Rechercher
Rechercher

Économie - Marché public

Boutiques hors taxes de l’AIB : l’appel d’offres est lancé

Boutiques hors taxes de l’AIB : l’appel d’offres est lancé

L’ouverture des plis du nouvel appel d’offres pour la gestion et l’exploitation des boutiques hors taxes de l’Aéroport international de Beyrouth est prévue pour le 14 juillet. Photo tirée du site internet de la zone franche de l’AIB

Le ministre sortant des Travaux publics et des Transports, Ali Hamiyé, a annoncé hier le lancement de l’appel d’offres pour l’attribution de la gestion et de l’exploitation des boutiques hors taxes de l’Aéroport international de Beyrouth (AIB). Un appel d’offres dont l’ouverture des plis et l’annonce du vainqueur se feront le 14 juillet.

Selon lui, les montants des offres que les sociétés devront proposer ne peuvent pas être en dessous de 850 milliards de livres libanaises versées à l’État (soit un peu moins de 30 millions de dollars au taux de 28 500 livres pour un dollar en vigueur sur le marché parallèle hier), auxquelles s’ajoute un tarif de 3,5 dollars pour chaque passager qui transite par cet aéroport. Le cahier des charges peut déjà être retiré auprès de la Direction générale de l’aviation civile.

Lire aussi

Boutiques hors taxes de l’AIB : Jean Ellieh revient à la charge

Ces boutiques font actuellement l’objet d’une polémique à la suite d’une décision du Conseil d’État rendue le 26 mai et en fonction de laquelle le contrat de la société Phoenicia Aer Rianta Company (PAC), responsable de la gestion de cet espace jusqu’au 14 juillet en fonction de l’appel d’offres remporté en 2017, a été annulé. Cette décision a été rendue avec près de cinq ans de retard après un recours présenté le 14 août 2017 par la société World Duty Free Group qui figurait parmi les cinq groupes en lice pour l’attribution de ce marché public.

À l’époque, PAC avait été déclaré vainqueur après avoir présenté la meilleure offre : 111 milliards de livres par an (soit 74 millions de dollars au taux de change alors en vigueur), auxquelles s’ajoutait une rémunération de 3,25 dollars par passager. PAC gérait déjà cet espace depuis 2002 après avoir remporté ce marché pour une durée de quatre ans, à la suite de quoi son contrat avait été renouvelé en 2006 puis prolongé annuellement depuis 2010.


Le ministre sortant des Travaux publics et des Transports, Ali Hamiyé, a annoncé hier le lancement de l’appel d’offres pour l’attribution de la gestion et de l’exploitation des boutiques hors taxes de l’Aéroport international de Beyrouth (AIB). Un appel d’offres dont l’ouverture des plis et l’annonce du vainqueur se feront le 14 juillet. Selon lui, les montants des offres que...

commentaires (2)

Le résultat de ces appels d'offres sont connus d'avance puisque les conditions sont établies pour d'adapter a qui de droit. Ce n'est pas par hasard qu'en 2017 l'adjudication ai été annulé puisque l'une des boites concurrentes a refusé le résultat et a juste titre.

Pierre Hadjigeorgiou

14 h 55, le 21 juin 2022

Tous les commentaires

Commentaires (2)

  • Le résultat de ces appels d'offres sont connus d'avance puisque les conditions sont établies pour d'adapter a qui de droit. Ce n'est pas par hasard qu'en 2017 l'adjudication ai été annulé puisque l'une des boites concurrentes a refusé le résultat et a juste titre.

    Pierre Hadjigeorgiou

    14 h 55, le 21 juin 2022

  • APPEL D,OFFRES LIBANAIS. LA COMBINE AU MENU. FAITES VOS JEUX TRUQUES... RIEN NE VA PLUS !

    L,AUTHENTIQUE LIBRE EXPRESSION.

    07 h 59, le 21 juin 2022

Retour en haut