Rechercher
Rechercher

Politique - Communautés

Audi : Cache-t-on sciemment la vérité à propos du 4 août ?

Audi : Cache-t-on sciemment la vérité à propos du 4 août ?

Mgr Audi au cours de son homélie hier. Photo al-Markaziya

La messe dominicale célébrée hier en l’église Saint-Nicolas à Achrafieh par le métropolite de Beyrouth, Mgr Élias Audi, était dédiée aux victimes du 4 août 2020, à trois jours de la première commémoration de la double explosion qui a fait plus de 200 morts et 6 000 blessés dans la capitale.

« Un an a passé depuis la catastrophe et les responsables n’ont toujours pas apporté de réponses, a déploré Mgr Audi dans son homélie. Est-ce une coïncidence ou cache-t-on sciemment la vérité ? » Il a fustigé les tentatives d’entraver l’enquête criminelle sous le prétexte des immunités, se demandant comment les responsables pouvaient être aussi insensibles à tant de souffrances. Et d’ajouter : « Si l’enquête libanaise arrive à une impasse en raison des ingérences politiques, nous encouragerons les familles de victimes à revendiquer une enquête internationale et nous nous joindrons à elles dans cette revendication. »

Pour sa part, le patriarche maronite Béchara Raï a appelé hier la justice à faire preuve de courage, critiquant les immunités dont bénéficient les députés et les responsables sécuritaires. « Un an s’est écoulé, et nous attendons toujours de connaître la vérité et le résultat du travail de la justice, qui a pour devoir d’avancer avec courage et sans peur », a déclaré Mgr Raï dans son homélie dominicale à Dimane, la résidence d’été du patriarcat. « L’enquête ne peut pas s’arrêter face à la politique et aux immunités », a-t-il ajouté.


La messe dominicale célébrée hier en l’église Saint-Nicolas à Achrafieh par le métropolite de Beyrouth, Mgr Élias Audi, était dédiée aux victimes du 4 août 2020, à trois jours de la première commémoration de la double explosion qui a fait plus de 200 morts et 6 000 blessés dans la capitale. « Un an a passé depuis la catastrophe et les responsables n’ont toujours...

commentaires (2)

Deux choses: 1- J'ai la même crainte que Ms. Zayyat, nommément qu'ils provoquent une autre catastrophe pour oblitérer les traces de la précédente. 2- Je suis écoeuré et désappointé que nous continuons à entendre des menaces de la part des dirigeants européens comme quoi ils vont publier une liste de noms de ceux qui ont provoqué l'appellation d'Etat Défaillant à notre cher Liban qui, dans les années 50, était l'inspiration du fondateur de Singapour: il voulait que sa ville-état émule le Liban; aujourd'hui Singapour a un des revenus par habitant les plus enviés du monde, alors que le Liban gratte le fond de la liste. Quelle honte. TFEH.

Akl Albert

14 h 59, le 02 août 2021

Tous les commentaires

Commentaires (2)

  • Deux choses: 1- J'ai la même crainte que Ms. Zayyat, nommément qu'ils provoquent une autre catastrophe pour oblitérer les traces de la précédente. 2- Je suis écoeuré et désappointé que nous continuons à entendre des menaces de la part des dirigeants européens comme quoi ils vont publier une liste de noms de ceux qui ont provoqué l'appellation d'Etat Défaillant à notre cher Liban qui, dans les années 50, était l'inspiration du fondateur de Singapour: il voulait que sa ville-état émule le Liban; aujourd'hui Singapour a un des revenus par habitant les plus enviés du monde, alors que le Liban gratte le fond de la liste. Quelle honte. TFEH.

    Akl Albert

    14 h 59, le 02 août 2021

  • Oui Mgr, ils se cachent derrière des discours creux de peur d’être démasqués. Ils sont tous impliqués d’une façon ou d’une autre et font jouer la montre pour que les libanais passent à autre chose et ne jamais les condamner. Il ne serait pas impossible qu’une catastrophe soit provoquée pour faire oublier celle du 4 août, ceci a toujours fait partie de leur mode d’emploi pour rester impunis et garder le pouvoir.

    Sissi zayyat

    11 h 31, le 02 août 2021

Retour en haut