Rechercher
Rechercher

Lifestyle - Un peu plus

L’excès d’humour de certains Libanais

L’excès d’humour de certains Libanais

La photo qui a circulé sur WhatsApp et les réseaux sociaux d’une demande en mariage qui se voulait drôle.

Nous avons un sens de l’humour incroyable. Et ce depuis toujours. Nous savons tourner en dérision et avec (im)pertinence n’importe quelle situation, n’importe quel événement. Et avec une rapidité incroyable. Il suffit qu’un politicien, une chanteuse de bas étage, un animateur télé ou une personne lambda dise une connerie, fasse une erreur pour qu’une blague (image, vidéo ou caricature à l’appui) fuse dans les minutes qui suivent. Et ça devient viral. Ça circule partout et les gens se marrent. Tout comme Hela Hela Ho, le slogan le plus dingue et le plus populaire de la thaoura, devenu l’hymne de toute une génération. Et d’ailleurs, c’est probablement durant ces mois d’octobre et de novembre 2019 que nous avons excellé. Parce que malgré quelques heurts, l’ambiance était belle et remplie d’espoir.

Mais la limite entre l’humour et le mauvais goût est infime. Et aujourd’hui, même si l’humour reste toujours nécessaire, notre condition ne peut pas/plus permettre les dérives. Ce n’est pas l’humour qui doit nous animer mais la colère. Alors que le pays se meurt, que la faim écrase la majeure partie des Libanais, que l’humiliation est devenue notre pain quotidien, comment ce moutrib, ce chanteur, a-t-il pu penser un seul instant que ce serait sympathique de sortir son synthétiseur de pacotille pour accompagner sa voix nasale et d’aller chanter dans une station-service pour les gens qui sont dans la queue ? Comment ? Ça n’a rien de drôle et c’est pathétique. Pathétique de prendre ce genre de situation pénible et d’en faire un spectacle. Tout aussi pathétique que les restaurants qui font de la pub pour annoncer aux gens qu’ils peuvent leur livrer leurs commandes pendant qu’ils galèrent à remplir leur voiture au compte-gouttes. Tout aussi pathétique que cette photo qui a circulé sur WhatsApp et qui met en scène un jeune homme faisant sa demande en mariage à sa dulcinée, la pompe à essence cachée derrière son dos. C’est inacceptable. Et indécent. Indécent, à l’instar de cet ex-ministre de l’Énergie hilare devant un gâteau d’anniversaire où il est écrit « ma’tou3 » avec le symbole d’une pharmacie. Rire de la pénurie de médicaments au Liban, c’est insulter la misère des gens. Aucun mot ne peut décrire l’attitude de l’ex-ministre (CPL) et de son copain pharmacien (CPL également) face à la tragédie à laquelle est confronté le peuple libanais. C’est une honte ! Ces gens-là sont une honte pour notre pays. Et ce sont tous ces gens-là, les politiciens, les wannabe blagueurs et ceux qui profitent de notre désarroi qui nous entraînent en enfer comme nous l’avait dit notre cher président de la République.

Ces comportements inappropriés sont un coup de poignard, et pas dans le dos. En pleine gueule. Comme un crachat. Et le pire, le pire, c’est que tout le monde s’en fout. On regarde la photo, la blague, la vidéo du moutrib, on rit (jaune) ou on s’offusque et deux minutes plus tard, on passe à autre chose. Et qu’on ne mentionne plus ce foutu terme, résilience, pour expliquer la réaction du peuple libanais. Quelle que soit la définition de cette action (capacité à surmonter les chocs traumatiques), elle ne nous correspond pas. Tout d’abord parce que ça suffit de qualifier le peuple libanais de résilient. Ensuite, cette non-réaction au mépris, c’est se résumer à l’état d’une serpillière. Nous sommes en train d’accepter l’inacceptable. Nous sommes en train de permettre à la classe politique au pouvoir de nous priver de nos droits les plus basiques. De lui permettre de nous imposer une vie on ne peut plus indécente et de nous prendre en otage. Nous sommes en train de plier l’échine, comme des carpettes, dans une léthargie incommensurable et incompréhensible.

Et pendant que les derniers irréductibles continuent à se battre corps, âme et intellect pour sauver ce qui subsiste du Liban, le reste des Libanais ricane bêtement.

Évidemment qu’on a besoin de rire, de se vider l’esprit, de sortir et d’oublier ce qui nous entoure. Évidemment qu’on a besoin d’un semblant de normalité. Mais lorsque les limites sont dépassées, et elles le sont allègrement, c’est l’insurrection qui doit émerger. Et pas le mauvais goût.


Nous avons un sens de l’humour incroyable. Et ce depuis toujours. Nous savons tourner en dérision et avec (im)pertinence n’importe quelle situation, n’importe quel événement. Et avec une rapidité incroyable. Il suffit qu’un politicien, une chanteuse de bas étage, un animateur télé ou une personne lambda dise une connerie, fasse une erreur pour qu’une blague (image, vidéo ou...

commentaires (11)

Not funny !

Wow

19 h 59, le 26 juin 2021

Tous les commentaires

Commentaires (11)

  • Not funny !

    Wow

    19 h 59, le 26 juin 2021

  • Nous devrions faire notre antienne l'hymne national de rouget de lisle ... Aux armes citoyens, peut être la seule façon d'exprimer notre désarroi et de leur faire entrer dans la tête à ces bourricots qu'ils n'en tireront pas impunément. A t on vu, une seule fois un responsable politique faire la queue dans une station service, ou acheter un médicament en pharmacie ? Ces abrutis devront tôt ou tard payer .

    C…

    20 h 58, le 25 juin 2021

  • C’est probablement durant ces mois d’octobre et de novembre 2019 que nous avons excellé. Parce que malgré quelques heurts, l’AMBIANCE ÉTAIT BELLE ET BIEN REMPLIE D'ESPOIR !!! MERCI POUR L'AMBIANCE : LE $ PASSE DE 1507,5 LL A 16 000 LL ( X 11 ) Allez BLOQUONS les routes et dansons HOULA HOULA HOP

    aliosha

    20 h 39, le 25 juin 2021

  • la chere Medea Azouri se trompe qd elle ecrit ..."""Et ce sont tous ces gens-là, les politiciens et ceux qui profitent de notre désarroi...""" etc... car C e'st justement parce que ces gens la ne font pas partie de l'espece humaine telle reconnue par le monde civilise mais bel et bien de l'espece animale la plus immonde ! Raison pour laquelle les 17 Octobristes, ceux apres, ceux aujourd'hui,demain & apres demain ne pourront rien, vu qu'ils s'adressent en vain des especes non homloguees dont nous ne connaissont pas encore le language. a part celui Impossible d'une revolte non pacifique.

    gaby sioufi

    17 h 33, le 25 juin 2021

  • "Nous avons un sens de l’humour incroyable." , les Anglais oui mais les libanais non , l'humour libanais est lourd mais tellement lourd

    Roger Xavier

    14 h 22, le 25 juin 2021

  • J'avais à peine 19 ans en 75, aujourd'hui j'en ai 65 ! Une des rares choses qui m'ont fait tenir, c'est notre incomparable humour ! Laissez le nous s'il vous plait !

    Cabbabe Nayla

    12 h 14, le 25 juin 2021

  • L'humour et la dérision sont une thérapie salvatrice, une manière de ne pas s'arrêter de vivre malgré tout ce qui nous arrive et je plains ceux qui n'en ont pas; pour le dit "humour" des politichiens responsables de l’assassinat du Liban, c'est de la cruauté et du cynisme.

    Je partage mon avis

    09 h 54, le 25 juin 2021

  • oui.."l'humour" n'excuse pas le mauvais gout.

    Muller Bertrand

    06 h 16, le 25 juin 2021

  • Très jolie papier !! Bass … est ce q’elle fera écho ?!

    Bery tus

    05 h 06, le 25 juin 2021

  • Vous avez complètement raison. ! C'est débile de rire de nos malheurs

    Hind Faddoul

    04 h 52, le 25 juin 2021

  • Enfin quelqu'un qui est encore lucide...cet article reflète fidèlement mon avis...

    Raad Michelle

    04 h 45, le 25 juin 2021

Retour en haut