Rechercher
Rechercher

Technologies - LOCALISATION

Google Maps affichera désormais le trafic sur l’écran d’accueil

Maps, l’application de guidage routier de Google, sait désormais afficher l’état du trafic routier en temps réel directement sur l’écran d’accueil du smartphone. Une fonction pratique pour éviter les embouteillages !

Google Maps affichera désormais le trafic sur l’écran d’accueil

Désormais, les prédictions du trafic s’afficheront directement sur l’écran d’accueil du smartphone. Photo d’illustration Bigstock

Les embouteillages sont vraiment une nuisance et une perte de temps. C’est toujours une mauvaise surprise lorsque votre application d’aide à la conduite vous fait passer par un chemin complètement bouché. Heureusement, certaines applications sont en mesure de prédire le trafic. C’est aussi le cas de Google Maps, qui se dote de nouvelles fonctions. Ce n’est pas une nouveauté. Google Maps, de même que son homologue Waze – qui appartient aussi à Google –, est capable de prédire le trafic en temps réel. Seulement, il faut avoir l’application ouverte et un trajet programmé. Or, les embouteillages surviennent parfois lorsque l’on ne s’y attend pas, même sur des trajets que l’on connaît par cœur. Pour remédier à ce problème, Google Maps vient de dévoiler une nouvelle fonction : désormais, les prédictions du trafic s’afficheront directement sur l’écran d’accueil du smartphone.

Pour bénéficier de cette option, il faudra placer l’application sur son écran d’accueil. Elle prendra l’apparence d’un petit carré qui permettra de s’informer rapidement de l’état des routes autour de la position actuelle. Si la route est en vert, tout va bien, mais si elle passe au rouge, il y a des embouteillages. « Vous verrez ces informations pour votre emplacement actuel directement depuis votre écran d’accueil Android. Donc, si vous êtes sur le point de quitter la maison, le travail, l’école ou n’importe où ailleurs, vous saurez en un coup d’œil exactement à quoi ressemble le trafic local. Et comme les widgets Android sont tactiles, vous pouvez zoomer sans ouvrir l’application Maps », explique Luke Wroblewski, directeur de produit dans un article de son blog.

Cette prédiction des péages est permise grâce aux utilisateurs de Google Maps et à l’historique de leurs déplacements. Si l’application constate qu’un certain nombre de personnes utilisant l’application sont dans la même rue et à l’arrêt, elle comprend que celle-ci est probablement bouchée. En revanche, cette méthode ne permet pas de savoir comment évoluera le trafic dans les minutes, voire les heures à venir.

Pour le moment, cette fonction se destine uniquement aux smartphones Android et arrivera dans les prochaines semaines, de même que l’apparition de widgets permettant d’archiver ses emails d’un simple toucher ou en affichant les différentes to-do lists.

Dans le collimateur de l’Allemagne

Sur un tout autre plan, le groupe Google est visé en Allemagne par une enquête du gendarme de la concurrence, en raison de « pratiques restrictives » présumées sur son service de cartographie Google Maps.

L’office fédéral allemand anticartel indique dans un communiqué avoir « engagé une procédure contre Google Germany et Alphabet, la maison mère, concernant d’éventuelles pratiques restrictives à la concurrence au détriment de services de cartographie alternatifs sur sa plateforme Google Maps ».

Concrètement, il est reproché au géant américain de « limiter la possibilité de combiner le service de cartographie de Google avec des cartes réalisées par des tiers », a détaillé l’institut. Cette pratique « risque d’entraver la concurrence dans le domaine des services de cartographie », ajoute-t-il.

L’office anticartel compte donc dans le cadre de son enquête examiner « si cette pratique permet à Google d’étendre sa position de force » sur le marché de la cartographie en ligne.

Des « clients et concurrents de Google » seront interrogés « dans les prochaines semaines », ajoute l’agence.

« Google, en tant qu’entreprise exerçant une position dominante sur les marchés, est soumise à une surveillance renforcée en matière d’abus », commente Andreas Mundt, son président.

L’ouverture de cette enquête est permise par une loi, entrée en vigueur l’an dernier, qui renforce les pouvoirs du gendarme de la concurrence allemand face aux grandes entreprises numériques. Cette législation lui permet notamment de prendre des mesures immédiates, ou ouvrir des enquêtes, pour empêcher certaines pratiques anticoncurrentielles. Seule condition : que l’entreprise soit considérée en situation de « position dominante sur le marché », une qualification appréciée par l’office.

Alphabet, la maison mère de Google, et Meta, qui gère Facebook, ont tous deux été mis sous surveillance renforcée par l’office après avoir été rangés dans cette catégorie. Amazon et Apple sont également visés, mais n’ont pour le moment pas reçu cette qualification.

Sources : rédaction, web et AFP


Les embouteillages sont vraiment une nuisance et une perte de temps. C’est toujours une mauvaise surprise lorsque votre application d’aide à la conduite vous fait passer par un chemin complètement bouché. Heureusement, certaines applications sont en mesure de prédire le trafic. C’est aussi le cas de Google Maps, qui se dote de nouvelles fonctions. Ce n’est pas une nouveauté. Google...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut