Rechercher
Rechercher

Économie - Agroalimentaire

Bieel veut augmenter les exportations agricoles libanaises de 50 millions de dollars

Bieel veut augmenter les exportations agricoles libanaises de 50 millions de dollars

La MEPI et l’ONG Fair Trade Lebanon (FTL) ont dressé un bilan du secteur agricole libanais lors d'une conférence à l'ESA Business School. Photo D.R.

C’est dans l’objectif d’accroître les exportations de certains produits agricoles libanais de 50 millions de dollars d’ici 2023, que la MEPI (Middle East Partnership Initiative, financée par les États-Unis) et l’ONG Fair Trade Lebanon (FTL), seule organisation libanaise à préparer les producteurs pour obtenir le label international du commerce équitable, ont dressé cette semaine un bilan du secteur agricole au Liban.

Compilé dans un rapport, ce bilan a été exposé lors d'une conférence organisée au courant de la semaine à l'ESA Business School, à Beyrouth, dans le cadre du projet Bieel (Business Innovation and Enhance Exports for Lebanon), une initiative conjointe des acteurs précités et dont le but est d’aider les PME et les coopératives libanaises à être plus compétitives sur la scène internationale. En plus de compter les points, les auteurs du bilan se sont employés à identifier les principaux segments de produits à fort potentiel d’exportation.

Ainsi, quatre catégories de produits qui représentent à elles seules 98 % des exportations agricoles et agroalimentaires libanaises et dont les exportations sont passées de 627 millions de dollars à 1,01 milliard de dollars entre 2019 et 2021 (+62 %), ont été retenues en premier.

Sept pistes de développement

Ensuite, en filtrant les différents les différents produits de ces grandes catégories en fonction de leur compétitivité, de la demande mondiale et des zones où cette demande est la plus prononcée, ce sont cinq genres de biens qui ont été retenus : boissons, spiritueux et vinaigres (les exportations passent de 59 millions à 97 millions de dollars entre 2019 et 2021) ; sauces et préparations alimentaires (45 millions à 67 millions de dollars) ; sucreries et confiseries (22 millions à 12 millions de dollars) ; céréales, farine, amidon et lait (41 millions à 35 millions de dollars) ; et fruits et noix (72 millions à 404 millions de dollars).

Lire aussi

Le Liban, la Jordanie, l’Irak et la Syrie s’attaquent ensemble au chantier agricole régional

Pour accélérer la croissance de leurs exportations et les augmenter de 50 millions de dollars en 2023, MEPI et FTL préconisent sept pistes de développement, déjà entièrement ou partiellement mises en place par l’ONG libanaise :

- Promouvoir les marques et renforcer leur marketing en mettant en place par exemple des étiquettes d'Indications géographiques protégées (IGP) soulignant l'origine libanaise notamment de l'huile d'olive ou d’autres condiments.

- Développer et autonomiser les coopératives en leur permettant, par exemple, d'établir des contrats de vente directe avec les acheteurs.

- Améliorer la qualité et obtenir des certifications en s’associant, par exemple, à des agences de certification pour accélérer ce processus en ce qui concerne notamment les fruits et l’huile d'olive.

- Développer une plateforme de commerce en ligne qui met en relation les vendeurs de produits agricoles libanais et les acheteurs internationaux.

- Améliorer l’infrastructure de la chaîne d'approvisionnement sur le marché local en augmentant, par exemple, la capacité des entrepôts frigorifiques et des unités d’emballage.

- Faciliter le processus d’exportation en développant, par exemple, un guichet unique pour tous les besoins des exportateurs en matière de papiers et de licences.

- Renforcer les compétences des travailleurs, notamment des producteurs de vin pour améliorer la qualité du vin produit.

C’est dans l’objectif d’accroître les exportations de certains produits agricoles libanais de 50 millions de dollars d’ici 2023, que la MEPI (Middle East Partnership Initiative, financée par les États-Unis) et l’ONG Fair Trade Lebanon (FTL), seule organisation libanaise à préparer les producteurs pour obtenir le label international du commerce équitable, ont dressé cette semaine...
commentaires (1)

Excellente initiative, pourvu que ça marche.

Karam Georges

10 h 21, le 31 juillet 2022

Tous les commentaires

Commentaires (1)

  • Excellente initiative, pourvu que ça marche.

    Karam Georges

    10 h 21, le 31 juillet 2022

Retour en haut