Rechercher
Rechercher

Société - Communautés

« Les tempêtes de l’histoire n’éteindront pas la présence des chrétiens sur les terres de Jésus », affirme le CEMO

Une confiance en l’avenir et l’absence de tout apitoiement victimaire. Tel est le message final en 12 points diffusé à l’issue de la 12e assemblée générale du Conseil des Églises du Moyen-Orient (CEMO), qui s’est tenue du lundi 15 au vendredi 20 mai en Égypte.

« Le christianisme ne peut être séparé des terres où le Christ a vécu. Les tempêtes de l’histoire n’éteindront pas la présence des chrétiens sur les terres de Jésus », affirme le CEMO, dont le siège est à Beyrouth, dans un communiqué publié à l’issue de ses travaux. L’assemblée, qui a réuni des patriarches, des évêques, et d’autres représentants des Églises et des communautés ecclésiales présentes dans les pays d’Afrique du Nord et du Moyen-Orient, a également exprimé sa tristesse face à l’émigration massive des jeunes qui affaiblit les sociétés du Moyen-Orient et réduit considérablement l’effectif de nombreuses communautés chrétiennes locales.

Parmi les points rappelés dans le document final, figure l’engagement de « soutenir les Églises et les croyants de Jérusalem », qui a également été réaffirmé, ainsi que « le devoir de préserver les Lieux saints, en rappelant à la communauté internationale et aux peuples du monde l’importance de soutenir la présence chrétienne dans la ville de la Paix ».


Une confiance en l’avenir et l’absence de tout apitoiement victimaire. Tel est le message final en 12 points diffusé à l’issue de la 12e assemblée générale du Conseil des Églises du Moyen-Orient (CEMO), qui s’est tenue du lundi 15 au vendredi 20 mai en Égypte. « Le christianisme ne peut être séparé des terres où le Christ a vécu. Les tempêtes de l’histoire...

commentaires (1)

Jérusalem la ville de la paix ?

Eleni Caridopoulou

16 h 57, le 27 mai 2022

Tous les commentaires

Commentaires (1)

  • Jérusalem la ville de la paix ?

    Eleni Caridopoulou

    16 h 57, le 27 mai 2022

Retour en haut