Rechercher
Rechercher

Économie - Crise au Liban

Le prix de l'essence augmente de 38%, certaines stations-service rouvrent

Le bidon de vingt litres d'essence 95 octane se vend désormais à 174.300LL.

Le prix de l'essence augmente de 38%, certaines stations-service rouvrent

Une photo prise par un drone montre des véhicules agglutinés devant une station d'essence à Damour au Liban, le 21 août 2021. Photo REUTERS/Issam Abdallah

Le ministère libanais de l'Energie a annoncé vendredi une hausse de quelque 38% du prix de l'essence, une annonce qui ne résout pas le problème des pénuries ayant poussé la plupart des stations-service du pays à rester fermées, au grand dam des files interminables d'automobilistes. Seules certaines pompes ont rouvert leurs portes vendredi après-midi.

Selon le barème publié par le ministère ce vendredi matin, le bidon de 20 litres d'essence 95 octane se vend désormais à 174.300 livres, alors qu'il était jusque-là à 126.400 LL. Le bidon de 98 octane, quasi introuvable depuis des mois, passe de 130.500 LL à 180.000 LL.  Le barème n'apporte aucune information sur les tarifs du mazout et de la bonbonne de gaz domestique.

Lire aussi

Levée des subventions sur le carburant : pas d’annonce malgré les signaux

Cette augmentation se chiffre à environ 38%, alors que l'arrêt total des subventions sur l'essence est devenu imminent. En cas de levée totale de ces subventions, les prix de l'essence oscilleraient entre 300.000 et 350.000LL selon diverses sources qui basent leurs estimations sur un taux du dollar à 19.000LL.

Annoncée pour la première fois il y a un an, et mise en œuvre de façon détournée depuis le printemps, la levée des subventions sur les carburants – essence, mazout et gaz domestique – se fait toujours attendre, malgré la multiplication des signaux laissant présager leur levée imminente. Dernier épisode en date, la Direction du pétrole au ministère de l’Énergie et de l’Eau a informé jeudi soir les sociétés importatrices de carburant qu’elles seront autorisées à partir d’aujourd’hui à livrer de l’essence aux stations-service à des prix conformes à la nouvelle tarification.

Toutefois, les distributions d'essence restait lente vendredi, alors que les files de voitures ne cessent de s'allonger devant les stations-service, provoquant des embouteillages monstres et parfois des accidents de la circulation.

Blocage de routes à Saïda

Le taux utilisé pour calculer les prix en livres libanaises passe donc à 12.000 livres pour un dollar, a confirmé à L'Orient-Le Jour Fadi Abou Chacra, représentant des distributeurs de carburant, alors que le dernier mécanisme de subvention mises à jour en août se basait sur un taux de 8.000LL. Concrètement, le dispositif des subventions mis en place par la Banque du Liban en 2019 permet aux importateurs d’essence, de mazout et de gaz domestique d’échanger leurs livres contre des dollars ponctionnés sur les réserves de devises de la BDL. Le taux de 12.000 livres est donc largement supérieur à la parité officielle de 1507,5 livres, mais reste inférieur à celui du marché parallèle (variant autour de 15.000 livres pour un dollar vendredi), véritable marqueur de la valeur réelle de la livre depuis le début de la crise dans laquelle le pays est plongé depuis deux ans.

Cette nouvelle augmentation des prix de l'essence a provoqué la colère de chauffeurs à Saïda, au Liban-sud, rapporte notre correspondant Mountasser Abdallah. Un groupe de conducteurs a ainsi bloqué la route au niveau de la mosquée Hariri. Plus près de Beyrouth, sur la route de l'aéroport, la voie publique était quasiment bloquée dans un sens au niveau de la station Aytam qui appartient au Hezbollah, sans que l'on sache si celle-ci était approvisionnée en essence, au lendemain de l'arrivée des premières cargaisons de fuel iranien commandé par le parti chiite via la Syrie.


Le ministère libanais de l'Energie a annoncé vendredi une hausse de quelque 38% du prix de l'essence, une annonce qui ne résout pas le problème des pénuries ayant poussé la plupart des stations-service du pays à rester fermées, au grand dam des files interminables d'automobilistes. Seules certaines pompes ont rouvert leurs portes vendredi après-midi.Selon le barème publié par le...

commentaires (2)

Le seul moyen de faire ouvrir les stations est d’annoncer un prochaine baisse des tarifs. Vois verrez comme elles vont ouvrir, et même faire de la publicité pour attirer les clients. Bande de rats!

Gros Gnon

14 h 26, le 17 septembre 2021

Tous les commentaires

Commentaires (2)

  • Le seul moyen de faire ouvrir les stations est d’annoncer un prochaine baisse des tarifs. Vois verrez comme elles vont ouvrir, et même faire de la publicité pour attirer les clients. Bande de rats!

    Gros Gnon

    14 h 26, le 17 septembre 2021

  • Si les 20 litres d'essence se vend à 175000 livres, le dollar à 12000 livres. A 14000 livres le dollar, les 20 litres ne dépasseront pas les 200000 livres. Veuillez corriger la rumeur de 300 à 350000 livres les 20 litres. En fait, le dollar est toujours hypervalorisé.

    Esber

    12 h 53, le 17 septembre 2021

Retour en haut