Rechercher
Rechercher

Société - Coronavirus au Liban

Deux décès enregistrés en 24h, élargissement de la vaccination aux 16-30 ans

Les halls d'arrivée et de départ de l'AIB interdits aux personnes sans titre de transport à partir du 28 juin.

Deux décès enregistrés en 24h, élargissement de la vaccination aux 16-30 ans

Un soignant préparant une injection de vaccin anti-Covid dans un centre de vaccination de Beyrouth. Photo Joao Sousa

Le Liban a enregistré au cours des dernières 24 heures deux décès et 126 nouveaux cas de coronavirus, dont 11 en provenance de l'étranger, selon le bilan quotidien publié samedi par le ministère de la Santé. Ces chiffres portent à 544.291 le nombre de cas cumulés depuis février 2020, date de l'apparition de la pandémie dans le pays. Parmi ces cas, on dénombre un total de 7.841 décès et 531.749 guérisons. Pour ce qui est des cas toujours actifs, 81 patients sont hospitalisés, dont 43 sont admis aux soins intensifs. Le taux de positivité par rapport au nombre de tests de dépistage effectués ces quatorze derniers jours est, lui, de 1,3%.

Par ailleurs, dans le cadre de l'accélération de la campagne de vaccination lancée en février, un marathon de vaccination a eu lieu samedi pour la deuxième journée consécutive à travers le pays. Afin d'éviter une trop forte affluence dans les différents centres, le ministère de la Santé a appelé les participants à prendre préalablement rendez-vous en ligne, s'ils le désirent, via une nouvelle plateforme. En tout, 24.556 personnes ont reçu au cours des dernières 24h un vaccin anti-Covid (18.870 une première dose et 5.686 la seconde). Selon les derniers chiffres publiés par le ministère, 18,5% des personnes éligibles ont reçu une première dose, et 8,9% les deux nécessaires pour atteindre une immunité la plus complète possible avec les produits Pfizer, AstraZeneca, Spoutnik-V, ou encore Sinopharm, disponibles au Liban. 

Le comité exécutif pour la vaccination a annoncé que les personnes de 16 à 30 ans seraient désormais appelées à prendre rendez-vous pour une première injection de Pfizer au cours des prochains jours. Ces invitations ne seront envoyées qu'aux jeunes inscrits sur la plateforme Covax avant le 14 février. Le ministre sortant de la Santé, Hamad Hassan, a précisé que 42.000 personnes étaient concernées. 

L'Espagne ouverte aux touristes libanais
Signe de la bonne évolution des indicateurs sanitaires dans le pays, l'Union européenne avait donné il y a deux semaines son feu vert au retour des touristes libanais, même non vaccinés, sur son territoire. La Middle East Airlines avait toutefois précisé que cette décision ne signifie pas que tous les voyageurs libanais détenteurs d'un visa C (de tourisme) peuvent entrer dans les pays de l'UE et qu'il fallait attendre les décisions prises par chaque État membre à ce sujet. Depuis, la France, Chypre, le Danemark, l'Allemagne, la Grèce, la Belgique, les Pays-Bas et l'Espagne autorisent les Libanais disposant d'un visa C de tourisme à traverser leurs frontières, mais avec certains prérequis, précisés notamment sur le site de la Middle East Airlines. 

Avec cette réouverture aux Libanais des frontières de plusieurs pays, et pour faire face aux craintes suscitées par la propagation de variants du coronavirus, un renforcement des mesures sanitaires avait été préconisé mercredi par la commission nationale chargée du suivi du Covid-19. Elle avait entre autres appelé la direction générale de l'Aviation civile à assurer le suivi avec le ministère de la Santé des cas positifs en provenance d’Éthiopie, d'Irak, d’Égypte, de France, de Turquie, et des Émirats arabes unis, et à examiner la possibilité d'imposer à ces personnes-là une quarantaine de cinq jours (quatre nuits) dans un hôtel, et à leur propre frais, exception faite de ceux qui ont reçu au moins une dose de vaccin anti-Covid. Jusque-là, seuls les passagers en provenance du Royaume-Uni, du Brésil et de l'Inde étaient tenus d'effectuer cette quarantaine à leur arrivée à Beyrouth.

C'est dans ce cadre qu'à partir du lundi 28 juin, il sera interdit aux personnes ne disposant pas d'un titre de transport d'entrer dans les halls d'arrivée et de départ de l'Aéroport international de Beyrouth afin d'éviter la propagation du coronavirus, a annoncé la direction générale de l'Aviation civile au Liban. Cette mesure a été prise "conformément aux décisions et recommandations" des autorités sanitaires pour lutter contre le virus, a annoncé la direction générale dans un communiqué. Il sera "strictement interdit" aux personnes venant accueillir des voyageurs ou venant leur dire aurevoir d'entrer dans les salles d'arrivée et de départ. L'accès aux halls du bâtiment sera réservée "aux passagers, aux forces de sécurité officielles et aux employés des entreprises travaillant à l'AIB", précise le texte.


Le Liban a enregistré au cours des dernières 24 heures deux décès et 126 nouveaux cas de coronavirus, dont 11 en provenance de l'étranger, selon le bilan quotidien publié samedi par le ministère de la Santé. Ces chiffres portent à 544.291 le nombre de cas cumulés depuis février 2020, date de l'apparition de la pandémie dans le pays. Parmi ces cas, on dénombre un total de 7.841...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut