Rechercher
Rechercher

Nos Lecteurs ont la Parole

« Hubris » illimité

Depuis la fin de la guerre civile, nos dirigeants nous ont trahis, usant d’actes illicites démunis de tout fondement, souvent avec une désinvolture méprisante. Or, nous, Libanais, nous ne courberons pas l’échine car nous sommes un peuple battant guidé par notre attachement à notre patrie le Liban. On vous poursuivra tant que vous n’osez guère prononcer votre mea culpa. Votre comportement a souvent atteint le summum de la trahison.

Qu’avez-vous fait de votre peuple, vous, nos soi-disant responsables que nous avons élus durant des décennies pour nous représenter et nous protéger suivant notre modèle démocratique à présent transformé en un système anarchique où tout est gratuit, tout est permis pour satisfaire vos ambitions ?

Nous cherchons un quelconque secours à présent afin de nous éloigner de votre joug maléfique démuni d’humanisme et d’empathie. Assez user de votre pouvoir sous prétexte d’être protégé par l’immunité parlementaire et diplomatique que nous devons supprimer face à votre « hubris » illimité car c’est à nous Libanais, qui seuls possédons le droit d’exister, de définir notre propre avenir face à vos dérapages abusifs : vous avez ignoré votre mission que vous deviez remplir avec transparence et honnêteté.

Vous ne réussirez jamais à ébranler notre liberté de vivre et de penser qui est ancrée en nous, tout en visant la voie unique tracée par notre révolution qui a jeté le noyau d’un Liban nouveau. Responsables directs de notre crise socio-économique, vous êtes devenus les ennemis de votre propre nation. N’essayez surtout pas de vous laver les mains ensanglantées concernant la double explosion meurtrière du port de Beyrouth. À qui incombe la responsabilité ? Nous voulons connaître la vérité afin de laisser se reposer en paix toutes nos victimes innocentes tombées face à votre comportement dénué de tout scrupule. Alors, démissionnez si vous avez un peu de dignité après toutes les couleuvres que vous nous avez fait avaler.


Les textes publiés dans le cadre de la rubrique « courrier » n’engagent que leurs auteurs et ne reflètent pas nécessairement le point de vue de L’Orient-Le Jour. Merci de limiter vos textes à un millier de mots ou environ 6 000 caractères, espace compris.


Depuis la fin de la guerre civile, nos dirigeants nous ont trahis, usant d’actes illicites démunis de tout fondement, souvent avec une désinvolture méprisante. Or, nous, Libanais, nous ne courberons pas l’échine car nous sommes un peuple battant guidé par notre attachement à notre patrie le Liban. On vous poursuivra tant que vous n’osez guère prononcer votre mea culpa. Votre...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut