Rechercher
Rechercher

Politique - Explosions au port de Beyrouth

Pour Nasrallah, c'est le juge Bitar qui entrave l'enquête

Le secrétaire général du Hezbollah appelle à nommer un autre juge en charge du dossier et dénonce "l'exploitation politique" de l'affaire.

Pour Nasrallah, c'est le juge Bitar qui entrave l'enquête

Le chef du Hezbollah, Hassan Nasrallah, lors d'un discours télévisé. Photo d'archives AFP/Al-Manar

"Le responsable, c'est celui qui refuse de se récuser" de l'enquête sur l'explosion du 4 août 2020 au port de Beyrouth. C'est ce qu'a affirmé jeudi le chef du Hezbollah, Hassan Nasrallah, en visant le juge Tarek Bitar, alors que le Liban marquait le deuxième anniversaire de l'effroyable drame qui a fauché la vie de plus de 220 personnes et blessé 6.500 autres. Un drame pour lequel des alliés du parti chiite sont poursuivis par le juge Bitar, et alors que la puissante formation, ainsi que des politiques de tous bords, ne cessent de faire obstruction à l'enquête.

Hassan Nasrallah a dans ce contexte dénoncé une "politisation" de l'affaire, sans nommer les personnes qu'il accuse. Jeudi, le Hezbollah avait déjà appelé, dans un communiqué, à une "enquête impartiale, juste et transparente".

La solution ? "Que ce juge se retire"

"Nous soutenons l'enquête, mais nous avons vu des signes montrant que celle-ci a pris un cours politique", a déclaré M. Nasrallah, lors d'un nouveau discours à l'occasion des commémorations de l'Achoura, un événement religieux. "Le responsable n'est pas celui qui présente des recours en dessaisissement (contre le juge Bitar, ndlr). (...) Celui qui est davantage responsable, c'est celui qui refuse de se récuser" du dossier, a lancé le chef du parti chiite, dans une attaque clairement adressée au juge Bitar, sans le nommer cette fois.

Pour mémoire

Explosions au port : Ce qui empêche Tarek Bitar de poursuivre son enquête

"La solution, c'est que ce juge se retire, et qu'ils trouvent un magistrat de confiance", a-t-il poursuivi, estimant qu'il y a au Liban "beaucoup de juges compétents, honnêtes et transparents" à même de faire ce travail. Le Hezbollah exprime souvent son hostilité à l'encontre du juge Bitar, qu'il accuse de politiser l'enquête, et avait organisé une manifestation contre lui en octobre 2021. Le rassemblement avait vite dégénéré en affrontements armés opposant des miliciens du mouvement chiite Amal et du Hezbollah à d'autres postés dans le quartier chrétien de Aïn el-Remmané, à Beyrouth, faisant sept morts et une trentaine de blessés.

Explosifs artisanaux

La récupération politique que Nasrallah dénonce chez le juge Bitar, il la pointe également du doigt dans les manifestations de jeudi, durant lesquelles des slogans anti-Hezbollah ont été entendus. "Évidemment, lorsqu'il y a une commémoration il y a des douleurs, et il y a autre chose : la récupération politique", a-t-il dénoncé, accusant "les politiques et les médias qui ont accaparé" le drame du 4 août, sans préciser clairement à qui il faisait référence.

Lire aussi

Tout ce que l’on sait (et ne sait pas) concernant l’enquête sur l’explosion au port

"Certains, avant même de savoir quoi que ce soit, ont parlé du Hezbollah, de ses armes, de ses missiles, de tel entrepôt (...) Nous n'avons pas des explosifs classiques ? Savez-vous ce que cela veut dire ? Des explosifs de guerre. Nous n'avons pas besoin de nitrate d'ammonium pour préparer des explosifs artisanaux", a lancé le secrétaire général du parti chiite, alors que des soupçons ont émergé autour de sa formation sur sa possible responsabilité dans la présence des quelque 2.750 tonnes de nitrate d'ammonium au port, stockés sans précaution de l'aveu même des autorités depuis 2014. "Nous n'avons rien au port de Beyrouth", a-t-il insisté.

Nitrate d'ammonium et Syrie

Les détracteurs du Hezbollah, notamment l'intellectuel et opposant chiite Lokman Slim, qui a été assassiné par balles en février 2021, ont affirmé que le parti chiite acheminait ce nitrate d'ammonium vers la Syrie afin de le fournir au régime du président Bachar el-Assad, qui bombardait sa population, notamment à l'aide de barils d'explosifs contenant du nitrate d'ammonium selon des experts.

"Pourquoi choisir Beyrouth pour transporter vers Damas (le nitrate d'ammonium), alors qu'il y a Lattaquié et Banyas? C'est clair, il y a une volonté d'exploiter le sang des innocents à des fins de ciblage politique", a estimé Hassan Nasrallah.

Lorsque le navire Rhosus qui transportait la cargaison de nitrate d'ammonium accoste au large de Beyrouth en 2013, le régime syrien est sous l'œil de la communauté internationale, notamment de Washington, qui lui interdit d'utiliser des armes chimiques contre sa population, sous peine d'être ciblé militairement.

Dans une enquête dont il avait publié les résultats en janvier 2021, le journaliste libanais d'investigation Firas Hatoum établit un lien entre Savaro Ltd, la compagnie qui a acheté le nitrate d'ammonium, et trois hommes d’affaires syro-russes, proches du régime Assad : George Haswani, Imad et Moudallal Khouri. Ce dernier est sur la liste noire américaine pour avoir été l’intermédiaire du régime dans le cadre d’une tentative d’achat de nitrate d’ammonium à destination de la Syrie fin 2013.


"Le responsable, c'est celui qui refuse de se récuser" de l'enquête sur l'explosion du 4 août 2020 au port de Beyrouth. C'est ce qu'a affirmé jeudi le chef du Hezbollah, Hassan Nasrallah, en visant le juge Tarek Bitar, alors que le Liban marquait le deuxième anniversaire de l'effroyable drame qui a fauché la vie de plus de 220 personnes et blessé 6.500 autres. Un drame pour lequel...

commentaires (29)

C’est vrai que le ridicule ne tue pas … dans l’absolue mais au Liban ça fait disparaître tout un pays. Aucun antécédent dans le monde à ce que je sache. Plus c’est gros et plus on s’habitue….jamais.

Jacques d

23 h 55, le 05 août 2022

Tous les commentaires

Commentaires (29)

  • C’est vrai que le ridicule ne tue pas … dans l’absolue mais au Liban ça fait disparaître tout un pays. Aucun antécédent dans le monde à ce que je sache. Plus c’est gros et plus on s’habitue….jamais.

    Jacques d

    23 h 55, le 05 août 2022

  • Qu'il enlève son turban noir et remplace ses costumes de cheikh par un uniforme militaire avec une Kalachnikov en bandoulière ! Cela correspondra beaucoup plus à son comportement et sa façon de nous mitrailler ses discours, ordres et menaces...et il sera bien plus crédible et convaincant ! - Irène Saïd

    Irene Said

    21 h 25, le 05 août 2022

  • Nasrallah veut un juge à sa botte ou à sa babouche, pas pour dépolitiser l'enquête mais pour que tout ce qui pourrait mettre en cause son parti soit noyé à tout jamais ! triste sire :((

    Pandora

    20 h 40, le 05 août 2022

  • On fait venir un juge d’Iran , que dites vous…

    Eleni Caridopoulou

    20 h 24, le 05 août 2022

  • Une déclaration débile de Hassan Nasrallah, ça va, on a l’habitude mais certains commentaires prouvent une fois de plus que les partisans du CPL sont complètement aveuglés par le Hezbollah alors qu’ils prétendent lutter pour les droits des chrétiens du Liban. Comment ça? En s’alliant avec un parti dont le but extrême est de créer une république islamique, un Nasrallah qui a déclaré que Byblos et le Kesrouan ont toujours été musulmans et que ce sont les croisés qui les ont chassés de ces régions. Nous ne formerons jamais une nation et nous ne pourrons jamais cohabiter avec de tels individus. Que les partisans du CPL lisent attentivement les déclarations du Patriarche Maronite avant de se déclarer champions de La Défense des chrétiens, eux qui n’ont défendu que leurs intérêts mercantiles

    Liberté de penser et d’écrire

    19 h 53, le 05 août 2022

  • "Pour Nasrallah, c'est le juge Bitar qui entrave l'enquête". Etrange raisonnement ! Est-ce le juge qui travaille ou ceux qui l'empêchent de travailler qui bloquent l'enquête ?

    Yves Prevost

    19 h 19, le 05 août 2022

  • De la débilité soi-disant divine...

    Wlek Sanferlou

    18 h 52, le 05 août 2022

  • Je suis prêt à croire à toutes les théories, même et surtout les plus démoniaques, l'Homme est capable de toutes les infamies et de tous les crimes pour servir sa minable personne dans sa vie de minable, surtout au Liban.

    Je partage mon avis

    18 h 45, le 05 août 2022

  • Il nous infantilise, il nous prend pour des imbeciles, il insulte notre intelligence. Le courageux juge doit continuer pour que la justice triomphe et ne pas se récuser . Ya aib elchoum on revient au moyen âge avec ce Môôsieur et hélas on n’a pas fini avec ce cancer

    Élie Aoun

    18 h 31, le 05 août 2022

  • manipulateur narcissique

    Jack Gardner

    15 h 44, le 05 août 2022

  • Ha ha ha. Les commentaires sur ce qu’a dit la Russie où a fait HN pour sauver notre pays sont édifiants de vérité. On n’a pas peur du ridicule dans ce pays. Le film ne sera jamais livré puisqu’il ne s’agit que du film fiction que Poutine veut bien réaliser.

    Sissi zayyat

    15 h 34, le 05 août 2022

  • La mémoire courte ***

    Bery tus

    15 h 15, le 05 août 2022

  • Si vous me permettez … au sujet du nitrate .. effectivement qui suivaient comme nous les nouvelles a chaque jour depuis le début de la révolution syrienne jusqu’à maintenant sait que le port de banias et tatous enfin tous les ports en Syrie étaient surveiller le problème avec les libanais c’est qu’ils ont la m’empotes courtes et c’est précisément à cause de ça que le Sayyed peut nous mener en bateau

    Bery tus

    14 h 56, le 05 août 2022

  • Quel Cancer!!!!

    Sabri

    14 h 52, le 05 août 2022

  • Hehehe on a eu d’abords le GRAND JUGE FADY SAWAN QUI EST CONNU POUR SON IMPARTIALITÉ ET SON INTÉGRITÉ … puis ils ont tout fait de le dégager et venu le juge BITAR et la rebelote … EN VÉRITÉ IL N’Y AURA PAS DE LUMIÈRE AU BOUT DU TUNEL … C’EST PEUT ÊTRE UN COUP DE ISRAÉLIEN SEULEMENT LE HEZB NE VEUT PAS QUE CELA SE SACHE CAR IL SERAIT PRIS À DEVOIR RÉPONDRE QUELQUE CHOSE QU’IL NE VEUT PAS CAR IL SAIT QUE CE SERA SA FIN !!!

    Bery tus

    14 h 49, le 05 août 2022

  • Mais oui M Nasrallah. De meme que c'est le tribunal international qui a entrave l'enquete sur les assassinats politiques, tandis que la justice locale revelait toute la verite ?.... Plus personne ne croit a vos mensonges !

    Michel Trad

    14 h 18, le 05 août 2022

  • Il a vraiment un sens de l'humour très poussé !! Je me tord de rire !

    Cabbabe Nayla

    14 h 08, le 05 août 2022

  • Encore et toujours ce doigt très sournois?

    Wow

    13 h 51, le 05 août 2022

  • Suite du premier message : Le général russe a ajouté : « Le Liban n'a pas cherché dès le départ à découvrir la vérité. La justice est politisée, les familles des martyrs aussi. Après cela, des centaines de millions de dollars sont entrés légalement au Liban sous couvert de restaurer le port et d'aider les familles."  Et il a ajouté : « La vérité, c'est que l'argent était en préparation des élections législatives et pour faire taire les autorités et ne pas enquêter. Où sont passés les 500 millions d'euros envoyés par la France, par exemple, cette France qui n'a pas encore envoyé aux autorités le film par satellite officiel du moment de cette double  explosion , on se demande toujours pourquoi ! 

    Chucri Abboud

    13 h 37, le 05 août 2022

  • La récente déclaration hier de l'ancien responsable des services de renseignement russes, le général Igor Draganov, a provoqué une  surprise retentissante, lorsqu'il a déclaré dans une interview au journal "Izvestnaya" :  "Je confirme ce que j'ai dit il y a des années, que le port de Beyrouth a explosé avec un missile nucléaire tactique israélien."           Il a ajouté : « Ensuite, les forces navales occidentales sont venues sous le couvert de la prétendue "aide humanitaire" (France, Angleterre et Amérique) pour occulter les faits scientifiques, car l'explosion constituait une catastrophe humanitaire mondiale qui pourrait ébranler l'entité israélienne et empêcher la réalisation de la paix américaine, abolir les  traités de normalisation  entre Israel et les pays du Golfe ! Après que   tous les navires de guerre étrangers ont quitté le Libanà cause de l'insécurité due à l'explosion,  une équipe d'experts américains  a quand même été admise car les autorités du  Liban leur  ont  officiellement autorisé à entrer sur le  territoire  libanais souverain, pour confirmer scientifiquement le succès ddu détournement et de  l'effacement de la vérité ( cf le FBI avec leurs chiens dressés). Suite dans le message suivant

    Chucri Abboud

    13 h 37, le 05 août 2022

  • Quelle sagesse! J'admire de plus en plus cet homme qui démontre à quel point le juge Bitar est politisé. Bon d'accord il ne cible pas le parti politique en question, ne verse aucun élément matériel pour confirmer ses allégations et n'explique pas quels actes ou décisions prises ont un volet politique. Et alors? C'est dieu qui a dû lui souffler ça dans l'oreille un soir donc cela doit être vrai. Lorsqu'il affirme que le Hezbollah n'a rien au port, qui peut remettre cela en cause? D'ailleurs, personne ne peut prouver quoi que ce soit contre le Hezbollah puisque ce parti n'agit pas de manière ostentatoire et officielle. Quelle idée de faire autrement dans un pays corrompu par la société civile! Nous pouvons également admirer sa connaissance des besoins en nitrate d'ammonium et de la finalité d'un tel agent chimique. Seuls les aveugles refusent de voir la toute puissance de cet homme qui excelle depuis trente ans à être l'homme providentiel dont tout le pays a besoin. Il suffit de demander à toutes ces personnes épanouies dans les quartiers où flottent les drapeaux symbolisant la paix. Pour revenir au sujet principal de l'article, j'espère qu'on trouvera un juge assez impartial pour faire instruire (et non condamner) le dossier uniquement contre les opposants au Hezbollah. C'est le strict minimum dans un Etat de droit qui se respecte

    Georges Olivier

    12 h 52, le 05 août 2022

  • Tout ce qui se passe de négatif dans ce pays est toujours implique sans preuve au Hezbollah.c'est facile de toujours accuser les mêmes.

    kassem chady

    12 h 48, le 05 août 2022

  • Il veut qu’un juge impartial et honnête se saisisse de l’enquête dont le nom est accolé au qualificatif VENDU pour pouvoir le manipuler à sa guise. Message reçu. Il va falloir nous expliquer les meurtres commis sur des personnes, témoins clés de ce génocide ensuite on avisera. Il nous détaille à chaque crime les détails du déroulement point par point cela ressemble à un aveu puisqu’il relate ses erreurs commises qui finissent par le désigner comme étant le seul exécutant amateur. La guerre de 2006 en est la preuve. Il s’est contenté de conclure AH SI JE SAVAIS.

    Sissi zayyat

    12 h 33, le 05 août 2022

  • Que répondre de plus à cet assassin vicieux (pléonasme)?

    Je partage mon avis

    12 h 19, le 05 août 2022

  • Oui, le "dieu" terrestre a jugé.

    Esber

    12 h 16, le 05 août 2022

  • Elle est bonne celle. La

    Robert Moumdjian

    12 h 12, le 05 août 2022

  • Tant de mauvaise foi chez un homme de Dieu, ce n'est pas acceptable. Si les ministres des Finances, dont dépend la douane, et des Transports, dont dépend le port, étaient chiites, leur convocation n'a rien à voir avec leur confession mais avec leur fonction. Celui qui politise l'affaire c'est celui qui prétend le contraire, ya3ni toi...

    Gros Gnon

    12 h 11, le 05 août 2022

  • Ce mec croit sérieusement qu'il y a quelqu'un pour le croire à part ses inconditionnels en manque total de cellules grises ?

    Remy Martin

    12 h 02, le 05 août 2022

  • Et pourquoi faudrait-il que le juge Bitar se récuse ? l’article ne le dit pas, encore moins ce Mollah. Par ailleurs, il ne réclame pas une enquête sur l’assassinat de Lokman Slim et de tous les autres assassinés très vraisemblablement par ses services. S’Il y a des gens qui devraient être éliminés dans ce pays, c’est bien lui ainsi que tous nos politiciens et banquiers.

    TrucMuche

    11 h 55, le 05 août 2022

Retour en haut