Rechercher
Rechercher

Politique - Conférence de presse

Les élections « assombries » par la corruption et l’intimidation, selon l’UE

Les élections « assombries » par la corruption et l’intimidation, selon l’UE

Les responsables de la délégation de l’UE au cours de leur conférence de presse hier. Photo Houssam Chbaro

La tenue des élections fut un « succès », a déclaré le chef de la mission d’observation de l’Union européenne György Hölvényi hier matin, selon des propos rapportés par la journaliste de L’Orient Today sur place, Abby Sewell. Il a jugé l’atmosphère du scrutin globalement calme avec des « tensions localisées », indiquant cependant que le processus a été « assombri par des pratiques généralisées d’achat de voix, de clientélisme et de corruption [...] affectant l’égalité des chances et sapant le choix des électeurs ».

L’observateur en chef adjoint Jarek Domanski, qui a relevé des « intimidations sporadiques », a déclaré que ces pratiques étaient « systémiques et, à notre avis, ont faussé le processus électoral ».

Selon M. Hölvényi, la Commission de supervision des élections ne disposait pas des fonds, ni des ressources humaines, ni des « équipements de base » pour surveiller correctement les élections. Un autre membre de la délégation, Brandon Benifei, a déclaré qu’aucune des recommandations données par l’équipe de l’UE qui a surveillé les élections en 2018 n’avait été mise en œuvre, notamment en ce qui concerne le renforcement de la Commission de supervision des élections.

Les félicitations de l’ONU

Pour sa part, la représentante de l’ONU au Liban, Joanna Wronecka, a félicité une nouvelle fois le Liban pour l’organisation des élections législatives. Dans un communiqué publié par les Nations unies, la diplomate a salué le fait que le scrutin a eu lieu conformément aux échéances constitutionnelles, ainsi que le rôle joué par les observateurs de l’UE. Elle a appelé les responsables à « faire passer en priorité les intérêts du pays, afin qu’il n’y ait pas de vacance ni de paralysie », et exhorté le nouveau Parlement à coopérer avec le gouvernement pour lancer les réformes et « redresser le Liban », via notamment un accord avec le Fonds monétaire international. Relevant l’élection de huit femmes dans l’hémicycle, elle a exprimé l’espoir que cela permettra d’améliorer la représentation féminine « dans toutes les futures prises de décision au niveau national ».


La tenue des élections fut un « succès », a déclaré le chef de la mission d’observation de l’Union européenne György Hölvényi hier matin, selon des propos rapportés par la journaliste de L’Orient Today sur place, Abby Sewell. Il a jugé l’atmosphère du scrutin globalement calme avec des « tensions localisées », indiquant cependant que le processus a été « assombri par...

commentaires (2)

Les personnes de mauvaise foi ne peuvent être que des mauvais perdants. Ces personnes répandent sciemment de fausses rumeurs pour tenter d’occulter tous leurs échecs et méfaits.

Liberté de penser et d’écrire

08 h 51, le 18 mai 2022

Tous les commentaires

Commentaires (2)

  • Les personnes de mauvaise foi ne peuvent être que des mauvais perdants. Ces personnes répandent sciemment de fausses rumeurs pour tenter d’occulter tous leurs échecs et méfaits.

    Liberté de penser et d’écrire

    08 h 51, le 18 mai 2022

  • Les petrodollars venus de l'extérieur et qui pleuvaient sans vergogne sur les électeurs d'un certain parti , ainsi que les prestations et faveurs de toutes sortes qu'un autre parti proférait à ses éventuels électeurs ont gonflé beaucoup de chiffres . Les procès en annulation ne devraient pas manquer dans ce pays qui reste l'un des plus corrompus de la planète . Bravo , Messieurs , pour vos résutats que vous trouvez satisfaisants . Mais au fond , méritez-vous la démocratie ?

    Chucri Abboud

    00 h 52, le 18 mai 2022

Retour en haut