Rechercher
Rechercher

Santé - Chirurgie robotique

Autotransplantation rénale : une première à New York par un médecin libanais

Autotransplantation rénale : une première à New York par un médecin libanais

L’autotransplantation rénale robotique, une première réalisée à l’hôpital Albert Einstein College of Medicine. Photo DR

C’est à New York, à l’hôpital Albert Einstein College of Medicine, que le Dr Charbel Chalouhy, qui partage son temps entre Beyrouth et les États-Unis, a réalisé la première autotransplantation de rein en utilisant la chirurgie robotique. Ceci a consisté à ôter le rein gauche du patient pour le retransplanter et le repositionner.

Urologue transplanteur à New York, professeur associé à l’université Albert Einstein et qui pratique à l’Hôtel-Dieu de France de Beyrouth, Dr Chalouhy explique le cas : un homme de 35 ans souffre au niveau du rein gauche d’inflammations et d’infections qui ont mené à une sténose de l’uretère (canal qui connecte le rein à la vessie) sur toute sa hauteur. Le rein droit souffrant d’un calcul et d’une tumeur d’origine familiale, il était devenu impératif de garder le rein gauche. Le but de l’intervention consistait alors à sauver le rein gauche, à l’extraire, le nettoyer et le réimplanter.

Le patient étant jeune, « nous lui avons proposé la chirurgie robotique pour éviter des cicatrices qu’il traînerait toute sa vie », explique le chirurgien.

L’extraction du rein gauche s’est réalisée par une petite incision au niveau de l’ombilic, pour ensuite le nettoyer, améliorer ainsi sa condition et enrayer toute trace inflammatoire. « Ce rein gauche a été ensuite réimplanté à droite à côté de la vessie sur son uretère sain restant de 5 cm (un uretère normal est de 25 cm) », poursuit le médecin. Ainsi, le rein va drainer l’urine vers la vessie librement et regagner toutes ses fonctions. Cette chirurgie qui a duré 11 heures a permis au patient de quitter l’hôpital quatre jours plus tard reprenant une vie normale et sans complications.

La robotique dans les opérations de transplantation est sans doute plus complexe et délicate en comparaison aux autres chirurgies urologiques mais elle permet une plus grande précision sans rappeler l’intérêt esthétique et le risque moindre d’infections. Dans les cas d’obésité ou de surpoids, la cicatrisation est plus rapide et les complications plus rares.

En 2014, Dr Charbel Chalouhy, déjà spécialisé en urologie et transplantation, va se professionnaliser, à l’hôpital John Hopkins Baltimore, dans la chirurgie robotique. En 2017, il a eu « le courage de revenir au Liban » incité par son père, lui-même médecin et fondateur de l’urologie au Liban. En 2019, l’hôpital Montefiore-Albert Einstein College of Medicine lui demande d’intégrer le projet de transplantation robotique et, depuis, il y va toutes les cinq semaines et c’est dans ce cadre qu’il a réalisé cette première qui constituera le tremplin de ce programme.


C’est à New York, à l’hôpital Albert Einstein College of Medicine, que le Dr Charbel Chalouhy, qui partage son temps entre Beyrouth et les États-Unis, a réalisé la première autotransplantation de rein en utilisant la chirurgie robotique. Ceci a consisté à ôter le rein gauche du patient pour le retransplanter et le repositionner.Urologue transplanteur à New York, professeur associé...
commentaires (7)

Fabuleux. Je lis "Le but de l’intervention consistait alors à sauver le rein gauche, à l’extraire, le nettoyer et le réimplanter". Ce procédé est-il exploitable sur nos gouvernants et nos banquiers ? Pour sauver le Liban : extraction, nettoyage et réimplantation ?

Ca va mieux en le disant

21 h 05, le 14 mars 2023

Tous les commentaires

Commentaires (7)

  • Fabuleux. Je lis "Le but de l’intervention consistait alors à sauver le rein gauche, à l’extraire, le nettoyer et le réimplanter". Ce procédé est-il exploitable sur nos gouvernants et nos banquiers ? Pour sauver le Liban : extraction, nettoyage et réimplantation ?

    Ca va mieux en le disant

    21 h 05, le 14 mars 2023

  • CE GRAND MÉDECIN VA AVOIR BIENTÔT UN RÉSIDENT QUI N’AIMAIT PAS L’ÉCOLE, UN AUTODIDACTE EN TOUT. MAIS IL A UNE GRANDE QUALITÉ C’EST QU’IL NE POIGNARDE PAS LE DOS DU HEZBOLLAH NI DE BACHAR.

    Gebran Eid

    17 h 40, le 14 mars 2023

  • Juste Bravo !

    CASSOLY Olivier

    13 h 59, le 14 mars 2023

  • Super!!

    Wlek Sanferlou

    12 h 38, le 14 mars 2023

  • Félicitations au docteur

    de Tinguy Corinne

    11 h 39, le 14 mars 2023

  • Bravoooo??

    Badih Moukarzel

    10 h 54, le 14 mars 2023

  • Heureusement que les libanais de l'étranger font parler d'eux et de leur hauts exploits, merci Dr Chslouhy entre autres, sinon il ne nous resterait que les bandits qui ont pille le Liban et les libanais et qui contribuent à la réputation négative du pays, bien triste!

    CW

    09 h 19, le 14 mars 2023

Retour en haut