Rechercher
Rechercher

Société - Société

Accord pour une aide future en dollars aux personnes handicapées

Une nouvelle allocation nationale d’invalidité a été lancée par l’Unicef, l’OIT et l’UE, dans le cadre d’un programme de renforcement du système national de protection sociale. Elle attend sa concrétisation de la part du gouvernement.

Accord pour une aide future en dollars aux personnes handicapées

Les représentantes de l’UE, de l’Unicef et de l’OIT s’échangeant les copies de l’accord signé hier, au cours de la conférence de presse. Photo tirée de la page Facebook de l’Unicef

La dépression économique à laquelle le Liban est confronté a aggravé toutes sortes d’inégalités sociales, particulièrement celle affectant les personnes handicapées. À l’occasion de la Journée internationale des personnes handicapées, l’Unicef, l’Organisation internationale du travail (OIT) et l’Union européenne ont signé un accord, au cours d’une conférence de presse tenue hier, en vue d’instaurer dès début 2022 en principe un système national de protection sociale qui sera établi en collaboration avec le ministère des Affaires sociales. Il se présentera sous la forme d’une nouvelle allocation nationale d’invalidité qui fournira un soutien direct à ces personnes dans le besoin.

Avec un budget total de 20 millions d’euros pour les trois prochaines années, l’initiative vise à venir en aide à plus de 20 000 personnes handicapées, incluant personnes âgées et enfants, d’origine libanaise ou non et habitant toutes les régions libanaises sans distinction, à condition qu’elles soient identifiées à partir de bases de données existantes ou futures. Des subventions mensuelles en dollars seront ainsi versées aux bénéficiaires.

Les personnes handicapées, premières victimes de la crise

« Selon le dernier rapport de l’Escwa, prenant en compte différents facteurs tels le revenu, l’accès aux soins sanitaires, à l’éducation et aux services publics, 82 % de la population au Liban vivent dans une pauvreté multidimensionnelle. Un chiffre qui a presque doublé entre 2019 et 2021. Sachant que le coût de vie d’une personne handicapée est de 35 à 40 % plus élevé que celui d’une personne ne souffrant pas de handicap, il est logique de juger que ces personnes font le plus violemment face à cette crise », a déclaré Ruba Jaradat, directrice régionale de l’OIT pour les pays arabes. « À savoir que même avant la crise, 60 % des familles ayant un membre ou deux en situation de handicap vivaient déjà en situation vulnérable », a-t-elle aussi ajouté.

« Nous appelons à l’adoption d’une stratégie de protection sociale pour permettre aux personnes vulnérables, handicapées et ayant d’autres formes de besoins particuliers, d’avoir une chance de lutter dans la vie », a affirmé Alessia Squarcella, chef adjoint de la coopération à la délégation de l’Union européenne au Liban. Elle a prôné des réformes rapides par le gouvernement. « La voie du redressement commence avec ceux qui en ont le plus besoin », a-t-elle dit.

Nécessité de la participation de la société civile

Selon la représentante de l’Unicef au Liban Yukie Mokuo, en vertu de cet accord signé hier, les agences internationales s’assureront de veiller au bon fonctionnement du programme qui devrait donc être lancé au début de l’année prochaine. Elle affirme qu’une stratégie a été présentée au gouvernement, et que celui-ci a formé un comité qui étudiera la proposition « dans les plus brefs délais ». Elle insiste sur « la participation des organisations de la société civile, représentant directement les personnes handicapées, une nécessité pour que l’initiative soit mise en application ».

Avec l’absence d’une assistance sociale au Liban pour remédier aux vulnérabilités du cycle de vie tels l’enfance, la vieillesse ou le handicap, l’Unicef et l’OIT se disent prêtes à fournir un soutien technique au gouvernement et aux parties prenantes nationales en vue de développer une stratégie nationale de protection, d’augmenter l’aide sociale et de combler les lacunes criantes du système.


La dépression économique à laquelle le Liban est confronté a aggravé toutes sortes d’inégalités sociales, particulièrement celle affectant les personnes handicapées. À l’occasion de la Journée internationale des personnes handicapées, l’Unicef, l’Organisation internationale du travail (OIT) et l’Union européenne ont signé un accord, au cours d’une conférence de presse...

commentaires (1)

Esperons que cette aide sera distribuée au plus tôt et pas à la Saint Glin Glin!!!!!

Le Herisson

12 h 51, le 05 décembre 2021

Tous les commentaires

Commentaires (1)

  • Esperons que cette aide sera distribuée au plus tôt et pas à la Saint Glin Glin!!!!!

    Le Herisson

    12 h 51, le 05 décembre 2021

Retour en haut