Rechercher
Rechercher

Monde - Arménie

Heurts entre policiers et manifestants à Erevan

Des heurts ont éclaté lundi en Arménie entre des manifestants et des policiers, signe de la crise qui secoue ce pays du Caucase où l’opposition réclame depuis des semaines la démission du Premier ministre Nikol Pachinian. Depuis mi-avril, plusieurs partis d’opposition organisent des manifestations contre M. Pachinian, l’accusant de faire trop de concessions à l’Azerbaïdjan depuis une guerre perdue en 2020 par l’Arménie dans la région séparatiste du Haut-Karabakh. Lundi, plusieurs centaines de manifestants ont défilé dans le centre de la capitale arménienne Erevan, avant de bloquer l’accès à un bâtiment accueillant des bureaux du gouvernement. Des heurts ont éclaté lorsque certains manifestants ont tenté de forcer le dispositif policier déployé devant le bâtiment. La police a indiqué que 111 manifestants avaient été « brièvement interpellés pour hooliganisme », ajoutant que trois policiers avaient reçu des soins médicaux, sans toutefois préciser la gravité de leurs blessures. Le vice-président du Parlement, Ichkhan Sagatelian, figure de proue de la contestation, a exhorté les fonctionnaires à prendre leurs distances avec M. Pachinian pour « ne pas avoir à partager avec lui la responsabilité de la ruine de ce pays ». Pour l’opposition, la défaite militaire arménienne de 2020 est une humiliation nationale, et elle tente depuis d’obtenir le départ de M. Pachinian. Mais celui-ci a remporté avec son parti des législatives anticipées l’année dernière, confortant son pouvoir. Cette année, autorités arméniennes et azerbaïdjanaises ont multiplié les signaux en vue de l’ouverture formelle de négociations de paix, si bien que les opposants arméniens accusent le Premier ministre de vouloir céder à des revendications de leur voisin et ennemi.


Des heurts ont éclaté lundi en Arménie entre des manifestants et des policiers, signe de la crise qui secoue ce pays du Caucase où l’opposition réclame depuis des semaines la démission du Premier ministre Nikol Pachinian. Depuis mi-avril, plusieurs partis d’opposition organisent des manifestations contre M. Pachinian, l’accusant de faire trop de concessions à l’Azerbaïdjan depuis...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut