Rechercher
Rechercher

Société

Des manifestants battus devant le domicile de Salim Sfeir

Des militants ont présenté hier une plainte contre les gardes du corps du président de l’Association des banques du Liban (ABL), Salim Sfeir, qui les ont sévèrement battus samedi soir alors qu’ils manifestaient devant le domicile de ce dernier à Sin el-Fil, dans la banlieue est de Beyrouth.

Les manifestants ont porté plainte au poste de police de Sin el-Fil, après avoir posté des vidéos montrant les gardes de M. Sfeir, également PDG de la Bank of Beirut, battant en soirée des protestataires, ce qui a nécessité l’hospitalisation de certains d’entre eux. « Il n’est pas normal qu’aucun de tous ces corrompus qui ont volé l’argent des Libanais ne soit encore en prison », a affirmé l’un des militants, Samir Skaff, cité par Sawratcom, avant d’assurer que le mouvement de protestation contre les banques allait se poursuivre chaque jour.


Des militants ont présenté hier une plainte contre les gardes du corps du président de l’Association des banques du Liban (ABL), Salim Sfeir, qui les ont sévèrement battus samedi soir alors qu’ils manifestaient devant le domicile de ce dernier à Sin el-Fil, dans la banlieue est de Beyrouth.Les manifestants ont porté plainte au poste de police de Sin el-Fil, après avoir posté des...

commentaires (4)

Pas de révolution sans sang

Robert Moumdjian

00 h 51, le 12 octobre 2021

Tous les commentaires

Commentaires (4)

  • Pas de révolution sans sang

    Robert Moumdjian

    00 h 51, le 12 octobre 2021

  • Ces gardes du corps n’ont pas pu agir sans l’accord de leur boss. Un comportement de voyou. Étonnant?

    Marionet

    00 h 24, le 12 octobre 2021

  • Quand la justice s'efface, la loi de la jungle s'installe.

    Esber

    19 h 05, le 11 octobre 2021

  • Ce qui qui doit être poursuivi au pénal est le commanditaire de ces gardes du corps.

    Censuré par l’OLJ

    10 h 51, le 11 octobre 2021

Retour en haut