Rechercher
Rechercher

Économie - Le chiffre de la semaine

La dette publique libanaise a atteint 101,6 milliards de dollars à fin juillet 2022

La dette publique libanaise a atteint 101,6 milliards de dollars à fin juillet 2022

C’est le montant en milliards de dollars de la dette publique libanaise à fin juillet dernier, selon les chiffres publiés par le ministère des Finances et relayés par le Lebanon This Week de Byblos Bank. Un montant qui se base sur la parité officielle de 1 507,5 livres libanaises pour un dollar, bien que celle-ci ne soit presque plus utilisée dans un Liban en plein effondrement économique où le dollar s’échangeait cette semaine autour de 40 000 livres sur le marché parallèle.

En prenant en considération le taux de change de la plateforme Sayrafa de la Banque du Liban, à 25 700 livres pour un dollar en moyenne en juillet, la dette totale serait alors évaluée à 43,8 milliards de dollars. À noter toutefois que la semaine dernière, le gouverneur de la BDL Riad Salamé a annoncé qu’en février, uniquement le taux de 15 000 livres et celui de Sayrafa feraient partie du quotidien des Libanais. Il n’a cependant pas expliqué comment il réussirait à aligner le taux du marché avec celui de Sayrafa, alors que la différence entre les deux atteint actuellement près de 10 000 livres.

Lire aussi

L’audit des réserves d’or réalisé « avec succès », affirme la Banque du Liban

Ce nouveau niveau de dette constitue une hausse de 3,5 % par rapport aux 98,2 milliards de dollars atteints fin juillet 2021. La dette a ainsi grossi de 2,6 milliards de dollars par rapport à la même période en 2021.

Dans le détail, à fin juillet 2022, la dette publique était constituée à 60,4 % de la dette libellée en livres et à 39,6 % de celle libellée en devises, correspondant respectivement à 92 612 milliards de livres (soit 61,4 milliards de dollars au taux officiel) et à 40,2 milliards de dollars dans cette monnaie, dont 11,5 milliards d’arriérés de paiement accumulés.

Le ministère n’a cette fois-ci pas publié de chiffres concernant la distribution de la dette totale. Ainsi, la BDL détient 64,2 % de la dette publique libellée en monnaie nationale à fin juillet 2021, suivie des banques commerciales avec 19,6 %. Les institutions financières non bancaires et le public en détiennent 16,2 %. La dette en devises est, elle, détenue en majorité par des détenteurs d’eurobonds (38,1 milliards de dollars), tandis que les institutions multilatérales en détiennent 1,6 milliard et les gouvernements étrangers 479 millions.

Lire aussi

Youssef Khalil lève le voile sur le dollar douanier et d’autres mesures fiscales

Selon les données publiées antérieurement, la BDL et les banques commerciales détiennent plus de la moitié de la dette totale libanaise, ayant massivement investi des années durant dans les bons du Trésor et eurobonds qui avaient des taux de rendement élevés, les rendant alors très vulnérables lorsque l’État a décidé de faire défaut sur sa dette en devises en mars 2020 en marge de la crise. Jusqu’à présent, soit plus de trois ans plus tard, aucune restructuration de la dette n’a encore été effectuée.

Dès les rumeurs d’un possible défaut de paiement, une partie des créanciers internationaux s’étaient en grande partie rassemblés sous la bannière « Ad Hoc Lebanon Bondholder Group » pour négocier avec le Liban. Ils ont tenté deux fois de rappeler le pays à ses obligations, en vain.


C’est le montant en milliards de dollars de la dette publique libanaise à fin juillet dernier, selon les chiffres publiés par le ministère des Finances et relayés par le Lebanon This Week de Byblos Bank. Un montant qui se base sur la parité officielle de 1 507,5 livres libanaises pour un dollar, bien que celle-ci ne soit presque plus utilisée dans un Liban en plein effondrement...

commentaires (2)

ET AVEC L,UN DES DEUX PYGMEES ASSUJETTIS AU HEZBOLLAH CROYEZ-VOUS QUE CA IRAIT MIEUX ? JE VOUS GARANTIS QUE CE SERAIT DE BEAUCOUP PLUS PIRE.

LA LIBRE EXPRESSION

18 h 23, le 28 novembre 2022

Tous les commentaires

Commentaires (2)

  • ET AVEC L,UN DES DEUX PYGMEES ASSUJETTIS AU HEZBOLLAH CROYEZ-VOUS QUE CA IRAIT MIEUX ? JE VOUS GARANTIS QUE CE SERAIT DE BEAUCOUP PLUS PIRE.

    LA LIBRE EXPRESSION

    18 h 23, le 28 novembre 2022

  • Si la dette de l'Etat en USD est de 40 M, où sont partis les avoirs des clients en USD des banques? bizarre ! A vrai dire c'est une bonne nouvelles car 40 M ce n'est pas énormissime.

    Céleste

    15 h 51, le 28 novembre 2022

Retour en haut