Rechercher
Rechercher

Politique - Commentaire

Affaire Charbel Wehbé : Suicide & Co

Affaire Charbel Wehbé : Suicide & Co

Le ministre sortant des Affaires étrangères, Charbel Wehbé, au cours de son intervention sur le plateau d’al-Hurra, lundi soir. Capture d’écran

Il fut ministre en titre durant quelques jours à peine en août dernier. Depuis, il n’est plus que ministre sortant. S’il faut qualifier son action à la tête de la diplomatie libanaise jusqu’à sa sortie de lundi soir à la chaîne al-Hurra, un seul mot vient à l’esprit : l’insignifiance. Aujourd’hui, hélas, ce n’est même plus le cas…

Les propos tenus par Charbel Wehbé résument toute la détresse à laquelle est parvenu ce pays du fait des dérives politiques et institutionnelles accumulées depuis des années et dont la plus grande part de responsabilité est assumée par le pouvoir actuel, incarné par le président de la République en place, Michel Aoun, aux côtés du parti-État. 

M. Wehbé a certes été désavoué hier par la présidence, laquelle avait été clairement mise dans l’embarras par le parler franc d’un ministre qui, somme toute, ne faisait que répéter publiquement ce que de nombreux membres de la mouvance aouniste disent à peu près tous les jours, en y mettant la même dose de racisme et de xénophobie. Mais le franc-parler a ses limites : pendant qu’il se faisait corriger par Baabda, l’intéressé jouait les vierges effarouchées, se disant abasourdi d’entendre ses détracteurs prétendre que ses propos visaient les monarchies du Golfe. Ainsi, le courage a manqué à notre ministre pour assumer ses propres prises de position. À moins que tout le monde soit dans l’erreur et que par « bédouins », M. Wehbé ait voulu parler des populations de la Norvège, du Paraguay ou de la Malaisie.

L'éditorial de Issa Goraïeb

Diplomachins

Cependant, au-delà du racisme et des insultes proférées à l’égard des États arabes du Golfe ; au-delà aussi des accusations puisées directement dans la rhétorique particulière de l’axe iranien, le plus grave dans les propos du ministre est dans ce qu’ils montrent de l’ampleur du déni officiel persistant à l’égard du terrifiant isolement diplomatique vers lequel le tandem Hezbollah-Aoun a conduit le Liban. Le désaveu de Baabda hier, de nature purement formelle, n’enlève d’ailleurs rien à ce déni, dans la mesure où la présidence de la République, tout autant que le chef du Courant patriotique libre, Gebran Bassil, multiplie depuis des mois les références à un « blocus » prétendument imposé au Liban par la communauté internationale : discours orwellien basique qui fait penser à un asile d’aliénés dont les pensionnaires se croient eux-mêmes sains d’esprit et disent du monde alentour qu’il est fou…

Tout de même, il y a quelque chose d’incompréhensible et d’affolant à la fois dans ce ciblage fréquent des monarchies du Golfe, et en particulier de l’Arabie saoudite, de la part des milieux aounistes. Pour le Hezbollah, les choses sont au moins claires : étant lié par contrat à la République islamique d’Iran, le parti de Dieu est naturellement dans son rôle de supplétif de Téhéran lorsqu’il s’en prend à Riyad. Peu lui chaut que cela aille à l’encontre des intérêts du Liban. Bien au contraire, il semble s’en accommoder. Sauf que le parti chiite ne donne jamais de connotation raciste à ses attaques. Le parti aouniste, lui, ne s’arrête pas à cette considération. 

M. Wehbé croit pouvoir justifier ses prises de position en évoquant l’affaire Khashoggi, du nom du journaliste saoudien assassiné en 2018 dans les locaux du consulat de son pays à Istanbul. De fait, voilà une affaire qui ne fait pas honneur au pouvoir saoudien. De là à faire semblant de s’en indigner, dans une démarche médiocrement pro-axe de la Moumanaa, lequel a dépassé Riyad de loin en matière de violations des droits de l’homme, il n’y a qu’un pas qu’un ministre aouniste comme M. Wehbé peut aisément franchir.

Lire aussi

Une première riposte saoudienne mesurée : l’ambassadeur Kabbara convoqué


Il reste qu’il ne s’agit pas ici d’un concours de belles entre Riyad et Téhéran. On peut, en tant que Libanais, n’avoir d’empathie ni pour l’un ni pour l’autre des régimes de ces États, tout en ayant parfaitement conscience de ce que commande l’intérêt supérieur du Liban. Sur ce plan, constater que l’Arabie saoudite est bien plus importante pour le pays du Cèdre que l’Iran est un euphémisme. Le fait qu’un chef de la diplomatie libanaise ne voit pas cela en dit long du mal profond qui frappe ce pays.

Les monarchies du Golfe ont réclamé hier des excuses officielles libanaises après ce qui a été dit par le ministre des Affaires étrangères. Le peuple libanais est lui aussi en droit d’exiger des excuses similaires de la part d’un pouvoir qui piétine ses intérêts de manière constante et systématique depuis des années, notamment au service d’un projet que le chef de la diplomatie a osé qualifier de « police d’assurance pour le Liban ». 

Sauf que les suicides ne sont pas couverts par les assurances…


Il fut ministre en titre durant quelques jours à peine en août dernier. Depuis, il n’est plus que ministre sortant. S’il faut qualifier son action à la tête de la diplomatie libanaise jusqu’à sa sortie de lundi soir à la chaîne al-Hurra, un seul mot vient à l’esprit : l’insignifiance. Aujourd’hui, hélas, ce n’est même plus le cas… Les propos tenus par Charbel...

commentaires (29)

Excellent article!

Akote De Laplak

20 h 24, le 20 mai 2021

Tous les commentaires

Commentaires (29)

  • Excellent article!

    Akote De Laplak

    20 h 24, le 20 mai 2021

  • Vos stylos ne carburent qu'au fiel .La haine est incrustée dans chaque syllabe de vos artiches

    Hitti arlette

    15 h 11, le 20 mai 2021

  • OLJ, quand Un article de Vos journalistes ou correspondants na pas votre accord vous specifiez que CA reflete son avis personnel et non celui du journal. faites de meme pour les abonnes et laissez-les s,exprimer librement Sans obscenites, insultes ou saletes.. et Sans Vos honteuses censures. gagnez-les au lieu de les perdre. cest mon conseil.

    L,EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    14 h 31, le 20 mai 2021

  • Il y a quelques fanatiques des vendus qui veulent absolument leur trouver des excuses à tout prix en sortant des archives hors sujet et se mêlent les pinceaux. Les islamistes ne sont qu’une invention du Assad et de ses alliés les iraniens pour semer la merde dans le monde et pour justifier leur barbarie et dire que des libanais qui se croient intelligents adhèrent à des idéaux fantasmagoriques me déçoit énormément. Ils ont l’air pourtant éduqués. Ça n’est peut être qu’un air.

    Sissi zayyat

    21 h 58, le 19 mai 2021

  • Permettez moi de retenir deux élements le premier est le paragraphe final de l'article de Mr. E. Fayad: "Le peuple libanais est lui aussi en droit d’exiger des excuses ... de la part d’un pouvoir qui piétine ses intérêts de manière constante et systématique depuis des années..." Le deuxième élement est: Le pouvoir Saoudien, réclame sur twitter la démission d'un ministre, (You're fired! ca vous dit quelque chose!) mais le message non dit est: "On fait et défait les gouvernements chez vous et donc celui désigné ne passera pas, trouvez donc quelqu'un qui nous plaise!"

    Achikbache Dia

    21 h 23, le 19 mai 2021

  • Aucun pays au monde n'est tombé aussi rapidement à ce niveau de désintégration. C'est un avion sans pilote qui tombe en piqué dans les abysses de la médiocrité politique.

    Honneur et Patrie

    19 h 10, le 19 mai 2021

  • Les Libanais se distinguent aujourd’hui facilement entre ceux qui vivent au Liban et ceux qui sont dehors par leurs positions! Fi des pays du Golfe pour celui qui vit à l’étranger et critiquons les !Par contre le pauvre Liban qui a perdu toute crédibilité devant le monde entier et surtout de la part du CCG et dépendait encore un peu de ses émigrés. Ceux là même dont le sort est menacé par des inconscients qui osent comparer ces pays au monstres Iranien et Syrien qui ont désagrégé le Liban !Messieurs avant de donner de bons conseils et de bonnes opinions servez au moins de bons exemples!

    PHENICIA

    18 h 03, le 19 mai 2021

  • Tout ce qu'a dit whehbe est vrai, certes maladroit malvenue, mais vrai que cela plaise ou non. Libanais fuyez les pays du golf, on vous y traite mal, et vous n'y avez aucun avenir.

    camel

    14 h 58, le 19 mai 2021

  • IL EUT CRU S,ABAISSER SERVANT UN AVIS CERTAIN. - ETANT INCOMPETENT ON LE MIT AU MOULIN. - SON PERE L,ANE ALORS LUI REVIENT EN MEMOIRE. - QUAND LE MALHEUR NE SERAIT BON - QU,A METTRE UN SOT A LA RAISON. - TOUJOURS SERAIT-CE A JUSTE CAUSE QU,ON LE DIT BON A QUELQUE CHOSE ! ................ COURAGE AU MOULIN !............................... QUAND A MOI DANS 5 MINUTES JE ME DECONNECTE DE LA STUPIDITE DE LA DITE MODERATION ET DE SES PARTIS PRIS ET DU JOURNAL DONT LE NIVEAU A PERDU A CAUSE DES MOULINAIRES SA REPUTATION ET BIENTOT DANS UN OU DEUX ANS SON EXISTENCE CAR LES ABONNES ATTENDENT A TOUR DE ROLE CHACUN SON ECHEANCE POUR NE PAS RENOUVELER. - TRISTE FIN !........... JE ME DECONNECTE !

    L,EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    14 h 56, le 19 mai 2021

  • Entre nous soi dit il n’a pas tout à fait tort, en s’adressant aux arabes, mais il a ouvert la boîte des pans d’or et ça a fait un effet boomerang, il ne sait plus d’où viennent les coups, ses protecteurs ne réagissent pas et le laissent se dépatouiller avec ses détracteurs au point de demander d’être relevé de ses fonctions. Et maintenant les masques du Hezbollah et des Arabes ne tombent plus, ils dégringolent chaque jour comme un château de cartes, bientôt il ne restera que les ruines du parti qui a tenu tant bien que mal grâce à la présence d’Israël sans qui, il n’aurait jamais eu une raison d’exister. Et par ce fait il maintient sa mainmise sur le Liban nonobstant l’Etat Libanais, sa constitution et son armée. Espérons qu’il ne retrouvera pas son poste de conseiller de Baabda, il est vrai que les conseilleurs ne sont pas les payeurs, il a dû s’en rendre compte et se mordre les doigts jusqu’aux coudes. Baabda est devenue une sorte de Ehpad * maison de retraite * tous les oisifs sans fonctions y trouvent refuge avec le gîte et couvert assuré aux frais de la princesse… A ce train bientôt il n’y aura plus de ministre même démissionnaire .

    Le Point du Jour.

    13 h 29, le 19 mai 2021

  • Beaucoup ont la mémoire courte. ERSAL, voir : OLJ 14/10/2014 : Trente soldats et policiers ont été enlevés le 2 août lors des combats OLJ 13/8/2014 Des députes du future a ERSAL aussi 9/6/2014 + des articles de l’Agence Nationale d’Information, etc. etc. de 2011 a 2021. Exemple d’article : » Les habitants d’Ersal gardent un souvenir vif des violents affrontements qui avaient opposé l'armée à des jihadistes venus la plupart de Syrie. Les combats, au cours desquels plusieurs SOLDATS TUES ET ENLEVÉS ont duré cinq longs jours. Si, les seize soldats RETENUS en otage par ce qu'on appelait le Front al-Nosra ont été libérés, neuf soldats restent toujours otages du groupe État islamique (Daech) ». Laissons faire n’est-ce pas ? Heuresement qu’on a l’armee et le Hezbollah . Pour son financement, Al-Qaïda/Daech bénéficie, de l'appui de l'organisation « caritative » IIRO (Organisation internationale de secours islamique, : siège est à DJEDDAH en ARABIE SEOUDITE et de l'apport de donateurs privés et de personnalités issues des pays du Golfe ( Faut pas cherchez loin )Aussi les BEDOUINS vivent principalement dans les déserts d'Arabie, dans le Néguev et dans le Sinaï, à Wadi Rum et dans le Haïl, entre les Émirats arabes unis et Oman. - Il n’y a rien de honteux d’être appelé BEDOUIN , a moins d’avoir un complexe d’infériorité C’est pas en portant un CHAPEAU HAUT DE FORME ET UN PAPILLON QU’ON DEVIENT GENTLEMAN .

    aliosha

    12 h 37, le 19 mai 2021

  • PUBLIEZ MA DERNIERE REACTION.

    L,EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    12 h 25, le 19 mai 2021

  • Tous les pays au monde peuvent se permettre de dire ce qu'elle pensent et gérer ses affaires et relations politiques comme bon lui semble en fonction de ses intérêts stratégiques qu'ils soit politiques, économiques ou autres. Les USA peuvent donc se permettre de déclarer que les services de l'Arabie sont derrière le meurtre de Khashoggi. L'Arabie a des intérêts avec les Américains qui ne leur permettent pas de rouspéter. Quand un pays, comme le Liban, a presque l’équivalent de 10% de sa population qui travail dans ces pays la et assure au pays des revenus s’élevant a quelques milliards par ans, non, il ne peut malheureusement pas se permettre des écarts de ce genre. Cet imbécile de ministre, au lieu d’être sur le banc des accusateurs, après les propos de l'intervenant Saoudien, il s'est débrouillé pour être sur le banc des accusés. Un tel politicien est vite fait mis de coté car une telle action dénote un manque de maturité et d’expérience professionnelle. Comme nous sommes dirigés par des incompétents, un de plus un de moins, aujourd'hui, cela ne fait plus de différence.

    Pierre Hadjigeorgiou

    10 h 47, le 19 mai 2021

  • La rhétorique, même chargée d'insultes, ne peut pas gommer les faits. Qui a financé l'envoi de plus de100 000 mercenaires en Syrie? Ne pas oublier qu'ils ont tué de sang froid des soldats libanais. L'intérêt supérieur du Liban est de se débarrasser , ou de réduire, la corruption

    NASSER Jamil

    10 h 18, le 19 mai 2021

  • Merci Elie Fayad ! Grand merci ! Votre analyse si pertinente et si évidente de la situation où nous nous trouvons, devrait être le réflexe instinctif de tout libanais qui se respecte et respecte son pays et ses concitoyens... Mais où est donc le VRAI PEUPLE LIBANAIS ?!

    Nadim Emile Melki

    10 h 15, le 19 mai 2021

  • Notre Liban , un pays qui n'a pas pu devenir un Etat , plutôt semble devoir malgré lui rester éternellement une colonie .

    Lecteurs OLJ

    10 h 08, le 19 mai 2021

  • À eux qui cherchent à noyer le poisson, l'affaire Khashoggi ne nous concerne en RIEN, pas plus que la cause palestinienne, que les juges et parties se débrouillent, en revanche la survie de dizaines de milliers de jeunes salarié et de leurs familles dans les états du golfe est et doit rester notre seule et unique préoccupation. À bon entendeur.

    Je partage mon avis

    10 h 08, le 19 mai 2021

  • CEUX QUI NE TOLERENT PAS LA CRITIQUE ET LA LIBRE EXPRESSION SONT DES NULLITES A L,IMAGE DES NULS QUI ONT LIQUIDE LOUKMAN SLIM ET TOUS LES TENORS DE LA LIBRE EXPRESSION. - VOYONS CE QU,ON VA TROUVER POUR CENSURER CES PHRASES.

    L,EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    10 h 03, le 19 mai 2021

  • ... avait bien peu d’empathie envers le personnage qui avait ravagé avec sa « «guerre de libération » chimérique le côté chrétien . Et le patriarche Sfeir qui avait dû renoncer à l’excommunier sous la pression de lynchage de ses partisans. Quel triste personnage quel triste clan qui aura achevé de mener le Liban à la ruine dans tous les sens du terme, économique, financier, moral, éthique ...

    AntoineK

    09 h 12, le 19 mai 2021

  • On ne se rend pas encore compte à quel point ce Michel Aoun et toute sa clique auront fait du mal non seulement au Liban mais à ceux qu’il prétend représenter parmi les Libanais . Et ce depuis le début... La meilleure des initiatives françaises eût été, en 1990, de ne pas lui donner asile à l’Ambassade puis en France. Déjà à l’époque le Président Mitterrand

    AntoineK

    09 h 06, le 19 mai 2021

  • MON COMMENTAIRE D,HIER CENSURE PAR LES DEMOCRATES DU JOURNAL ETAIT DANS L,OPTIQUE DE CET ARTICLE EN DENONCANT LA COMPLICITE DES TROIS ENERGUMENES ET DEMANDANT LEUR DEMISSION IMMEDIATE ET LEUR JUGEMENT APRES LES AVOIR DEGAGE. LA BETISE NE FRAPPE PAS SEULEMENT DES MINISTRES ET DES PLUS HAUTS MAIS AUSSI CERTAINS DANS LE JOURNAL MEME. LOUKMAN SLIM ON LE FIT TAIRE EN L,ENVOYANT AD PATRES. L,EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE ON LA FAIT TAIRE EN CENSURANT SES LIBRES EXPRESSIONS DANS LE JOURNAL. QUELLE DIFFERENCE ? DES CRIMINELS DES DEUX COTES.

    L,EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    08 h 53, le 19 mai 2021

  • The Muppets Show !!

    Carlos El KHOURY

    08 h 31, le 19 mai 2021

  • J’ai beau réfléchir, je ne vois que trois possibilités à tant d’incompétence flagrante: (1) il est vraiment incompétent, (2) il en a marre mais n’ose pas démissionner, alors il cherche à se faire virer, (3) il tente le tout pour le tout pour faire passer son prédécesseur (et je ne parle pas de Nassif Hitti) pour un génie, un peu comme Trump nous a presque fait regretter Bush...

    Gros Gnon

    04 h 57, le 19 mai 2021

  • CELA MONTRE UNIQUEMENT LE CHOIX QUE FONT BASSIL ET AOUN POUR S’ENTOURER DE GENS COMPÉTENTS MAIS COMME ON DIT TEL PÈRE TEL FILS OU DIS MOI QUI TU FRÉQUENTES ET JE TE DIRAI QUI TU ES LA VÉRITÉ C’EST TRISTE DE SE RENDRE COMPTE DU NIVEAU DES PERSONNES QUI NOUS GOUVERNENT DEPUIS L’ACCESSION DE AOUN À LA PRÉSIDENCE MAIS ICI CE MONSIEUR A DÉPASSÉ NOS PIRES CRAINTES

    LA VERITE

    04 h 49, le 19 mai 2021

  • Notre ministre Charbel Wehbé N'A RIEN FAIT D'AUTRE QUE DE REPRENDRE LES PAROLES DE JOE BIDEN ACCUSANT MBS DU MEURTRE DE KASHOGGI ! LES SAOUDIENS SONT ALORS RESTÉS SANS VOIX, MAIS QUAND NOTRE MINISTRE RÉPÈTE LA MÊME THÉESE QUE JOE BEIDEN, CELA SCANDALISE TOUT LE MONDE ! QUEL MONDE STUPIDE ! DEUX POIDS DEUX MESURES EN EFFET

    Chucri Abboud

    04 h 01, le 19 mai 2021

  • cela prouve une chose il ne faut laisser Aoun ou Bassil ne choisir aucun ministre car ceux-là sont à leur image. Bien sûr Nassif Hitti a préféré jeter l’éponge que travailler avec ces guignols

    Liban Libre

    01 h 58, le 19 mai 2021

  • l'Arabie Saoudite, le Qatar, le Bahreïn, le Koweït, les Emirats Arabes Unis et Oman, la Ligue arabe(tous des voisins relativement proches) ont classé le hezbollah comme organisation terroriste, en gros à travers le monde à part l'algérie les venezuela et cuba, la planète entière s'accorde à tirer les mêmes conclusions. Et c'est là que débarque un sinistre individu qui met à mal des relations déja ténues entre le Liban et toute la communauté internationale en s'engouffrant dans un abîme déja creusé par ses maîtres en ressassant le panégyrique habituel du cpl à l'égard du parti de dieu.. ce qui nous éloigne encore davantage de la communauté des nations, s'il pensait passer la brosse à reluire au sujet des iraniens, ces derniers n'ont d'intérêt que le parti de dieu. Après plus de quarante huit heures on ne voit pointer aucune démission ou une critique officielle d'un président qu'on ne saurait absoudre du mal occasionné, il serait temps de tirer les conséquences de ce désastre..

    C…

    01 h 05, le 19 mai 2021

  • Petite coquille ....Peut (peu) lui chaut

    C…

    00 h 18, le 19 mai 2021

  • Bravo pour le ministre des AE . Les propos du saoudien sont unacceptable. Punctum Finale

    Mikael Hiram Abdelnoor

    00 h 15, le 19 mai 2021

Retour en haut