 avril 2023

Tous les commentaires

Commentaires (1)

  • Enfin quelqu’un qui crève l’abcès en parlant du nombre exorbitant des réfugiés par habitant. Il faut aller plus loin Monsieur et réveiller la conscience de tous les intervenants qui n’ont de cesse de reprocher aux libanais leur pauvreté alors qu’ils ont été pillé par leurs dirigeants qui ont fait venir des réfugiés en nombre exagéré dans le but de toucher des dollars et changer le visage du pays, et pour faire fructifier leurs richesses sans jamais se soucier du sort des citoyens libanais qui manquent de tout et surtout de dirigeants honnêtes pour les sortir de la misère dans laquelle ils les ont flanquées. Dans un journal koweïtien, un des politiciens avait inciter les cleptomanes de politiciens libanais à rendre l’argent volé et à arrêter de faire de la mendicité sur le dos du peuple une astuce pour continuer de s’enrichir alors que les milliards volés, une fois restitués pourraient non seulement boucher les trous des dettes mais aider le pays à se relever très vite et sans l’aide d’aucun pays auprès desquels ils tendent la main pour continuer leur pillage tellement ils sont insatiables. Faut il rappeler que toutes les aides reçues après chaque catastrophe survenue au Liban, les libanais n’en ont pas vu la couleur et pire encore les infrastructures non plus. Il n’y a qu’à regarder l’état des stations de l’eau les centrales électriques, les hôpitaux et les routes pour constater que cet argent est allé droit sur leurs comptes sans l’ombre d’une honte et ils sont toujours là

    Sissi zayyat

    11 h 22, le 02 avril 2023

Retour en haut