Rechercher
Rechercher

Nos Lecteurs ont la Parole

Une OTAN qui s’adapte

Il semble que le président Joe Biden aimerait fonder une « OTAN du Moyen-Orient » qui comprendrait, outre les États-Unis, deux pays il y a peu à couteaux tirés, à savoir l’Arabie saoudite et Israël, cela afin de tenir à distance l’Iran, la Chine et la Russie.

Pour ne pas froisser et inquiéter la Russie, certains membres de l’Alliance atlantique ne voulaient pas intégrer la Géorgie et l’Ukraine en leur sein, même si elles étaient les plus fragiles, considérant que des portions de leur territoire étaient déjà contestées. Ceux qui le voulaient auraient dû faire preuve d’imagination et créer une « OTGU » adaptée aux besoins de ces deux anciennes républiques soviétiques. Une organisation réunissant quelques pays occidentaux pourvus de l’arme nucléaire et assez puissants pour obliger la Russie à leur foutre la paix. Après un certain temps, la paix assurée, la Géorgie et l’Ukraine auraient pu intégrer l’OTAN, la vraie de vraie.

Jamais la Russie n’aurait attaqué la Géorgie et l’Ukraine si celles-ci n’avaient pas été abandonnées par l’Ouest.

Montréal-Québec

Les textes publiés dans le cadre de la rubrique Courrier n’engagent que leurs auteurs. Dans cet espace, L’Orient-Le Jour offre à ses lecteurs l’opportunité d’exprimer leurs idées, leurs commentaires et leurs réflexions sur divers sujets, à condition que les propos ne soient ni diffamatoires ni injurieux ni racistes.


Il semble que le président Joe Biden aimerait fonder une « OTAN du Moyen-Orient » qui comprendrait, outre les États-Unis, deux pays il y a peu à couteaux tirés, à savoir l’Arabie saoudite et Israël, cela afin de tenir à distance l’Iran, la Chine et la Russie.Pour ne pas froisser et inquiéter la Russie, certains membres de l’Alliance atlantique ne voulaient pas intégrer...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut