Rechercher
Rechercher

Environnement - Liban-nord

Des terres agricoles inondées de pétrole suite à une fuite dans un oléoduc passant par la Syrie

Un responsable de la Défense civile met en garde contre une insuffisance de moyens pour lutter contre les incendies en cas de sinistre.

Des terres agricoles inondées de pétrole suite à une fuite dans un oléoduc passant par la Syrie

Un garçon devant une des terres agricoles infestées dans le Akkar (Liban-Nord) par une fuite de pétrole en provenance d'un oléoduc qui passe par la Syrie. Photo envoyée par notre correspondant Michel Hallak

Une fuite de pétrole dans un oléoduc qui passe par la Syrie et traverse le Akkar, au Liban-Nord, a inondé dimanche des terrains agricoles dans la région de Bebnine-Abdé, presque un an après un acte de sabotage sur ce même oléoduc qui avait provoqué un important incendie et des dommages à l'écosystème aquatique libanais.

Selon notre correspondant dans la région Michel Hallak, la fuite a été signalée au niveau du croisement de Diwan, à Bebnine-Abdé sur l'oléoduc irakien qui traverse la Syrie et le Akkar au Liban. Le carburant a inondé des terres agricoles et endommagé des serres en plastique où des marécages se sont constitués, accompagnés d'odeurs nauséabondes. 

Les riverains craignent qu'un incendie ne se déclare suite à cette fuite, comme c'était le cas en novembre 2020. Cette année-là, un feu impressionnant avait été provoqué par un acte de sabotage de la part d'individus qui ont perforé le pipeline, afin de tenter de voler le pétrole. L'incendie avait provoqué d'important dommages environnementaux.

Pour mémoire

L’écosystème marin, victime de l’incendie du pipeline dans le Akkar

Selon notre correspondant, les employés des installations pétrolières de Tripoli ont effectué des travaux de maintenance à plusieurs reprises sur cet oléoduc, mais il s'avère que ces travaux sont insuffisants, des fuites continuant à être signalées en plusieurs endroits. Les habitants ont donc pressé les autorités de faire le nécessaire afin d'éviter une aggravation de la situation. En milieu d'après-midi, dimanche, une équipe de la direction des installations pétrolières de Tripoli a été dépêchée sur les lieux et a constaté que les fuites étaient dues à la vétusté de l'oléoduc. Le pipeline, qui avait été mis à l'arrêt avec le début de la guerre civile au Liban en 1975, contient toujours du pétrole irakien depuis cette époque, rappelle notre correspondant. Des citernes privées ont été envoyées afin de transporter le pétrole qui s'est accumulé dans les terrains agricoles ce matin.

Alerte de la Défense civile

Le directeur de la Défense civile à Bebnine-Abdé, Hilal Hosni, avait alerté le 26 août les autorités pétrolières de Tripoli de la situation, ce qui les avait poussées à envoyer une équipe technique sur place afin de colmater la fuite. Mais celle-ci s'est renouvelée aujourd'hui 200 m plus loin sur l'oléoduc. Le responsable de la Défense civile a mis en garde contre une insuffisance de moyens pour lutter contre les incendies en cas de sinistre.

Le Akkar est l'une des régions les plus pauvre du Liban, où les infrastructures sont en piteux état et la maintenance fait défaut en l'absence de gouvernement.  Le 15 août dernier, une explosion dans une cuve d'essence à Tleil dans cette région avait provoqué la mort de plus d'une trentaine de personnes et fait près d'une centaine de blessés.


Une fuite de pétrole dans un oléoduc qui passe par la Syrie et traverse le Akkar, au Liban-Nord, a inondé dimanche des terrains agricoles dans la région de Bebnine-Abdé, presque un an après un acte de sabotage sur ce même oléoduc qui avait provoqué un important incendie et des dommages à l'écosystème aquatique libanais.Selon notre correspondant dans la région Michel Hallak, la fuite...

commentaires (1)

VOILA. CA A COMMENCE. BACHAR TROUVERA LE MOYEN DE NEGOCIER LA RENOVATION DE TOUTES SES LIGNES DE PIPELINES OXIDEES ET POURRIES PAR LES ANS ET ENDOMMAGEES PAR LA GUERRE ET D,OBTENIR UN POURCENTAGE DES HYDRICARBURES QUI TRANSITERAIENT VIA LA SYRIE PUISQUE LES AMERICAINS SONT PRETS A OUBLIER LA LOI CESAR PAS POUR LES BEAUX YEUX DU LIBAN MAIS POUR REMETTRE UN PIED PLUS FERME LA OU POUTINE REGNE EN MAITRE ABSOLU.

L,EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

14 h 49, le 05 septembre 2021

Tous les commentaires

Commentaires (1)

  • VOILA. CA A COMMENCE. BACHAR TROUVERA LE MOYEN DE NEGOCIER LA RENOVATION DE TOUTES SES LIGNES DE PIPELINES OXIDEES ET POURRIES PAR LES ANS ET ENDOMMAGEES PAR LA GUERRE ET D,OBTENIR UN POURCENTAGE DES HYDRICARBURES QUI TRANSITERAIENT VIA LA SYRIE PUISQUE LES AMERICAINS SONT PRETS A OUBLIER LA LOI CESAR PAS POUR LES BEAUX YEUX DU LIBAN MAIS POUR REMETTRE UN PIED PLUS FERME LA OU POUTINE REGNE EN MAITRE ABSOLU.

    L,EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    14 h 49, le 05 septembre 2021

Retour en haut