Rechercher
Rechercher

Politique - Liban

Washington offre 3 millions de dollars pour des informations sur l'attentat contre l'ambassade US à Beyrouth en 1983

"Nous combattons l'influence néfaste d'organisations terroristes comme le Hezbollah", assure l'ambassadrice des Etats-Unis au Liban. 

Washington offre 3 millions de dollars pour des informations sur l'attentat contre l'ambassade US à Beyrouth en 1983

L'ambassadrice des États-Unis au Liban Dorothy Shea lors d'un discours à l'occasion de la commémoration de l'attentat de 1983 à l'ambassade US de Beyrouth, le 18 avril 2022. Capture d'écran @usembassybeirut

Le département d'État américain a annoncé lundi qu'il offrait une récompense allant jusqu'à trois millions de dollars pour toute information sur l'attentat du 18 avril 1983 contre l'ambassade des États-Unis à Beyrouth, qui à l'époque se situait à Aïn el-Mreissé.

Cette attaque à la voiture piégée avait détruit quasi entièrement l’ambassade américaine à Beyrouth, tuant plus d'une cinquantaine de personnes et obligeant Washington à installer sa mission diplomatique à Aoukar. Lundi, l'ambassadrice américaine au Liban Dorothy Shea a rendu hommage aux victimes de cet attentat.

"En avril 1983, un terroriste membre du Hezbollah a fait exploser une voiture piégée devant l'ambassade américaine à Beyrouth, tuant et blessant plus de 80 personnes", a rappelé hier le programme "Récompenses pour la Justice" du département d'État américain sur son compte Twitter. "Vous obtiendrez une récompense allant jusqu'à 3 millions de dollars si vous possédez des informations permettant de prévenir de futures attaques similaires ou aidant à traduire d'anciens coupables en justice", poursuit le message. 

Pour mémoire

Les États-Unis offrent cinq millions de dollars pour des informations sur une figure-clé du Hezbollah

De son côté, Dorothy Shea a commémoré "la terrible attaque qui a fauché 52 vies" il y a 39 ans. Elle a également rappelé que l'attentat n'avait pas seulement tué des Américains, mais aussi des employés et officiers de sécurité libanais. "Depuis 1983, nous continuons de renouveler notre engagement pour la paix et la sécurité au Liban", a-t-elle déclaré. "Les États-Unis restent déterminés à rendre justice aux victimes. Nous combattons l'influence néfaste d'organisations terroristes comme le Hezbollah", a poursuivi Mme Shea.


Les États-Unis considèrent en effet le parti chiite comme une organisation terroriste et l'un des principaux bras armés de l'Iran dans la région. Dorothy Shea s'était réjouie du récent retour des ambassadeurs saoudien et koweïtien au Liban, signant ainsi le retour du Liban dans le giron arabe.


Le département d'État américain a annoncé lundi qu'il offrait une récompense allant jusqu'à trois millions de dollars pour toute information sur l'attentat du 18 avril 1983 contre l'ambassade des États-Unis à Beyrouth, qui à l'époque se situait à Aïn el-Mreissé. Cette attaque à la voiture piégée avait détruit quasi entièrement l’ambassade américaine à Beyrouth, tuant plus...

commentaires (4)

Sah el nomm. Les US se reveillent 39 apres ? Si nous devons attendre 39 ans pour voir debuter les recherches sur les responsables de l'explosion du port, ca promet bien du plaisir....

Michel Trad

09 h 26, le 20 avril 2022

Tous les commentaires

Commentaires (4)

  • Sah el nomm. Les US se reveillent 39 apres ? Si nous devons attendre 39 ans pour voir debuter les recherches sur les responsables de l'explosion du port, ca promet bien du plaisir....

    Michel Trad

    09 h 26, le 20 avril 2022

  • C'est drôle quand même, quelle farce cette annonce.

    Je partage mon avis

    08 h 20, le 20 avril 2022

  • C’est ma belle-mère qui a tout planifié. Où est-ce qu’on encaisse? Yess! D’une pierre deux coups :D

    Gros Gnon

    18 h 47, le 19 avril 2022

  • 3 millions de dollars de trop peu, 4 décennies de trop et bien trop tard... forget the embassy, the whole country is kaput... khaliya alla allah...

    Wlek Sanferlou

    18 h 10, le 19 avril 2022

Retour en haut