Rechercher
Rechercher

Politique - Présidentielle au Liban

Mikati réitère son soutien à Frangié : Il pourrait constituer un "duo gagnant" avec Berry

"La Constitution m'autorise à convoquer le Conseil des ministres, et je le ferai", lance le Premier ministre sortant.

Mikati réitère son soutien à Frangié : Il pourrait constituer un

Le Premier ministre sortant, Nagib Mikati, lors de son entretien télévisé à la LBCI, le 27 novembre 2022. Capture d'écran LBCI

Le Premier ministre libanais sortant, Nagib Mikati, campe sur son choix. Comme il l'avait déjà annoncé il y a deux semaines, il a réitéré dimanche soir son soutien à la candidature de Sleiman Frangié, laissant entendre que le chef du mouvement Marada et favori du Hezbollah à la présidentielle pourrait même être soutenu par les députés sunnites.

M. Mikati a par ailleurs assuré qu'il était prêt à convoquer le Conseil des ministres, en invoquant la Constitution. Plusieurs de ses détracteurs lui reprochent de vouloir prendre la place du président de la République et assumer ses prérogatives, alors que son gouvernement est démissionnaire et chargé seulement d'expédier les affaires courantes depuis mai dernier.

Lors des sept premières séances consacrées à l'élection présidentielle, les députés libanais ont échoué à élire un nouveau chef de l'Etat pour succéder à Michel Aoun, qui a quitté ses fonctions le 31 octobre. Le nom de Frangié a été inscrit sur un bulletin lors de la sixième séance de scrutin, pour la première et unique fois.

Un "arbitre entre les Libanais"

Dans une longue interview accordée au journaliste Mario Abboud sur la LBCI, M. Mikati a affirmé que "Sleiman Frangié est une personnalité politique pleinement consciente de l'histoire du Liban, qui peut faire office d'arbitre entre les Libanais, et j'espère qu'il accèdera à la présidence de la République".

Éclairage

Berry règne désormais en maître absolu

"Lorsque la candidature (de M. Frangié) sera sérieuse, les députés sunnites prendront une position qui sert l'intérêt national" a ajouté M. Mikati, suggérant par là que les parlementaires sunnites suivront sa propre position et finiront par voter pour le chef des Marada. "MM. Berry et Frangié peuvent former un duo gagnant, et je préfère que le nouveau président soit avec un camp politique pleinement nouveau. M. Frangié a cette capacité d'ouverture sur le monde arabe, et il peut résoudre tous les problèmes", a-t-il même insisté, évoquant les bonnes relations entre le candidat et le président de la Chambre Nabih Berry, chef du mouvement Amal et allié du Hezbollah.

Toujours sur l'élection présidentielle, M. Mikati, qui n'est pas lui-même député, a appelé à ce que le Parlement "se réunisse de manière permanente" pour cette élection, tout en évoquant l'appel au dialogue et au consensus souhaité par M. Berry. 

"Avec tout mon respect pour M. Aoun..."

Alors que certains, dont le camp de l'ex-président Michel Aoun, reprochent à M. Mikati de vouloir s'arroger les prérogatives et les compétences du président de la République, le Premier ministre a souligné que "c'est le Conseil des ministres qui occupe aujourd'hui la place du président, pas Nagib Mikati". "Avec tout mon respect pour M. Aoun, je pense que des mains extérieures à sa volonté bloquent la formation d'un gouvernement", a-t-il lancé, soulignant que tous les propos tenus lors de ses réunions avec l'ex-chef de l'Etat autour de la mise sur pied du cabinet parvenaient au "président de l'ombre" via des "microphones" dissimulés.

Avec l'expression "président de l'ombre", M. Mikati fait référence au chef du Courant patriotique libre (CPL) Gebran Bassil, gendre de M. Aoun. Avant le départ de Michel Aoun, les négociations entre les deux hommes pour former un nouveau gouvernement avaient échoué, tournant à l'imbroglio. Tous deux avaient multiplié les critiques l'un envers l'autre, s'accusant mutuellement de bloquer ce dossier dans un Liban déjà exsangue. Le CPL accusait notamment M. Mikati de l'empêcher de choisir les ministres devant relever de son camp. 

Lire aussi

Après le départ de Aoun, Mikati a le vent en poupe

Réagissant aux accusations de M. Mikati, Michel Aoun a répondu, dans un communiqué, que l'entretien télévisé de dimanche soir "comportait de nombreuses erreurs et déformations de la vérité", malgré le fait que "des clarifications ont été publiées précédemment sur les circonstances de la formation d'un nouveau gouvernement avant la fin du mandat présidentiel".

"La Constitution m'autorise à convoquer des séances de Conseil des ministres, et je le ferai. Que chacun prenne ses responsabilités", a par ailleurs promis le chef du gouvernement sortant dans son entretien. Le Parlement avait tranché que le gouvernement sortant peut continuer à expédier les affaires courantes. 

Évoquant la situation économique catastrophique du Liban, M. Mikati a assuré que les denrées alimentaires seront exemptées du nouveau taux du dollar douanier, qui doit passer à 15.000 livres libanaises le 1er décembre. "Je demanderai aux services de sécurité de surveiller l'application du dollar douanier et de ne pas vendre les denrées qui étaient préalablement stockées aux nouveaux prix" revus après augmentation du taux du dollar, a promis le chef du gouvernement sortant. L'application de cette mesure fait craindre une inflation accrue, dans un pays où les prix ont déjà explosé depuis 2019.


Le Premier ministre libanais sortant, Nagib Mikati, campe sur son choix. Comme il l'avait déjà annoncé il y a deux semaines, il a réitéré dimanche soir son soutien à la candidature de Sleiman Frangié, laissant entendre que le chef du mouvement Marada et favori du Hezbollah à la présidentielle pourrait même être soutenu par les députés sunnites.M. Mikati a par ailleurs assuré qu'il...

commentaires (17)

L’abîme n’ayant pas de fond, comment rebondir?

Sissi zayyat

11 h 25, le 29 novembre 2022

Tous les commentaires

Commentaires (17)

  • L’abîme n’ayant pas de fond, comment rebondir?

    Sissi zayyat

    11 h 25, le 29 novembre 2022

  • Voilà ce que mandat fort a réussi à faire en se braquant derrière son entêtement pour finalement céder tout le pays aux vendus corrompus qui se délectent de leurs manigances pour anéantir les anéantir et la nation avec. Il serait temps qu’ils se réveillent et qu’ils prennent leur revanche en changeant drastiquement de politique et en s’alliant secrètement aux patriotes et créer la surprise, pour enfin renverser la vapeur et obliger les vendus à les reconsidérer. Rassemblés, ils représentent une force qui pourrait déstabiliser leurs alliés d’hier et les écarter définitivement du jeu qu’ils croient maîtriser. Vont ils réagir avant de se retrouver obligés d’accepter les conditions des fossoyeurs les seuls gagnants de ce rapport de force qui ne tient qu’à leur division?

    Sissi zayyat

    11 h 03, le 29 novembre 2022

  • Plus vous êtes contre le Liban et plus vous réussirez dans ce pays! A méditer.

    Mago1

    23 h 50, le 28 novembre 2022

  • Le bal des corrompus.

    Michel Trad

    21 h 36, le 28 novembre 2022

  • Une proposition à M MIKATI : Vous ne voulez plus vous prendre la tête ? Vous voulez que les libanais vous aiment ? Plus de grèves du tout? Vous voulez qu’ils vous idôlaaaaatrent? Eh bien cher Monsieur : il y a près de 5 millions de libanais au liban. Votre fortune est estimée à plusieurs centaines de millions sinon des milliards de Dollars… Pour vous faire aimer? 5 millions c’est du peanuts pour vous…. Cependant si vous donnez à chacun 1 million de dollars ? Croyez-moi Ni le liban n’aura besoin d’aides… Les libanais seront amoureux fous de votre politique ( même si personne ne la connaît à ce jour) et tout le monde appellera ses rejetons NAGIB ou même MIKATI… Au fait: Si mon idée vous intéresse et si vous l’appliquez ? Rajoutez SVP une personne aux 5 millions de libanais … je reviendrai illico, au liban pour m’inclure dans ces 5 millions de libanais… ;) cogitez…

    radiosatellite.co

    18 h 15, le 28 novembre 2022

  • Patience et longueur de temps font plus que force ni que rage (Jean de La Fontaine) ce proverbe n’a jamais eu autant sa place dans ce marécage politicien … Il est cousu de fil blanc que frangieh sera président, la seule condition de bassil est de garder le ministère de l’énergie, lequel ministère possédant des casseroles du sous sol au plafond…

    C…

    17 h 47, le 28 novembre 2022

  • Il faut hâter l'élection présidentielle pour en finir avec Mikati qui prend des ailes pendant la vacance. Le renvoyer à la maison est la moindre des choses.

    Esber

    16 h 49, le 28 novembre 2022

  • Un duo de mafieux gagnant au détriment du Liban et des Libanais ... au profit de la syrie et de l'Iran, nous ne pouvons que le remercier de nous prendre pour des cons.

    Zeidan

    16 h 33, le 28 novembre 2022

  • Si on élit Franjieh il n’y a aucune chance que les chose s’améliorent puisque l’obstacle principal, les armes hors état ne seront pas discutées pendant 6 ans. Comment Mr Mikati espère faire gober cela à tous nos partenaires et amis qui ne veulent que voir l’état assumer ses responsabilités pour commencer les aides. Quand je vois que ceux qui sont responsables du désastre de l’électricité vouloir conserver ce ministère je me demande si ce pays mérite d’être sauvé

    Liban Libre

    14 h 32, le 28 novembre 2022

  • Si on élit Franjieh il n’y a aucune chance que les chose s’améliorent puisque l’obstacle principal, les armes hors état ne seront pas discutées pendant 6 ans. Comment Mr Mikati espère faire gober cela à tous nos partenaires et amis qui ne veulent que voir l’état assumer ses responsabilités pour commencer les aides. Quand je vois que ceux qui sont responsables du désastre de l’électricité vouloir conc=server ce ministère je me demande si ce pays mérite d’être sauvé

    Liban Libre

    14 h 31, le 28 novembre 2022

  • Bon, supposons que Frangié soit élu président de cette république bordélique et déglinguée. Que va-t-il pouvoir changer dans la situation de blocus international que subit le Liban depuis six ans? Et l'autre prétendant au "trône", sera-t-il plus efficace en plein jour qu'il ne l'a été dans l'ombre? Pauvre Liban!

    Georges MELKI

    14 h 14, le 28 novembre 2022

  • CPL, FL, KATAEB ET AUTRES SOUVERAINISTES ENTENDEZ-VOUS POUR FAIRE ECHOUER LE COMPLOT IRANIEN.

    LA LIBRE EXPRESSION

    12 h 57, le 28 novembre 2022

  • "… Mikati réitère son soutien à Frangié …" - Est-ce que l’opinion du PM compte plus que celle d’un citoyen normal en ce qui concerne l’érection pestilentielle? Non? Alors venez m’interviewer, je vous donnerai mon avis. Pour commencer, afin d’accéder à un poste de fonctionnaire d’état, il faut avoir passé son brevet d’études. Est-ce le cas pour ce candidat même pas officiel alors que nous en sommes au 8ème tour?

    Gros Gnon

    12 h 53, le 28 novembre 2022

  • Accord entre mafieux? L’enfer les attend à feu ardent !

    Wow

    12 h 50, le 28 novembre 2022

  • A CAUSE DE SA HAUTE TAILLE LE CLIMAT Y AIT POUR SES CHANGEMENTS SUCCESSIFS. LE CHAUD CONTRE ET LE FROID POUR. SOYEZ PLUS SERIEUX MIKO.

    LA LIBRE EXPRESSION

    12 h 43, le 28 novembre 2022

  • Pour neutraliser l'effet Mikat-Berri-Frangié, un trio qui est de mauvais augure pour le pays, le CPL peut facilement bouleverser cette alliance en votant après concertation avec les partis loyalistes, pour un candidat accepté par tous, ou aussi pour Moawad qui était un jour son allié. Rien n'est impossible, faites vite, et oubliez ceux qui vous ont oublié.

    Esber

    12 h 36, le 28 novembre 2022

  • Vous avez dit "le retour de la Troika"??

    Ventre-saint-gris

    12 h 17, le 28 novembre 2022

Retour en haut