Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - Explosion au port de Beyrouth

Aoun demande officiellement à la Russie des images satellite

Aoun demande officiellement à la Russie des images satellite

Le président libanais, Michel Aoun (g), s'entretenant avec l'ambassadeur russe, Alexandre Rodakov, le 29 octobre 2021. Photo Twitter/@LBpresidency

Le président libanais, Michel Aoun, a officiellement demandé, vendredi, à la Russie de fournir au Liban les images satellite qu'elles détiendrait de l'explosion meurtrière du 4 août 2020 au port de Beyrouth, le président russe, Vladimir Poutine, ayant récemment dit être prêt à fournir de telles images.

Le chef de l'Etat a formulé cette demande lors d'un entretien au palais de Baabda avec l'ambassadeur de Russie au Liban, Alexandre Rodakov.

"Le président Aoun a officiellement demandé à l'ambassadeur de Russie d'informer son pays de la volonté du Liban d'obtenir les images satellite remontant au jour de l'explosion au port de Beyrouth", a indiqué la présidence sur Twitter. L'ambassadeur russe a promis de transmettre cette demande aux autorités de son pays, a précisé un communiqué de Baabda.

Le 22 octobre, M. Poutine avait affirmé qu'il était prêt à fournir des images satellite du port de Beyrouth, afin d'aider le Liban à faire avancer l'enquête sur l'explosion qui a fait 220 morts et 6.500 blessés. Il a toutefois affirmé ne pas voir l'utilité de telles images.

M. Aoun, qui avait évoqué la possibilité d’une attaque "au moyen d’un missile ou d’une bombe", avait déjà demandé à la France de fournir au Liban les images satellite qu'elle pourrait détenir, ce que Paris avait fait.

Plus d'un an après le drame, l'enquête peine à marquer des points, en raison d'ingérences et de pressions politiques. Ces ingérences, de la part notamment du tandem chiite Hezbollah-Amal, mais aussi de responsables politiques sunnites et chrétiens poursuivis par le juge Tarek Bitar, ont débouché sur des combats miliciens le 14 octobre à Tayouné, dans le sud de Beyrouth, lorsqu'une manifestation du Hezbollah et d'Amal contre le magistrat s'est transformée en accrochages armés qui ont fait sept morts.


Le président libanais, Michel Aoun, a officiellement demandé, vendredi, à la Russie de fournir au Liban les images satellite qu'elles détiendrait de l'explosion meurtrière du 4 août 2020 au port de Beyrouth, le président russe, Vladimir Poutine, ayant récemment dit être prêt à fournir de telles images.Le chef de l'Etat a formulé cette demande lors d'un entretien au palais de Baabda...