Rechercher
Rechercher

Société - Électricité

Les propriétaires de générateurs annoncent 5 heures de rationnement quotidien

Les propriétaires de générateurs annoncent 5 heures de rationnement quotidien

Le rationnement en électricité risque d’impacter les générateurs et le réseau de télécoms libanais. Anwar Amro/AFP

Le président du syndicat des propriétaires de générateurs privés, Abdo Saadé, a annoncé samedi, lors d’un entretien télévisé, un possible rationnement de cinq heures de courant par jour à partir d’aujourd’hui à cause de la pénurie de mazout qui affecte l’approvisionnement en électricité depuis plusieurs semaines. Cette annonce intervient alors que les résidents au Liban subissent déjà un rationnement sévère de la part d’Électricité du Liban (EDL), dont la production a atteint un seuil critique. Peu après, la Direction générale du pétrole prenait le contre-pied des propriétaires de générateurs via un communiqué qualifiant les propos du syndicaliste de « prétextes » et affirmant que « tous nos indicateurs montrent que le marché est assuré en mazout ». Illégaux et affichant des tarifs plus élevés que la production publique, les générateurs privés sont cependant tolérés depuis des décennies car ils pallient le rationnement chronique d’EDL.

Le ministère de l’Énergie et de l’Eau a fixé début juin le prix du kilowatt/heure (kWh) produit par les générateurs privés en mai à 1 097 livres libanaises (soit 0,73 dollar, suivant le taux de change officiel de 1 507,5 livres le dollar). Ce tarif, en nette hausse par rapport au mois précédent (980 livres), doit être majoré de 10 % dans les régions montagneuses et/ou rurales, ce qui le fait grimper à 1 206 livres (0,8 dollar) pour les abonnés concernés. Le prix des 20 litres de mazout est, lui, de 28 600 livres, en augmentation croissante depuis le début de l’année.Faute d’avoir reçu les crédits nécessaires et de pouvoir sécuriser les paiements en « devises », EDL avait ainsi annoncé jeudi dernier avoir réduit la production d’électricité à 720 mégawatts (MW), soit un seuil critique affectant « la stabilité du réseau car tout choc électrique pourrait entraîner son interruption générale ». Début mai, EDL avait déjà mis en garde contre un rationnement généralisé et sévère du courant après la suspension par le Conseil constitutionnel des effets d’une loi qui devait permettre de débloquer une avance de 300 milliards de livres (200 millions de dollars au taux officiel). L’annonce avait précédé l’avertissement du fournisseur public quant à un arrêt total des centrales électriques du pays à partir du 22 juin en l’absence de solution alternative, et alors que le Liban est empêtré depuis deux ans dans une grave crise économique et financière.



Le président du syndicat des propriétaires de générateurs privés, Abdo Saadé, a annoncé samedi, lors d’un entretien télévisé, un possible rationnement de cinq heures de courant par jour à partir d’aujourd’hui à cause de la pénurie de mazout qui affecte l’approvisionnement en électricité depuis plusieurs semaines. Cette annonce intervient alors que les résidents au Liban...

commentaires (2)

Le peuple libanais est résigne , malheureusement , il est drogue par la drogue du parti du diable

Eleni Caridopoulou

17 h 31, le 07 juin 2021

Tous les commentaires

Commentaires (2)

  • Le peuple libanais est résigne , malheureusement , il est drogue par la drogue du parti du diable

    Eleni Caridopoulou

    17 h 31, le 07 juin 2021

  • Une fois de plus c’est la population qui va payer les pots cassés. Les dirigeants politiques nous ont pillé, volé et ruiné. C’est indéniable. Comme nous sommes un peuple résigné qui ne sait pas se révolter tant que chacun assure son propre confort, j’espère que très bientôt il n’y aura plus de fourniture de courant par l’EdL et plus une goutte de mazout pour les générateurs privés. Peut être qu’à ce moment là la population se soulèvera défendue par les forces armées légales pour chasser toute cette crasse politique et tous ces hauts fonctionnaires pourris.

    Liberté de Penser

    07 h 54, le 07 juin 2021

Retour en haut