Rechercher
Rechercher

Société - Covid-19

Marathon Pfizer : plus de 46 000 personnes vaccinées

Près de 173 000 doses du vaccin ont été réceptionnées hier. Le ministère de la Santé envisage un nouvel événement qui sera annoncé au cours de cette semaine.

Marathon Pfizer : plus de 46 000 personnes vaccinées

Au vaccinodrome du City Mall, des personnes attendant de recevoir leur première dose du vaccin Pfizer/BioNTech. Photo Marc Fayad

Le marathon de vaccination contre le Covid-19 au produit Pfizer/BioNTech, organisé durant le week-end écoulé par le ministère de la Santé sur l’ensemble du territoire national, a remporté un franc succès. Ainsi, 46 286 personnes âgées de plus de 53 ans, dont près de 4 000 âgées de plus de 16 ans ayant des besoins spécifiques, ont reçu une première dose dans le cadre de cette course à la vaccination, sans rendez-vous préalable et sur la base du volontariat.

« Nous avons constaté une bonne affluence à la vaccination dans toutes les régions », s’est félicitée Petra Khoury, conseillère du Premier ministre sortant aux affaires médicales et présidente du Comité exécutif de vaccination. « Même si le taux d’affluence dans les régions reculées reste inférieur à celui observé à Beyrouth et au Mont-Liban, on peut considérer qu’il est bon, en comparaison avec les premiers mois de la campagne, voire avec la semaine dernière », a-t-elle expliqué à L’Orient-Le Jour.

Le marathon organisé ce week-end est le second dédié à la vaccination au produit Pfizer/BioNTech. La semaine dernière, il a bénéficié aux personnes âgées de plus de 60 ans dans les mohafazats de la Békaa, de Baalbeck-Hermel et du Akkar. Seules 2 690 personnes s’étaient alors présentées.

Lire aussi

Les vaccins Pfizer et AstraZeneca efficaces contre le variant indien


« L’événement de la semaine dernière a aidé à vaincre la réticence des populations dans ces régions, a poursuivi Petra Khoury. Ce week-end, elles ont été plus nombreuses à se présenter aux centres de vaccination. »

Quarante-neuf centres et hôpitaux étalés sur l’ensemble du territoire ont pris part à ce marathon. Samedi soir, au terme d’une journée qui a bénéficié à 21 880 personnes âgées de plus de 55 ans, ou de plus de 16 ans à besoins spécifiques, le ministère de la Santé a annoncé que face au succès enregistré et au vu de la disponibilité du produit Pfizer/BioNTech, la catégorie d’âge des personnes éligibles à la vaccination sera abaissée dimanche à 53 ans. Hier, elles étaient 24 406 à recevoir leur première injection.

Également hier, le Liban a réceptionné 173 000 doses de ce vaccin, « dont quelque 30 000 doses qui seront accordées au secteur privé, qui collabore beaucoup avec nous », a précisé Mme Khoury, soulignant que durant le marathon, « le secteur privé avait aussi entamé la vaccination au produit Pfizer/BioNTech en coordination avec le comité exécutif ». Dans ce cadre, « les jeunes que la stratégie nationale de vaccination n’a pas encore englobés ont reçu leur première dose », avance-t-elle. Et d’annoncer qu’un nouvel événement sera annoncé au courant de cette semaine.

Retours positifs

Ce marathon a largement été salué. Se félicitant de la réussite de cet événement, le gouvernement a ainsi affirmé, sur le compte Twitter dédié à sa plateforme électronique Impact, que « les retours positifs auprès des hôpitaux montrent une satisfaction de la population ».

« Une atmosphère de bonheur et de sérénité a été possible grâce aux efforts des équipes qui participent au marathon d’aujourd’hui (hier), malgré toute la frustration que nous ressentons », a pour sa part écrit sur son compte Twitter le ministre sortant de la Santé, Hamad Hassan.

Pourtant, le directeur de l’hôpital universitaire Rafic Hariri, Firas Abiad, s’inquiétait aux premières heures du marathon d’une faible affluence à l’établissement. « Il est peut-être encore trop tôt pour un dimanche matin », avait-il estimé, avant de se raviser en fin de journée et de qualifier le marathon de dimanche de « réussite à tous les niveaux ».

« Il vaut mieux accélérer la campagne de vaccination en ciblant ceux qui souhaitent recevoir les injections, notamment les jeunes, a ajouté le Dr Abiad. (...) C’est de la sorte que nous briserons les chaînes de transmission au sein de la société. » Et de poursuivre dans une série de tweets : « L’économie est chancelante, et il y a une pénurie de médicaments et d’équipements sanitaires. Ce qui veut dire que le Liban ne pourra pas supporter une nouvelle vague de coronavirus. Au lieu d’attendre les hésitants à se faire vacciner, visons ceux qui le souhaitent, même s’ils font partie de la catégorie des jeunes, car cela ralentira la transmission communautaire. »

Soulignant que le taux de la population ayant reçu à ce jour une première dose de vaccin est inférieur à 13 %, le Dr Abiad a fait remarquer que c’est « une moyenne basse, comparée aux autres pays », et que « ce chiffre nous laisse face au danger d’une nouvelle vague de contaminations ».

Celles-ci continuent de baisser. Selon le bilan quotidien du ministère de la Santé, 81 nouveaux cas de contamination au coronavirus et quatre décès ont été signalés hier. Ce qui porte à 542 604 le nombre cumulé des cas depuis février 2020 au nombre desquels 7 798 décès.


Le marathon de vaccination contre le Covid-19 au produit Pfizer/BioNTech, organisé durant le week-end écoulé par le ministère de la Santé sur l’ensemble du territoire national, a remporté un franc succès. Ainsi, 46 286 personnes âgées de plus de 53 ans, dont près de 4 000 âgées de plus de 16 ans ayant des besoins spécifiques, ont reçu une première dose dans le cadre de...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut